Théologie – Élection

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Élection

Lien particulier de Dieu avec certaine personne ou certain peuple.

L’élection est, dans la Bible, un choix totalement subjectif de Dieu, comme on choisit un conjoint après en être tombé amoureux. C’est ainsi qu’Israël a été élu par Dieu parmi les autres peuples, que David a été choisi comme roi alors qu’il était un jeune berger. La question débattue par les auteurs a été de savoir si l’élection de Dieu pouvait être révoquée si l’élu exagérait dans le mal ou si Dieu changeait d’avis. Par exemple, Ésaïe affirme que l’élection vaut pour toujours : « Je t’ai choisi et ne te rejetterai pas » (41:9-10).

L’élection particulière d’une personne ne signifie pas que les autres seraient écartées, mais que la personne élue reçoit une mission particulière. C’est ainsi que le peuple d’Israël a été élu pour révéler l’Éternel Dieu à toutes les nations. Cette mission continue à être d’une brûlante actualité, celle du chrétien étant de témoigner de Jésus comme étant le Christ.

Ce terme d’élu est utilisé pour Jésus lui-même, la voix de Dieu disant : « Celui-ci est mon Fils élu : écoutez-le ! ».

Il est question des « élus de Dieu » : c’est ainsi que l’apôtre Paul appelle ses paroissiens (Colossiens 3:12), fondant leur confiance totale puisque le oui de Dieu sur leur personne est le libre choix de Dieu qui ne risque pas de nous repousser ensuite « Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! » (Romains 8:33), cela chasse toute crainte quant au salut, selon Paul, et même toute peur de Dieu. Chercher les choses d’en haut, avoir des actes et une foi élevés, cela n’est alors plus une exigence, mais devrait être inspiré par cette grâce de Dieu.

Cette question de l’élection est liée à la question du salut et du jugement.

  • Une fois choisie par Dieu, est-ce que la personne pourrait-elle s’exclure elle-même ? Cela semble difficile à soutenir, le choix de Dieu ne serait alors pas souverain puisque la personne humaine serait placée au dessus de lui.
  • Dieu aurait-il élu certaines personnes pour la vie éternelle en laissant à la mort les autres, non élus ? C’est la double prédestination de Calvin, et cela me semble inadmissible, épouvantable. Comme le dit Paul : « Dieu notre Sauveur veut que tous les humains soient sauvés» (1 Timothée 2:3-4).

Cette notion d’élection de Dieu me semble conduire à la pensée que Dieu élit et donc garde et sauve chaque personne, en la purifiant (en la « justifiant »). Voir Apocatastase.

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...