Marcel Légaut : entrer en prière

Marcel Légaut - WikicommonsTexte proposé par : Marc Pernot

Marcel Légaut (1900-1990) a été professeur d’université en Mathématique jusque vers ses quarante ans, il a ensuite choisi de vivre comem agriculteur, berger, chercheur spirituel et auteur de livres.

Voici deux formules de prières qui peuvent aider à entrer dans le recueillement de présence nécessaire pour prier.

La première formule essaie de dire l’extrême imbrication de la notion de Dieu et de l’action de l’homme dans la prière. Parler à Dieu, c’est se parler à soi-même avec des paroles vraies. Écouter Dieu c’est s’écouter soi-même dans des paroles vraies.

La parole qui s’efforce de dire exactement
ce que j’atteins de Dieu malgré une ignorance invincible de nature
Ce que j’espère de Lui malgré l’ordre transcendant qui le sépare de moi
Ce que j’aspire à être de façon authentique par ce qui est en moi
Ce que j’atteins de moi quand je suis à moi-même dans la lucidité
est la seule prière dans le langage de l’homme qui soit langage pour Dieu.
L’adressant à moi-même dans le recueillement je me tiens devant Dieu.
L’adressant à Dieu dans l’adoration j’entre en ma présence.
Autant qu’il m’est donné, quand je me parle ainsi, Dieu m’écoute
Quand je m’écoute ainsi Dieu me parle.

La seconde formule insiste sur la profondeur et l’adhésion que l’homme peut donner à une parole qui l’exprime justement et totalement. Elle insiste sur la stabilité de cette appropriation qui permet à cette formule de ne pas subir l’usure de l’usage.

Quand la parole est juste elle ouvre sur la présence à soi-même et à Dieu.
Elle engendre la prière.

Qu’elle est douce à mes lèvres
Elle résonne en mon coeur.
Je fais corps avec elle tant je lui porte écho.

Toujours nouvelle, la dire m’appelle à progresser sur mon chemin vers l’Être.

Marcel Légaut,
Prières d’homme

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Sophie dit :

    Mes remerciements chaleureux pour cet article : la brève biographie de ce monsieur, qui m’était inconnu, m’a interpellée et ses mots que vous citez sonnent juste en moi. J’ai commencé à creuser… je sens que la pensée de cet homme va me nourrir longtemps.

    Je profite aussi de ce commentaire pour vous transmettre ma gratitude pour l’ensemble de votre travail, suivi (en pointillés) depuis longtemps, qui va bien plus loin que ce que je peux en exprimer. Merci pour le partage de vos connaissances et pour vos propos nuancés, respectueux, ouverts, empreints aussi de votre expérience et de votre vision personnelles. Ils m’accompagnent sur mon chemin d’humain qui a foi et qui cherche ; ils me font aussi prendre conscience de ce qu’il y a de beau et de bon dans la foi chrétienne et dans l’Eglise.

    • Marc Pernot dit :

      Ah comme vous êtes sympa d’avoir pris la peine de m’encourager ainsi !
      C’est vrai que j’essaye de rendre ce service sans rencontrer les personnes, c’est à la fois difficile et chaque retour est un encouragement et une aide pour moi.
      Et je transmets au passage vos remerciements à l’Eglise Protestante de Genève qui a choisi généreusement d’accorder 40% de temps plein d’un de ses pasteurs pour offrir ce service aux francophones du monde entier. En cherchant à aider à vivre des personnes à se réconcilier avec ce Dieu que nous a fait découvrir Jésus-Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *