02 mai 2024

Une femme noire moderne en tee-shirt souriante - Photo de DISRUPTIVO sur https://unsplash.com/fr/photos/femme-souriante-assise-sur-le-canape-DokE5D4GbDk
Bible

J’ai lu la Bible et j’ai décidé d’être chrétienne, sans trouver d’église qui me convienne, mais plus proche du protestantisme libéral.

Question posée :

Bonjour cher Pasteur,

Je m’appelle Sara et je suis née de père musulman et d’une mère catholique (pas pratiquante). J’ai été baptisée en cachette à ma naissance et j’ai été élevée dans la foi musulmane. Je pratiquais sans cœur, sans croire, je devais juste le faire.

Il y a 12 ans, mon responsable au travail m’a prodiguée un conseil : si tu as une question dans la vie, ouvre la Bible, tu trouveras la réponse. Je l’ai fait, c’est tombé juste. J’ai lu la Bible et j’ai décidé d’être chrétienne, mais sans être dans aucun courant ni église. Je me sentais plus proche du courant protestant.

Il y a 6 ans, je suis allée vivre au Mali, pays musulman à 95%. Je ne me suis reconnue ni dans le culte catholique (très très ennuyant ici), ni dans le culte protestant (ils pratiquent ici la prière en transe avec les guérisons miracles, c’est très spécial…). Je n’ai pas vraiment pensé ma foi, je continuais de vivre en croyant.

Il y a 3 ans, j’ai été touchée par un drame familial, j’ai vécu deux années très sombres, tout en croyant en Dieu et en pensant cette épreuve pour mon mari (agnostique), nos deux enfants (fils 9 & fille 13 ans actuellement). Je suis toujours en reconstruction, car ça laisse des traces, mais depuis quelques temps j’ai trouvé un nouveau souffle.

Et je suis retournée à la Bible depuis quelques semaines, mais cette fois ci d’une manière plus mature.

Je me suis documentée sur les différents courants et je me suis reconnue dans le protestantisme libéral. Réfléchir, ne pas tout prendre au pied de la lettre, bien que j’aime aussi parfois juste croire… Vous prenez par exemple souvent dans les questions (je suis en train de toutes les lire, vraiment merci !) de Jesus qui marche sur l’eau et sa signification… Moi j’ai envie juste d’y croire naïvement parce que je me dis, et pourquoi pas ? 😊

J’ai commencé à lire la Bible avec mes enfants, chaque jour 30 min. J’essaie de leur expliquer aussi le sens de certains passages… Nous nous posons des questions ensemble. Je crains de ne pas donner le sens le plus correct de la Bible à mes enfants, mais je me dis qu’il vaut mieux essayer plutôt que de ne rien faire du tout.

Je suis désolée mon message est long mais j’ai 3 questions à vous poser.

Je vois, en France la nation d’église protestante unie. Afin que je comprenne bien, le protestantisme libéral fait-il partie de l’église protestante unie ? Cela est-il une assemblée de plusieurs églises « sœurs » ?

Aussi, avez-vous des lectures à me conseiller afin d’apprendre et de comprendre sur le courant libéral, sa créations, ses réflexions ainsi que sur la relation avec Dieu? Je prévois de faire une nouvelle commande de livres d’ici peu (cela est toute une logistique pour que cela arrive au Mali). Existe-t-il une Bible commentée par un pasteur protestant libéral ?

Aussi, je vous pose une autre question sur le site par rapport au Paradis. Aujourd’hui, j’aime ma vie (car j’ai eu des idées très noires, dont j’avais honte en tant que croyante pendant les 2 années), le sourire de mes enfants et des gens que j’aime sont la plus belle chose. Je crains la mort, non pas parce que je crois qu’il n’y a rien après, mais parce que j’ai peur d’etre séparée d’eux. Je n’arrive pas à concevoir un endroit où je pourrais plus heureuse qu’avec eux. Hier, notre lecture comprenait Matthieu 22.23, le passage de la femme avec les 7 frères/maris. Le passage laissait comprendre qu’à ce moment, personne n’est plus femme, mari, famille… Nous ne serons que des anges de Dieu. J’imagine que c’est la plus belle des choses, mais quand même… sans mes enfants, sans mes proches… pour l’éternité… Quel est votre mot à ce sujet ?

J’arrête la avec les questions, j’en ai 1000, mais je préfère d’abord finir avec la lecture des questions/réponses de votre site car il pousse à la réflexion.

Merci encore pour ce que vous faites, vous n’imaginez pas à quel point cela me nourrit là où je suis, loin de toute personne à qui poser des questions.

Bien à vous.

Cordialement, Best regards,

Sara

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Bravo pour votre démarche. C’est magnifique : quel courage, quelle intelligence, quelle profondeur, quel amour !

Je suis persuadé que Dieu vous apportera énormément dans votre vie. Comme force en vous pour guérir ce qui est blessé, pour développer le meilleur de vous-même, pour en recevoir encore.

Je me présente rarement comme « protestant libéral ». Mais c’est vrai, en quelque sorte : libre croyant, pensant et priant.

Le libéralisme n’est pas une religion, c’est une façon d’être.

C’est essayer de ne pas confondre les moyens et les buts, l’essentiel de l’accessoire.

Dieu est la source, c’est l’essentiel. La pensée sur Dieu (la théologie, la Bible) sont des outils nous permettant de chercher Dieu, d’en discuter, de faire le point sur les éléments essentiels. Mais une théorie sur Dieu n’est pas Dieu. Il y a autant de différence qu’il y en a entre un dessin d’enfant de 5 ans représentant son papa et l’homme vivant que l’enfant a voulu représenter à sa façon. Dieu est l’essentiel, la théologie est un moyen. Si l’on sacralise la théologie c’est un problème spirituel (nos dogmes font comme écran nous empêchant de nous laisser surprendre par Dieu). Et c’est souvent un problème avec les autres (que nous aurons tendance à juger comme ne connaissant pas bien Dieu).

La religion est comme une salle de musculation pour notre ouverture à Dieu. Ces exercices ne sont pas sacrés, ils ne sont pas une fin en soi. Ce sont des moyens utiles, à notre façon, à notre rythme. Dans notre recherche personnelle (réflexion et prière) et en partie avec d’autres (nous sommes faits pour faire corps avec d’autres, dans le respect et l’attention à l’autre).

Il y a des personnes avec cet esprit libéral parmi les juifs, les musulmans (plus délicat en ce moment), les catholiques, et des protestant : heureusement.

C’est infiniment plus juste, je pense. C’est vrai que c’est plus exigeant car cela demande une recherche personnelle, et de ne pas avoir ces béquilles que sont les doctrines toutes faites et les règles toute faites. Donc bravo à vous.

Vos questions :

Le sens correct de la Bible ?

Parfaitement. Ou plutôt le message juste : c’est de se confronter à ces textes pour chercher ce que cela pourrait bien nous dire à nous aujourd’hui de la part de Dieu. La Bible est ainsi un miroir pour nous lire nous-même. Une seule clé : Dieu est amour, rien de négatif peut venir de lui que des soins, un élan de création supplémentaire, un élan de vie et d’ouverture à ce qui est bon dans le monde et chez les autres.

Si l’on a compris de travers quelque chose, ou si l’on ne voit pas de lecture ayant un sens correct… ce n’est pas grave, on comprendra mieux la prochaine fois. C’est cela que permet l’amour de Dieu, se bienveillance : il nous accompagne de toute façon et nous aide à avancer. C’est normal.

Le protestantisme libéral est-il une assemblée de plusieurs églises « sœurs » ?

Il y a des pasteurs plus ou moins libéraux, et d’autres assez divers, tout cela dans l’église unie en France. C’est la même chose en Suisse, et dans les fédérations « presbytériennes », anglicanes, épiscopaliennes d’un peu tous les pays. Et il en est de même pour les paroissiens. Sauf si le pasteur ou la paroisse s’est renfermée et n’accepte pas que les fidèles aient leur propre sensibilité (ce qui existe hélas, mais je pense que c’est plutôt minoritaire dans ce genre de fédérations.

Avez-vous des lectures à me conseiller afin d’apprendre et de comprendre sur le courant libéral ?

Personnellement, je ne trouve pas indispensable de lire des livres sur le protestantisme libéral en lui-même, mais plutôt de vous ouvrir l’esprit en picorant un peu, vous faire votre propre sensibilité en prenant telle idée ici, telle autre chose là. Des auteurs modernes et des auteurs anciens, de divers pays, peut-être.

Et puis comme vous le faites : la Bible. Pour vous initier aux gestes, je mets pas mal de simples versets médités, de prédications, de « traversée de la Bible ».

Comme bible, mieux vaut à mon avis ne pas prendre une bible commentée car cela peut stériliser notre propre lecture. Mieux vaut une Bible qui donne des informations sur le texte original, les variantes, le contexte de l’époque. Je vous recommencerais la Bible NBS : Nouvelle Bible Segond, édition d’étude.

La réflexion, la recherche, la Bible : c’est bien. Y ajouter peut-être la prière personnelle. Rien de tout cela n’a besoin d’être trop long, trop pesant. Mieux vaut la régularité.

Je crains la mort, non pas parce que je crois qu’il n’y a rien après, mais parce que j’ai peur d’être séparée de mes enfants.

Il est tout à fait normal d’avoir peur de la mort, car c’est une page qui se tourne, et que ce n’est jamais facile, bien sûr. Même si la vie après est géniale, comme vous dites c’est une autre question.

En gros, la Bible ne parle pas tellement de la vie future : car notre question aujourd’hui c’est déjà d’avoir une vie avant la mort, et qu’elle soit belle et vraie, aimante, bien faisante si possible. Pour ce qui est de la vie après la mort… nous verrons bien après la mort. Faisons confiance dans l’amour de Dieu. La preuve : vous n’imaginez pas être privée de vos enfants ? Et bien tout simplement Dieu non plus, pourquoi serait-il moins bon, mois aimant que nous le sommes ? Il se débrouillera pour nous garder. Et bin sûr qu’il gardera notre lien d’amour avec ceux que nous aimons. Vous ne serez donc pas coupée de vos enfants mais encore en relation profonde. A mon avis.

Mais si on voulait nous expliquer ce que c’est que vivre dans l’au-delà, nous n’aurions pas les mots, pas les concepts pour le comprendre. Déjà qu’il nous est difficile de comprendre la relativité générale de l’infiniment grand et la physique quantique des particules. Comment comprendrions-nous la vie sans notre corps ? C’est à mon avis ce que Jésus veut dire avec ces curieuses réponses aux personnes qui l’interrogent.

Bravo encore, grand merci pour ce témoignage magnifique.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

14 Commentaires

  1. Michel dit :

    L’Eglise est une institution humaine qui devrait nous rapprocher de Dieu. Mais en tant qu’institution humaine, elle n’est pas parfaite! Prenons la telle qu’elle est, c’est-à-dire, dans la mesure où elle nous conduit vers Dieu … et laissons tomber ses imperfections (c’est une institution humaine et, de ce fait, imparfaite)!

  2. Tristan dit :

    j’ai l’impression que cette réponse est rédigée par l’intelligence artificielle.

    1. Marc Pernot dit :

      La réponse de cet article ? Ben non, elle a été élaborée dans la réflexion et la prière après avoir soigneusement lu l’appel de cette personne, puis pensée par mes trois neurones, sentie avec deux fibres de mon cœur, et tapée avec deux doigts de chacune de mes petites mains…

      1. Jean-Pierre dit :

        Bonjour Marc Pernot,
        J’apprécie beaucoup toutes vos réponses même si je ne suis pas toujours du même avis.
        Dieu vous bénit, vous éclaire par son Esprit, vous accompagne et vous garde sous sa protection.
        Bien amicalement et fraternellement en union avec le Seigneur Jésus-Christ.
        Jean-Pierre

        1. Marc Pernot dit :

          Grand grand merci pour ce bon message. C’est parfait si ce que j’écris vous intéresse et vous encourage en même temps à avoir votre propre réflexion. On ne peut donc m’apporter de meilleur encouragement pour mon travail !
          Dieu vous bénit et vous accompagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *