Théologie – Ecclésiologie / Ekklesia / Église universelle

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Ecclésiologie – Ekklesia

Développement de la pensée en ce qui concerne l’Église.

Ce mot « église » vient du grec « ekklésia » (ἐκκλησία). Ce mot existait en grec classique pour parler du rassemblement sur l’agora des citoyens. Néanmoins, à la base, le sens même de ce mot ne signifie pas l’idée de communauté, mais celui d’appel, en effet, « ekklésia » est composé de « ex » (hors de) et « kaleo » (appeler). Ce qui fait l’Église est l’appel de Dieu adressé à chacune et chacun à sortir de son état actuel pour se mettre en chemin, comme Abraham quand Dieu lui dit « vas vers toi-même (ou pour toi-même) ». De fait, si une même voix appelle tout le monde, le résultat est que les personnes s’approchent les unes des autres, mais c’est alors comme un fruit.

Des différences de théologie, de rites, de façon de lire la Bible et de prier existent dans le Christianisme, cela fait partie de sa richesse. Les différences de rapport de chaque personne avec son église est également extrêmement déterminant sur sa façon de vivre et d’espérer. Voir « Choisir sa religion… et son rapport avec sa religion »

L’Église universelle (avec un grand É) est l’ensemble des personnes que Dieu appelle (et donc chaque personne, puisque Dieu est le Père de tous, de chacune et de chacun, y compris de ses ennemis, que Christ est venu pour les pécheurs, et l’Esprit est répandu sur toute chair).

Ensuite, humainement, nous devons nous organiser, ne serait-ce que pour prévoir une rencontre à deux ou trois. Cette organisation, ce sont les églises au sens d’institutions humaines plus ou moins ouvertes, reconnaissant ou non telle ou telle personne comme membre. Avec des règles variables selon les églises : peut-être une inscription, ou l’acceptation d’un ensemble de croyances, l’accomplissement de rites, parfois des conditions portant sur la situation conjugale ou l’orientation sexuelle… Loin de prétendre que notre façon d’être chrétien serait la seule valable, ou que notre église particulière serait à elle seule l’Église Universelle, notre église se reconnaît comme une église parmi les églises, et accueille avec reconnaissance, sans condition, toute personne de bonne volonté : au culte, à la communion, au baptême, pour les formations bibliques et théologiques, l’accompagnement.

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Vous aimerez aussi...