Pourquoi nous allons à l’église le dimanche et pas le samedi comme dans le Décalogue ?

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Bazel dit :

    Merci Past pour ce grand expose. Mais j’ai une question: est ce quand la Bible parle de l’obéissance aux commandements de l’Eternel dans Deut 28 ou d’autres versets, est ce qu’Elle se réfère seulement aux 10 commandements?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Oui, il est question d’obéissance à toute la Loi, pas seulement aux 10 Paroles.
      Seulement, les juifs n’ont jamais appliqué aussi aveuglément toute la Loi écrite. Elle est à interpréter, afin de faire au mieux et tenir compte de la loi orale, dictée par Dieu dans l’écoute, pas seulement dans la lecture.
      Ensuite, en Christ, nous ne sommes plus sous la Loi, plus dans la soumission, mais sous la grâce. L’Esprit fait de nous, personnellement, un prophète ou une prophétesse, de chacune et chacun de nous, du plus savant au plus humble.
      C’est pourquoi, aujourd’hui, la Loi est à chercher dans notre propre cœur.
      Cela dit, je trouve essentielles les 10 Paroles (la Bible les appelle comme cela et non les « 10 commandements », car la première de ces 10 paroles n’est pas un commandement mais la grâce première de Dieu « Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude »)
      Dieu vous bénit et vous accompagne

  2. Bazel dit :

    Pourquoi nous sommes d’accord aux 9 autres et ignorons le 4e des 10 commandements ?

    Je ne suis pas 1 adventiste du 7e jr, je suis de l’église de Dieu, mais je veux pouvoir défendre ma foi

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Nous n’ignorons pas du tout la 4e des 10 paroles, qui est effectivement un excellent commandement. Nous l’appliquons selon l’Esprit, comme le Christ nous l’apprend, et non selon la lettre (contre quoi il nous met en garde). Respecter ce commandement c’est prendre du temps pour nourrir sa foi, sa prière, sa réflexion, prendre du temps pour célébrer Dieu. Nous le faisons chaque jour, voire plusieurs fois par jour en privé, et spécialement le dimanche (jour de la résurrection). Nous le faisons selon ce qui se révèle utile, juste et bon : en fonction de notre propre sensibilité et selon les circonstances. Car cela nous semble bien mieux que de le faire à heure fixe, jour fixe, quantité fixe, comme si nous étions tous et toutes identiques et immuables. Or, Dieu nous connaît par notre nom, chacun de nous est unique et particulier, et nous sommes chacune et chacun en évolution. Cela demande donc du « sur mesure ». C’est ce que permet l’Evangile du Christ.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

  3. Bazel dit :

    Ok merci Past c’est compris.

    Alors j’étais en train de parler avec un chrétien adventiste du 7e jr, il m’avait dit qu’il ne va pas me dire qu’ils sont les plus bons parmi toutes les autres églises, mais il n’y a que eux qui obéissent les 10 commandements, et à ce moment je me disais est ce que je ne suis pas coupable de ne pas adorer le samedi…

    Il m’a donné ce texte pour me dire qu’il faut observer le sabbat :

    Ésaïe, 66:23 – A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, Toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l`Éternel.

    Que lui diriez vous?

    Est ce que Colossiens 2v16 pourrait aider avec?

    • Marc Pernot dit :

      Tirer un verset de la Bible et en faire un absolu comme cela n’est de toute façon pas une bonne idée.
      Sinon, il faut aussi lapider les enfants désobéissants (Deutéronome 21:21) ? Et, afin de suivre ce commandement de Jésus « de ne pas résister au méchant. » (Matthieu 5:39), il faudrait laisser se faire voler, massacrer, tromper, abuser sexuellement… ?

      Ce n’est pas du tout la peine de se lancer dans une bataille de versets comme cela.
      Que cette personne pense ce qu’elle pense, prie à sa façon, que Dieu la bénisse.
      Seulement, si elle pouvait ne pas ennuyer les autres chrétiens ce serait sympa.

      D’une manière générale, cela ne vaut pas la peine de discuter de religion avec une personne qui pense que sa façon d’être chrétien est la seule valable.
      C’est fatiguant, inutile, et cela met une mauvaise ambiance.
      Son intolérance est signe de ce qu’il y a dans son cœur.
      Ce que je répondrais : c’est qu’il a bien raison de pratiquer selon ses propres convictions, et que j’entends essayer d’être fidèle moi aussi à ma façon de comprendre la Bible.

      Dieu vous bénit et vous accompagne

  4. Yannick dit :

    Bonjour pasteur,

    Donc d’après vous comment il faudrait comprendre ce passage de Matthieu :

    17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.
    18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.
    19 Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

    • Marc Pernot dit :

      Pour voir comment comprendre cette parole, il convient de regarder comment il vit lui-même la Loi, et donc comment il « l’accomplit ». En valorisant son esprit plus que sa lettre. C’est le cas par exemple :

      • Pour les commandements à mort ordonnés par la loi : il ne condamne pas la femme adultère, il la renvoie libre en lui disant de ne plus pécher.
      • Pour les lieux de pèlerinage, les sacrifices rituels, les prières obligatoires, il dit que l’heure vient et qu’elle est déjà là, d’adorer le Père en Esprit et en vérité, plutôt que de telle ou telle façon.
      • Pour le commandement de ne pas travailler le jour du shabbat : il dit que le sens même de la Loi religieuse est de faire vivre, et donc il accepte, en contravention de la loi du shabbat, de guérir quelqu’un.

      Ce que résume bien cette parole de l’apôtre Paul « Toute la Loi est accomplie dans une seule parole, celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Galates 5:14).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *