Théologie – Acédie

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Acédie

Manque d’appétit spirituel.

Mot grec (ἀϰήδεια) « ne pas prendre soin ». C’était une des grandes peines des ermites du désert dans l’antiquité : perdre goût à la prière, à la lecture de la Bible, aux exercices spirituels. Une sorte d’apathie, de coma spirituel, de mélancolie, de fatigue, de dégoût de soi. Si c’était seulement un rejet de la religion ! C’est bien plus grave quand c’est une perte de vitalité interne, d’envie d’avancer, de chercher ce qui nous rend vivant.

L’acédie est un symptôme qu’il convient de ne pas négliger.

Notre soif de Dieu, notre élan de recherche, notre ouverture à son souffle s’entraînent. Paul parle même de gymnastique pour nous appeler à travailler notre relation à Dieu (1Timothée 4:8).

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...