Théologie – Apocatastase

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Apocatastase

En définitive, tout le monde sera sauvé.

Mot grec (ἀποκατάστασις) qui signifie un « rétablissement de toute chose » (Actes 3:21) à la fin des temps.

Au sens théologique, c’est la conception que tout le monde sera en définitive sauvé par Dieu (salut universel). Cela a été sévèrement condamné par les autorités de l’église (peut-être parce que cela ruine leur pédagogie de la carotte et du bâton, ou plutôt du salut et des peines éternelles).

Le salut universel suppose que Dieu purifie chaque personne de ce qui est souffrant en elle (comme le fait une personne qui aime vraiment une autre) au lieu de sélectionner seulement les individus les plus performants (ce qui est le modèle le plus séduisant pour le public, c’est ce qui fait le grand attrait des championnats, permettant d’assister à l’élimination du plus faible). Il y a là deux conceptions de la justice différentes, la première qui aime, qui relève, et qui justifie ; la seconde qui passe au crible, sélectionne et disqualifie. Voir élection.

L’apocatastase évoque un futur, c’est-à-dire le salut comme une évolution progressive (et non pas comme une simple alternative sauvé/perdu). Comme une plante qui pousse, comme un berger qui cherche avec patience sa brebis perdue et la ramène pas à pas, comme une marche d’Égypte jusqu’à la terre promise.

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Vous aimerez aussi...