Théologie – Orthodoxie et Orthopraxie

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Orthodoxie et Orthopraxie

L’orthodoxie s’attache à une doctrine (δόξα) droite (όρθός), cela s’oppose aux hétérodoxies (de ἕτερος, autre). → En savoir plus

La définition de ce qui est droit par rapport au reste est très discutable. C’est le résultat d’une convention, par exemple un concile qui décide à la majorité des votants. Ou par une confession de foi imposée aux fidèles d’une église particulière.

L’orthopraxie s’attache à conduite (πρᾶξις) droite (όρθός).

Dans un sens, toute association, tout club se définit par quelque chose, qui définit une sorte de règle du jeu ? Dans notre église protestante :

  • il y a une part d’orthodoxie qui est attendue : s’intéresser à la personne de Jésus, d’une manière ou d’une autre, variable selon les personnes. C’est une doctrine réduite à un seul point. Laissant un immense champ de réflexion ouvert pour chacun. Ce qui est effectivement assez exigeant, car alors chaque fidèle doit s’atteler à un travail de recherche, de prière, de réflexion et de débats. Ce qui conduit au second point :
  • il y a une part d’orthopraxie qui est attendue : chercher à nourrir son cheminement chrétien ; et le faire dans le respect des autres personnes, dans l’église et pour les personnes qui ne sont pas dans l’église. Ce qui ne veut pas dire être d’accord avec ce que ces personnes pensent ou font, bien sûr. Par ailleurs, il existe une pratique possible : lecture de la Bible, prière, culte, groupes d’étude, baptême et Communion, service des autres, exercices spirituels… à bien plaire.

Cela ne veut pas dire que toute pensée ou toute pratique serait relative. Mais que cela doit être ensuite l’objet d’une recherche permanente de fidélité.

 

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...