Théologie – Justification

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Justification

Libérer de la condamnation, et rendre juste.

Comme dit dans le livre de Job : « Comment l’humain serait-il juste devant Dieu ? » (Job 9:2) Nous n’avons en effet ni la perfection, et même quand nous aurions une qualité elle n’est pas infinie.

La justification prend deux sens, ou deux bénédictions de Dieu :

  1. La justification au sens de gracié par Dieu est le résultat du regard bienveillant et aimant de Dieu sur la personne, qui ne retient ni ses fautes ni ses manques de développement. Cela n’est basé sur aucune autre cause que la liberté de Dieu d’aimer (Romains 3 :24). La justice de Dieu étant l’amour, elle n’a pas besoin de punir pour pouvoir innocenter. Ce n’est pas le fruit d’un commerce comme le prétend la doctrine de la satisfaction, c’est toute la question de « l’économie du salut ».
  2. La justification au sens de secours de Dieu est même plus que cela, elle est un travail de Dieu pour développer nos bonnes potentialités. Si le fait d’être justifié au premier sens (gracié par Dieu) est le fait de la « grâce seule » de Dieu, pour nous rendre un petit peu plus juste, la participation de la personne est souhaitable « par le moyen de la foi » – et quand même aussi par la grâce et la bénédiction de Dieu, par son Esprit (son souffle) en nous.

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...