Théologie – Ascèse

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Ascèse, ascétisme

Exercice religieux fait de discipline ou de privations en vue d’une élévation spirituelle.

C’est un petit peu délicat à envisager, puisque le corps est considéré en anthropologie biblique comme une bénédiction de Dieu, ainsi que les joies qui nous sont données de vivre. Il est donc de toute façon hors de question qu’un quelconque exercice spirituel vienne faire du mal à notre corps. Mais il est bon de mettre nos différentes dimensions en perspective pour placer aux commandes la foi et l’intelligence, au dessus des pulsions.

Pourtant, Jésus parle de la pratique d’un jeûne, modéré, et décidé d’une façon très personnelle et discrète (Matthieu 6:16). Jésus lui-même se met à l’écart afin d’être seul pour longuement prier. C’est à nous de trouver quels exercices nous nous donnons pour progresser spirituellement. C’est ce que Jésus théorise dans l’Evangile selon Matthieu (chapitre 6) : « Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les humains » (la justice, dans l’évangile : c’est ce qui nous rend plus juste, comme le fait Dieu, et non une justice qui sélectionne les meilleurs et laisse tomber les autres). Jésus parle alors de prière, de jeûne, de générosité.

D’un autre côté, Jésus n’avait pas une vie ascétique comme celle de son cousin Jean-Baptiste, au contraire : Jésus était critiqué comme aimant bien la vie (Matthieu 11:19).

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...