Théologie – Éthique (≠étique : maigrichon)

Une jolie fleur jaune ayant poussé dans une fente d'un sol desséché - Image par klimkin de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Éthique

Science du comportement juste.

« Éthique » est le mot grec équivalent du mot latin « morale ». Comme « la morale » est parfois regardée péjorativement, il est plus agréable de parler d’éthique pour considérer quel comportement serait juste, faisant du bien et écartant le mal. Depuis le philosophe Paul Ricœur, une différence est souvent faite entre éthique et morale. L’éthique cherche à former la personne comme capable de discerner par elle même ce qui est juste et bon, alors que « faire la morale » serait soumettre la personne à un code de lois. Voir casuistique.

L’Evangile selon Jean commence en disant que la Parole de Dieu est lumière ; c’est aussi ce que disait le fameux : « Ta Parole est une lampe à mes pieds, une lumière sur mon sentier » du Psaume 119:105. La Parole de Dieu n’est alors pas un commandement, ni un sentier tout tracé, la Parole de Dieu pour chacun est une mise en lumière qui permet à chacun de voir de ses propres yeux et de se décider en connaissance de cause. Cette liberté est ainsi à recevoir, à entraîner, à vivre.

Dans la foi chrétienne, chaque personne est appelée (par l’Esprit) à être christique et donc prêtre, prophète et roi (prophétesse et reine). Cela veut dire que chaque personne est amenée à discerner par elle même, dans sa conscience éclairée par Dieu (son Esprit), non seulement quel serait le plus grand bien (ou le moindre mal), mais aussi quelle pourrait être sa vocation personnelle. L’éthique chrétienne est une éthique de la liberté, de la responsabilité, de la vocation, de la créativité, de la justice et de l’amour.

Suite :
Liste des 'mots qui piquent' en théologie et sciences bibliques

 

Participez au débat (dans le respect, bien entendu) :

Vous aimerez aussi...