tête et main d
Question

Je « parle en langues », un pasteur m’a dit que c’était anti-biblique, est ce que je dois arrêter ?

Question posée :

Bonjour
j ai écouté un pasteur qui dit que les parler en langues sont éteints car si les apôtres ont parler en langues c était pour les juifs et que maintenant ca n a pas lieu d être en plus c est anti biblique je parle en langues est ce que je dois arrêter cet homme dit que le parler en langues est réapparu en 1914 par une femme je ne voudrai pas être anti biblique et je me pose la question que dois je faire je demande qu une chose c est être dans la vérité

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Bravo pour votre recherche de Dieu et votre recherche de vivre d’une belle façon.

Sincèrement : Dieu est amour, comme le dit Jean (1 Jean 4:16) et comme le manifeste Jésus avec chacun de ses actes. Vous cherchez à lui être fidèle, c’est excellent, vous le faites dans la réflexion (la preuve, vous vous posez des questions) et dans la prière. Faites selon votre propre conscience, selon votre sensibilité, selon votre personnalité. C’est cela qui intéresse Dieu : que vous soyez vous-même, un vous-même élevé, épanoui, mais pas un autre que vous-même. C’est pourquoi Jésus encourage à avoir l’essentiel de notre piété, de notre prière dans l’intimité, cœur à cœur avec Dieu, dans le secret (Matthieu 6:6).

Bien sûr, il existe des personnes et des églises qui veulent imposer LEUR façon de prier, leur rite, leur dogmes. Pourquoi pas : laissez les faire à leur idée. Mais ne vous laissez pas impressionner. Tout au plus : comme vous le faites, cela peut vous conduire à vous interroger; voyez alors tranquillement au fond de vous-même, devant Dieu, si votre façon de prier et d’être tourné vers Dieu vous conduit à aimer Dieu plus encore, et à vous ouvrir aux autres avec plus de respect et de bienveillance, si cela vous pacifie. S’il y a une bonne idée à prendre, prenez-la, mais sinon ne vous laissez pas culpabiliser.

Le parler en langue est une expression de votre foi ? Très bien. Telle autre personne n’aime pas cela ? Qu’elle ne le fasse pas.
D’une manière générale : ne vous laissez pas troubler. Une personne critique votre façon de prier ? Cette personne montre ainsi plus ce qu’elle a dans son cœur à elle, occupée à juger la foi des autres.
Personnellement, je ne pratique pas le parler en langue, ma femme l’a pratiqué, j’ai été invité à prêcher dans des rassemblements de protestants et catholiques charismatiques où cela se pratiquait : cela était assez exotique pour moi (protestant « réformé »), mais c’est tout. Chacun son truc.

Ensuite, est-ce que c’est biblique ? Oui et non. Paul dit que certaines personnes pratiquent cela dans certaines des églises qu’il a accompagnées, il conseille plutôt cette pratique en privé, mieux valant (selon lui) avoir des paroles compréhensibles de tous pour une meilleure édification. C’est son point de vue. Mais en même temps, Paul dit ailleurs que « Toute la loi est accomplie dans une seule parole, celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres. » (Galates 5:14-15). Donc : se réunir avec des personnes et prier comme vous l’entendez ne fait vraiment de tort à personne, si cela renforce les participants dans leur foi : c’est alors une manifestation de l’amour pour son prochain. Et ceux qui vous critiqueraient pour cela est une façon de dévorer la personnalité des autres.

Par rapport au « parler en langue » (appelée aussi glossolalie), ce qui est un peu abusé ce serait de dire que c’est une forme supérieure de la prière. Non, c’est une forme qui correspond à certaines personnes, et qui ne correspond pas à d’autres personnes. Ce n’est donc ni supérieur ni inférieur. Ensuite, la parole des disciples à la Pentecôte, c’est autre chose : c’est quand une personne parle par l’Esprit : elle est comprise par toutes les autres personnes comme si c’était sa langue maternelle : cette parole : ce ne sont pas tels ou tels mots : c’est la langue de la sincérité, la langue du cœur, la langue de celui qui s’intéresse vraiment sincèrement à l’autre. Cela se sent et même un bébé, même un chien ou un cheval y est sensible.

N’ayez crainte, Dieu vous bénit et vous accompagne, car il a et aura toujours un immense amour pour vous et votre personnalité.
Cet amour, manifesté en Christ vous libère de toute crainte du jugement de Dieu, et de celui des autres.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

5 Commentaires

  1. Pascale dit :

    On peut tout de même distinguer la pratique en privé de la pratique avec d’autres personnes. Le « parler en langue » est une forme de prière qui peut être très perturbante pour certaines personnes. Et donc, si on le pratique en présence d’autres personnes, je pense qu’il est préférable de s’assurer au préalable de la façon dont ce sera reçu, par respect pour la prière des autres.

  2. Rocky dit :

    si parler en langues, vous permet d’annoncer la Parole de Dieu, continuez. S’il ne s’agit que d’extériorisations émotionnelles…

    1. Marc Pernot dit :

      Les émotions font partie de l’humain, et peuvent vraiment être une bénédiction, et sont dignes d’être une face (une face seulement) de notre foi.

  3. Marie Madeleine dit :

    au début de ma conversion, j’ai parlé en langue. Laquelle, j’ignore toujours. Je ne parle plus en langue ce qui m’importe pas. Mais il est peut être donné à certaines personnes de contribuer. C’est un don, je pense.

  4. Nicolas Bossert dit :

    Pour ma part un soir, il y a quarante ans de cela j’ai lu l’Évangile de Jean en entier. J’ ai été tellement bouleversé par la vie de Jésus que je me suis mis à adorer son œuvre. Je n’ avais pas les mots. Au delà de ceux ci je me suis mis à parler en langue incompréhensible pour louer le Seigneur. Expérience riche, comme des fleuves d eau vive. À consommer sans modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *