Comme un exercice spirituel : Présentation de la paroisse en ligne jechercherchedieu.ch

Les philosophes grecs de l’antiquité avaient développé des exercices spirituels afin de vivre mieux, plus pleinement, plus authentiquement.

C’est ce que nous voyons avec Épicure et avec les stoïciens, par exemple.

Dans la foi chrétienne, nos exercices spirituels sont 1) la prière, 2) la lecture de la Bible, 3) le questionnement théologique, 4) le soin mutuel les uns des autres.

Ces exercices sont comme une respiration :

  • il y a un temps pour inspirer, pour se nourrir,
  • et il y a un temps pour nous exprimer personnellement.

Ce site vous propose d’entrer dans ces exercices spirituels.

Il comprend plusieurs parties, qui reprennent ces exercices spirituels

 

1) Pour nourrir la prière

J’ai mis des textes qui peuvent inspirer notre prière, par exemple des Psaumes de la Bible qui depuis 3000 ans nourrissent la foi de croyants, le Notre Père de Jésus, et d’autres textes de prière de personnes d’époque et de sensibilités diverses.

Ces textes ne sont pas notre prière, ce sont des apéritifs, des pistes.

Ensuite, il y a la pratique : votre propre prière, libre, intime, dans la nature ou dans votre cœur, dans votre chambre.

J’ai mis des conseils pour prier, mais c’est principalement pour vous libérer car il n’y a pas de mauvaise prière, tant qu’il y a de la sincérité et une certaine recherche de Dieu.

A vous de trouver votre rythme de prière.

Même 1 minute matin et soir, à peu près chaque jour, déjà : ça développe notre profondeur d’existence.

 

2) Pour lire la Bible

La lecture de la Bible qui est un 2e exercice spirituel, puissant, car la Bible est un patrimoine d’une grande richesse d’expérience de relation à Dieu et de réflexion sur la vie.

Je vous ai mis quelques conseils pour lire la Bible. Quelques outils. Il y a des prédications, aussi , qui peuvent vous aider à comprendre comment tirer du sens de ces textes anciens.

Ensuite c’est à vous de jouer, de pratiquer régulièrement,

Par exemple : lire un paragraphe d’un évangile et chercher : en quoi cela pourrait bien vous dire, à vous personnellement, quelque chose pour aujourd’hui.

Cet exercice prend 5 minutes.

 

3) Pour élaborer sa théologie

La 3e partie du site concerne la théologie.

Son objet est de chercher ce que vous entendez, vous, par Dieu, c’est une façon aussi de définir vos propres priorités dans l’existence, et ce qui, pour vous, est source de vie plus profonde.

Noter existence passe en un clin d’œil, mieux vaut chercher un peu comment nous voulons vivre, et pour cela, mettre nos priorités en perspective.

C’est le rôle de la théologie et de la prière qui va avec, ou Dieu travaille avec nous à poursuivre notre propre genèse, et à épanouir notre personnalité.

Pour nourrir votre réflexion théologique, j’ai mis un petit dictionnaire des notions de base, et un autre dictionnaire de mots plus techniques de la théologie et des sciences bibliques « les mots qui piquent », c’est une façon d’approfondir votre questionnement. Il y a aussi les prédications.

Ensuite, c’est à vous de jouer : de développer votre propre pensée théologique et de l’affiner, de la perfectionner au jour le jour.

 

4) Pour dialoguer

Je reste à votre disposition par mail.

Bienvenue !

Vous pouvez aussi participer par vos commentaires aux questions-réponses, apportant votre propre réflexion, respectueuse, à d’autres.

Vous pouvez aussi entrer en dialogue avec vos amis, vos proches, avec un ou une pasteur ou un prêtre dans une paroisse, si vous en avez une. En en choisissant une ouverte, qui vous respecte tel que vous êtes, vous, votre sensibilité théologique et spirituelle, votre parcours de vie.

Le soin des autres, reçu et offert, c’est le 4e exercice spirituel fondamental.

Dieu vous bénit et vous accompagne.
Nous n’avons rien à craindre de lui , mais tant à attendre, à espérer. Dieu vous bénit.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

21 réponses

  1. Thiago De Moraes dit :

    Je vous remercie pour ce super site, idéal pour mon parcours spirituel.

  2. Maryline dit :

    Voici une semaine que j’ai découvert ce site , et chaque matin il m’aide à bien commencer la journée.
    Merci pour votre aide précieuse dans mon cheminement, les exercices me guident ,mes questionnements sont enrichis.
    Soyez béni.

  3. Monique dit :

    Bonjour Marc,

    j’écoute et réécoute vos prédications (je ne suis pas une grande lectrice, écouter est mieux pour moi mais j’ai été contente de voir que je pouvais télécharger la transcription écrite !) dont je trouve le contenu vraiment intéressant… moi qui suis assez peu « accro » au savoir, j’ai tout d’un coup l’envie d’approfondir les textes de la Bible, et c’est ce qui m’avait amenée sur votre site. Au départ j’avais été interpellée par une interview de Delphine Horvilleur qui explique avec beaucoup de conviction pourquoi le Livre est si important pour les Juifs.

    Merci donc beaucoup pour la transmission de vos larges connaissances culturelles, théologiques et aussi pour la simplicité de votre apport. Il est pour moi très encourageant – bien qu’ayant une grande fidélité au fond de moi qui me fait revenir périodiquement à la foi, je suis quand même une grande sceptique qui doute en quasi permanence. Comme ce que vous affirmez à titre personnel me rejoint très fort, je reviens en ce moment à la fidélité…

    Je vous envoie un « Notre Père » réécrit à partir du vécu partagé au sein d’un mouvement dont j’ai été, il y a fort longtemps !

    Notre Père
    toi qui est si grand et pour qui rien n’est trop merveilleux
    que ton nom soit sanctifié
    que ton amour profond nous pénètre au plus profond de nous-mêmes; qu’il soit reconnu comme Ton amour,
    que ton régne vienne
    que tu nous fasses renaître à la vraie vie entrainant dans cette renaissance le monde entier
    que tes merveilles éclatent en toutes choses …. et en tous….
    Donne nous chaque jour notre pain quotidien
    Fais naître en nous une envie profonde de vivre, donne nous la puissance de le vivre avec tous en Jésus
    Remets nous nos péchés, nous remettrons nous-mêmes, à quiconque nous doit,
    Dévoile tout ce qui est brisé par nous, en nous, autour de nous.
    Donne nous un coeur nouveau comme nous qui essayons d’avoir espérance en tous, même en ceux qui veulent nous étouffer.
    Ne nous laisse pas entrer en tentation
    Ne nous laisse pas refuser de passer par les difficultés, petites morts de notre vie. Ne nous laisse pas dire « non » à renaître en Jésus.

    Très cordialement. Monique

    • Marc Pernot dit :

      Chère Monique
      Grand grand merci pour vos encouragements. Et bravo pour votre belle démarche.
      Surtout n’abandonnez pas votre questionnement de la foi et des croyances, c’est comme en science, c’est comme cela que l’on avance. Et c’est comme cela que l’on ne se fait pas une idole à partir de nos convictions d’aujourd’hui, confondant Dieu avec l’idée de Dieu.
      J’ai ajouté votre Notre Père à ma collection, avec joie de pouvoir partager cela avec d’autres personnes en recherche afin de les aider à prier, et à se sentir libre de s’approprier à leur façon ces textes anciens.
      Dieu vous bénit et vous accompagne
      Marc

  4. Gérard dit :

    Merci !

    Les questions qui vous sont posées répondent à quelques interrogations que j’ai aussi.

    Je trouve dans vos prédications un nourriture merveilleuse et une foi renouvelée ; j’apprécie particulièrement vos explications car aucun pasteur avant vous ne m’a fait réfléchir sur la signification des versets de la Bible.

    Réfléchir sur le fait qu’on est autant bouc que brebis, je trouve cela très positif, pour ne citer que cet exemple.

    J’aime la façon dont vous nous parler de l’amour infini et inconditionnel de Dieu. Vous rejoignez là ce que dit aussi le Père Brune, malheureusement pour moi, décédé, mais que je continue de lire.

    Que Dieu vous bénisse et vous permette de continuer longtemps votre ministère

  5. Olivier dit :

    Bonjour Cher Marc Pernot.
    Je pense que la manière de vous saluer au lieu de Monsieur Le Pasteur parle d’elle même !!
    Lors de mon dernier post je vous avais fait part de ma découverte ou redecouverte de la littérature contemporaine en particulier. Je vous avais dit que j’y trouve un rapport et regard au monde et à l’existence,aux émotions aussi etc… qui me fascinait. Vous m’avez répondu que c’est le cas aussi pour la musique, la peinture, bref la beauté en quelque sorte.
    Et je vous en remercie.
    Mais voilà ce qui se passe en moi c’est surtout mon rapport à l’existence et pas seulement dans sa beauté qui me fascine mais dans sa noirceur, sa laideur, son horreur etc…
    Pas très évangélique tout ça allez-vous me dire ?
    Peut-être pas !
    En effet si le christianisme était un monde de bisounours ça se saurait depuis longtemps
    Et le monde depuis Cain et Abel est il un monde de bisounours ? Non évidemment !
    Mais, et j’en viens au vif du sujet :
    Je me demande si j’ai toujours la foi même si ce terme m’est en horreur car avoir la foi veut dire que l’on possède Dieu en quelque sorte mais je fais place à la facilité alors oui ai je toujours la foi car ça ne me dit plus rien d’aller au culte, de prier, de lire les écritures, de lire des livres de théologie etc…
    J’ai le sentiment de découvrir un amour inattendu et merveilleux,
    Peux être suis-je en pleine lune de miel et sur un nuage mais le fait est là.
    Tout ça après tout ce que je viens de vous dire va paraître complètement contradictoire mais je me sens quand même un peu paumé : partagé entre un réalisme de l’existence exacerbé et ce Dieu de Jésus qui ne désire qu’une seule chose peut être à savoir L’aimer en retour et aimer mon prochain
    Merci de votre attention.

    • Marc Pernot dit :

      Bien entendu, la noirceur est présente dans la Bible, elle est même présente des les premières lignes avec le chaos, la tempête, puis l’obscurité.
      C’est donc, si très bibliques de prendre cela en compte comme vous le faites.
      Seulement, ce que propose la bible dès ces premières lignes c’est de ne pas confondre le chaos destructeur et le souffle créateur, de ne pas confondre la lumière et les ténèbres, et de choisir la lumière.
      Dire cela est en réalité une théologie. Et c’est une vision de l’existence, une éthique, une visée. La définition que nous nous donnons de Dieu est pour nous une visée, et notre visée est ce qui nous tient lieu de dieu. C’est ce qu’exprime fort bien Jean dans sa première lettre, par exemple, en disant que Dieu est lumière et qu’il n’y a pas en lui de ténèbres, puis que Dieu est amour et que quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
      Cette recherche que vous avez, cette prise en compte de la réalité du monde avec lucidité, et avec parti pris pour la lumière, cela est tout à fait essentiel, à mon avis.
      Ensuite, non, la foi ne consiste précisément pas à posséder Dieu. Au contraire, dirais-je. La foi consiste à chercher Dieu. Comme l’exprime fort bien Blaise Pascal qui sent que Dieu lui dit « Console toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais déjà trouvé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *