Bible – Rédemption, Rédempteur, Rachat, Rançon

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Rédemption

L’affranchissement d’un esclave, qui devient une personne libre.

Cette opération désigne un terme assez courant dans les civilisations de l’époque : l’affranchissement d’un esclave, qui devient une personne libre. Le Christ nous aurait donc libéré de quelque chose : du péché, de la mort, de la condamnation, de l’aliénation, de la peur, de la Loi religieuse obligatoire, de la peur de Dieu… Certes. La question est de savoir comment il nous a libéré. Il a été développé tout à fait étrangement une théorie du rachat, où une rançon devait être payée afin d’acheter cette libération. Cette théorie est épouvantable à tout point de vue (théologique, éthique, logique), mais elle a bien arrangé les églises pour faire pression sur les fidèles. Or rien ne soutient l’idée qu’une rançon soit nécessaire pour nous libérer, pas plus qu’il y a eu de rançon payée par Dieu pour libérer son peuple hors des griffes du pharaon, ni pour libérer la femme adultère des personnes s’étant saisies d’elle pour la lapider… Christ révèle l’amour de Dieu et c’est ainsi qu’il nous libère de la peur de Dieu, ainsi que des croyances et de rites obligatoires sous la menace. Par la théologie d’un Dieu qui aime et donc qui pardonne, Christ nous libère de l’idée même d’une comptabilité des bons et des mauvais points. Il nous libère de nos faiblesses par l’Esprit qui nous aide à évoluer, il nous libère par sa façon d’être libre, confiante et belle.

=> il me semble que l’on peut utilement remplacer ce terme de « rédemption » par « libération »

=> et que l’on peut tout simplement oublier la notion de « rachat », ou seulement pour se souvenir que le principe même de la « grâce » est d’être un amour gratuit, mettant fin à une supposée économie de la dette dans la façon dont Dieu nous considère.

Voir aussi « satisfaction vicaire »

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Vous aimerez aussi...