Illustration : couple courant ensemble - Image: 'Couple running together - Copenhagen, Denmark' http://www.flickr.com/photos/126744325@N07/46020672532 Found on flickrcc.net
Question

Comment savoir si la personne que l’on pense aimer est celle que Dieu a choisie pour nous ?

Par : pasteur Marc Pernot

Illustration : couple courant ensemble - Image: 'Couple running together - Copenhagen, Denmark' by Kristoffer Trolle https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ http://www.flickr.com/photos/126744325@N07/46020672532

Question posée :

Bonjour,

Je vous écris car je me pose beaucoup de question sur le chemin que je prends. Aujourd’hui je me sens triste et très peinée depuis que je ne suis plus avec celui que j’ai aimé. J’ai 22 ans, cela a duré 2 ans, et je ne m’étais jamais sentie aussi heureuse que pendant ces années là. Je remerciais toujours le Seigneur de me bénir d’autant de joies et d’amour, et lorsque mon ami m’a abandonnée (il n’est pas croyant) c’est comme ça que mon monde s’est écroulé. J’ai trouvé du réconfort dans la prière. Je ne me suis jamais sentie laissée par le Seigneur. Mais je me sens tellement triste de m’être « trompée » et de ne pas avoir su garder mon amour pour la bonne personne.

Mais comment savoir si la personne que l’on choisit est celle que Dieu a choisie pour nous ?

Mon Pasteur me dit qu’il faut prier car trouver sa moitié est très important, mais qu’il fallait surtout garder son amour. Aujourd’hui après des mois à essayer de ne plus être triste, j’ai trouvé de nouveau un amoureux, mais ma démarche est différente. C’est la personne que je pense être pour moi mais je ne cesse de demander dans la prière à ce que Dieu m’envoie des signes, je ne cesse de me demander « est ce que je fais bien? ». Après l’aventure précédente, je n’ai plus du tout confiance dans mon sentiment comme une indication sûre. Comment faire pour reconnaitre l’amour que Dieu me réserve? Comment faire pour ne plus être affectée par un amour précédent..

Merci beaucoup à vous.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Madame

Et bravo pour la sincérité de votre démarche, pleine de courage et de foi, d’humilité et de sagesse. Peut-être que votre pasteur était contre le divorce pour vous conseiller de « surtout garder son amour » ? C’est vrai qu’il est bon de prier pour cela quand on est en couple, que Dieu nous aide à construire un amour solide et vrai, qu’il l’aide à évoluer, vivre, car pour durer l’amour doit vivre et évoluer au fil des ans. Mais pour qu’un couple existe il faut être deux, il faut aussi que ce « couple » ne détruise pas une des personnes du couple et de la famille. Et il y a des cas où un bon divorce vaut infiniment mieux que de rester dans une situation qui ne soit pas bonne du tout. Dans votre cas, la prière peut vous aider, votre sagesse et votre volonté d’avancer aussi, afin d’avancer, de progressivement arriver à arrêter de culpabiliser (cela ne sert à rien de bon). La prière et votre sagesse m’ont l’air de vous faire avancer sur la bonne voie, avec plus de foi et de sagesse, de maturité. C’est très bon signe. Vous êtes amoureuse, et cela est bien.

Sur cet autre point, je suis du même avis que votre pasteur : Dieu a beaucoup à nous dire et à nous enseigner. En particulier sur le choix d’un conjoint.
Mais Dieu est bien plus souple que d’avoir choisi pour nous à notre place. Je suppose qu’il a sa petite idée et qu’il cherche à favoriser de belles rencontres, mais il ne restreint pas notre vie à un unique bon chemin qu’il aurait planifié d’avance pour nous. Il est le Dieu de la vie, il ouvre devant nous une créativité possible, une liberté. Ensuite, quel que soit nos choix, et même si notre choix n’est pas le top du top de ce qu’il aurait espéré, Dieu nous accompagnera sur cette route. C’est la grande nouveauté proposée par l’histoire de Jacob. Dieu l’encourage et lui promet « Je t’accompagnerai ».

Je pense que c’est comme cela pour le couple.

  1. Il y a certainement des personnes dont nous pourrions tomber amoureux et qui sont pour nous à éviter absolument et Dieu saura nous le faire savoir (si nous nous ouvrons à lui), le témoignage de la Bible c’est souvent que Dieu est lumière (par exemple ce Psaume 36)et que Christ nous ouvre les yeux : afin de voir les .
  2. Il peut y avoir des signes de lui qui nous encouragent vers telle personne.
  3. Mais sinon, c’est à nous de voir parmi les possibles ce qui nous inspire et ce qui inspire l’autre en face, pour bâtir un couple. Dieu, lui, ne se contente pas de regarder, il est un immense service comme créateur pour nous accompagner, alors. Car tout est alors dans la façon de construire, de créer ce couple, cette famille, sur le long terme.

Donc je ne pense pas que « Dieu choisit pour nous », car ce n’est pas un tyran et nous ne sommes pas ses marionnettes. Dieu choisit avec nous, Dieu nous aide à choisir en connaissance de cause, Dieu nous donne la force de choisir alors que nous aimerions choisir tout en gardant ouverts tous les choix encore possibles. C’est particulièrement visible chez les enfants, mais ne sommes-nous pas toujours un petit peu des enfants ? Dieu nous laisse choisir, nous aide à avoir la force, la lucidité, le courage de choisir. Et ensuite il nous accompagne sur la route que, nous, nous aurons choisie même si ce n’était pas selon lui la route optimale : il fera tout pour que notre choix devienne un véritable choix de vie.

Donc je dirais : pas de panique. C’est bien, très bien au début de se demander « Que pense Dieu de cette idée de me mettre avec cette personne là ? ». Mais au bout de quelque temps, il me semble bon de passer à une autre question. Cet homme qui vous inspire de l’espérance, vous semblez sentir que vous n’êtes vraiment pas dans le cas de l’horreur que Dieu veut vous faire éviter (cas n°1 ci-dessus). Donc bon, la question n’est pas « est-ce que c’est celui que Dieu me réserve », mais plutôt « comment Dieu nous aide à construire le couple, la famille qu’il rêve sur la base de cet homme et de moi », comment faire avec le meilleur qu’il y a en chacun de nous deux, et de s’épauler pour ce qui est moins bon dans chacun des deux, comment apprendre comment l’autre « fonctionne » et faire au mieux comte tenu de cela. Comment l’aimer tel qu’il est maintenant, renoncer à vouloir le changer, et en même temps l’aider à cheminer, s’épanouir…

Bien sûr que vous êtes affectée par un amour précédent. Mais cela peut vraiment être pour le meilleur, en étant plus consciente que le couple n’est pas un acquis, mais que le meilleur est devant, le couple que vous formerez dans 10 ans, dans 50 ans et qui aura évolué car tous les deux vous aurez évolué et que vous serez passés ensemble par mil petites et grandes choses. Accompagnés par Dieu.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

479 Commentaires

  1. Ossé dit :

    Bonjour Pasteur! Ça fait 5ans que j’ai une relation particulière avec un jeune homme, qui est même devenu mon meilleur ami. Nous sommes tous les deux chrétiens et serviteurs de l’Eternel. Le problème est qu’on a connu énormément de persécutions de la part des proches et mêmes des membres de l’Assemblée, qui nous ont poussé à faire une pause. Mais malgré cela nous étions et nous sommes toujours proches. Je n’ai pas très confiance en moi et j’ai du mal à gérer mes émotions. J’ai tellement entendu des critiques comme quoi on ne se mariera jamais… Pendant un moment j’ai commencé à douter de son amour et je me suis éloignée. Mais il a toujours été là pour moi et il m’a pardonné. Le problème est que depuis le début j’ai peur que notre union ne se fasse jamais, j’en ai même rêvé. Il m’arrive de me dire que je ne suis pas à la hauteur ça ne va pas marcher. Pourtant je me sens bien avec lui. Il me booste, il me conseille, il m’aide à devenir une meilleure personne. Il m’arrive de faire des rêves contradictoires tantôt je suis avec lui tantôt avec d’autres mais les rêves avec ceux qui ne sont pas lui ne me donnent pas la paix. J’ai l’impression que Dieu s’oppose à nous. Je ne sais pas si ce sont mes pensées ou moi. Je n’ai pas envie de désobéir à la voix de Dieu mais je l’aime. Je fais des crises de dépression et d’angoisse à cause de cette situation. J’ai besoin d’aide.

    1. Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Je suis désolé que vous ayez subi cette persécution par vous proches. Et encore plus par votre assemblée. C’est à mon avis absolument pas le rôle d’une église. Le rôle de l’église est d’aider la personne à s’approcher de Dieu, en ligne directe entre la personne et son Dieu, comme le propose Jésus (Matthieu 6). Quand l’Eglise se mêle de dire qui telle personne doit ou ne doit pas être avec telle autre, cette église se met à la place de Dieu, à la place de son Esprit qui est fait pour éclairer la personne. C’est de l’abus spirituel, où des hommes prennent pour eux un pouvoir qui appartient à Dieu.
      Donc, je pense que vous feriez mieux déjà de chercher une église qui n’opprime pas ses fidèles, qui ne prétende pas se faire médiatrice entre Dieu et le fidèle.
      Dieu éclaire directement votre conscience, votre vie.Votre démarche d’observer si cet homme vous fait progresser ou vous fait régresser est une bonne démarche. A ce que vous me dites, ces signe paraissent bons.
      Les rêves ne sont par contre pas une bonne indication, car il y a bien des voix qui s’expriment dans nos rêves, celle de Dieu en nous, certes, mais aussi la peur, les désirs de notre corps, nos blessures anciennes, des sentiments de l’instant, le temps qu’il fait et la dernière émission de télé regardée… donc je ne me guiderais pas la dessus. Plutôt se guider sur votre cœur, votre prière, votre observation, l’intelligence.
      Tant que vous écouterez n’importe quelle voix diverse, je crains que cela soit difficile. C’est pourquoi je pense que Jésus a vraiment raison de nous conseiller de voir directement avec Dieu dans le secret de notre chambre et de notre cœur, et Dieu qui est là, près de nous, en nous.
      Dieu vous bénit et vous accompagne.

  2. Ania dit :

    Bonjour pasteur
    Je suis actuellement dans une situation compliquée. Il y a 2ans je me suis mise en couple avec un jeune homme tout se passait relativement bien entre nous au début mais finalement nous nous sommes séparés. Nous avons mené notre vie chacun de notre côté et la vie a fait que nous nous sommes retrouvés.

    Je ne pensais ne plus l’aimer mais mes sentiments se sont davantage développés. Il y a pas si longtemps j’ai appris que j’étais enceinte de lui mais on n’est pas ensemble parce qu’il se sent pas prêt à être en couple.
    Je me souviens d’un jour où j’ai pensé très fort que la personne qui serrait faite pour moi mettra ses deux genoux à terre prendra mes mains et nous prierons ensemble pour notre couple…. ce qu’il a fait.
    A des moments je parle au seigneur et lui demande conseil parce qu’entre nous ça ne va pas très bien ou je demande au seigneur de mettre la bonne personne sur mon chemin… et il m’envoie un message ou il m’appelle.

    En plus du fait que je porte notre premier enfant je veux fonder une famille avec cette homme et nous unir devant dieu. Sa mère est très croyante, elle me dit de continuer à prier que la situation va s’arranger. Ma mère me dit de patienter de ne pas m’inquiéter de prier et que seul le temps pourra me donner une réponse. Un couple d’ami me dit qu’à la naissance de l’enfant il changera. Lui il me dit de continuer ma vie et que quand il sera prêt il me le dira
    Mais la situation me pèse tellement je me demande si je dois d’attendre qu’il soit prêt ? Est ce que c’est lui que dieu a envoyé pour moi ? Est-ce que je dois passer à autre chose ?

    1. Marc Pernot dit :

      Chère Ania
      Je suis profondément désolé.
      Mais sincèrement, je pense que cet homme a un comportement tout à fait indigne.
      Oui, vous avez raison, il me semble aussi qu’il est préférable que vous renonciez définitivement à construire une famille avec une personne comme cela. Il est possible qu’il joue encore la comédie pour vous reconquérir encore une fois par fierté, mais avec une personne capable d’un tel manque de respect même pour la mère de son enfant, je doute énormément qu’il faille lui laisser encore du temps et encore moins une chance.
      A mon avis, mieux vaut que vous vous posiez un peu avant de courir et coucher encore avec d’autres hommes.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

  3. Lisa dit :

    Bonjour pasteur mon nom est lisa j’ai besoin de réponse au faite j’étais en couple avec un non croyant on a fait 2ans apres on a rompu parce qu’il m’a demandé en fiançaille mais mes parents on dit que c’est impossible c’est pas un chrétien j’ai accepté la décision de mes parents car je voulais pas les contredire je suis entré dans une grave dépression ou je pouvais rester une journée entière à pleurer et souffrir mais dans mon coeur j’ai comme une espérance qu’on va se retrouver un jour que Dieu va le touché pour qu’il se convertisse et après le ramener a moi mais les gens me disent ça sera trop facile et c’est impossible y’a même pas quelque jour j’ai eu la ferme conviction que je dois faire trois jours de jeûne pour lui et continuer à combattre pour sa conversion de me battre pour ce que je veux et ce que je veux c’est qu’il connaisse le seigneur mais j’ai peur car je veux pas me tromper j’ai pas assez l’esprit de discernement pour savoir si c’est Dieu qui me parle pu si c’est juste mon cœur
    J’AI BESOIN D’AIDE SVP😭💔

    1. Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Et bon courage, bon discernement.

      • Le problème ne me semble pas être cet homme qu’il faudrait changer. Il fait preuve d’amour, de respect de vous malgré votre foi qui n’est pas la sienne, il désire s’engager vraiment. Il fait preuve de sincérité en ne faisant pas semblant de s’intéresser à Jésus si cela ne l’intéresse pas.
      • Le problème : c’est vous et votre famille, avec cette façon de vivre votre foi qui vous conduit au rejet de l’autre, à l’infidélité en rompant ce qui vous unissait déjà, et au manque de respect pour lui et sa façon d’être, allant jusqu’à chercher à le rendre différent. Vous qui cherchez à forcer Dieu d’agir dans ce que vous pensez juste, vous ? Ce n’est pas de la foi, c’est de l’intégrisme. Ce n’est pas de l’amour du prochain, c’est vouloir l’emporter sur son prochain. Désolé.

      Dans sa première lettre, Jean dit :

      Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. (1 Jean 4:7-8).

      Quand je lis votre histoire, il me semble que l’on peut se demander qui aime véritablement, qui « n’aime pas » ? Qui de cet homme et de vous a vraiment connu Dieu, c’est à dire s’est laissé créer un cœur qui aime, qui respecte l’autre tel qu’il est, qui s’engage, qui respecte son prochain différent de lui ? On peut se demander qui devrait se convertir ? Qui Dieu espère toucher ?

      Ensuite, c’est Paul lui-même (qui est parfois bien plus moraliste que Jésus ne l’a jamais été), Paul dit, en parlant du couple formé par une personne chrétienne et une personne non croyante : qu’il ne faut pas se séparer pour ce motif, qu’une personne chrétienne dans une famille n’est déjà bien :

      Si une femme a un mari non-croyant, et qu’il consente à habiter avec elle, qu’elle ne répudie point son mari. Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le mari; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints.
      Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare; le frère ou la soeur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix.
      Car sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari? Ou sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme? Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l’appel qu’il a reçu de Dieu.

      (1 Corinthiens 7:13-17)

      Donc, si véritablement vous aimez cet homme : respectez le tel qu’il est, bien sûr (car c’est d’abord cela aimer), prenez exemple sur son respect et son ouverture en acceptant votre foi impitoyable, et écoutez Dieu plutôt que de vouloir changer Dieu, et plutôt que d’écouter les conseils d’humains manquant de charité.

      Dans tous les cas, soyez assurée que Dieu vous bénit et vous accompagne
      Et que Dieu bénit et accompagne cet homme, même si ses pensées ne sont pas (encore) ouvertes à Dieu, son cœur a été touché.

      1. Lisa dit :

        Merciii Pasteur pour c’est forte parole vraiment mais il faut juste savoir que vraiment moi je voulais pas le quitter j’ai été forcé de le faire mes soeurs étaient contre ma mère ma fait une scéne pour que je le quitte alors que moi je l’aime et jusqu’à présent moi j’ai 21ans et ici en Afrique tu es sous l’emprise de tes parents ou ta famille si tu es le dernier donc svp prier pour nous car je veux Dieu relève cette relation devant tout ces personnes qui on dit que c’est impossible et inimaginable

        1. Marc Pernot dit :

          Chère Lisa

          • En même temps, je sais et je comprends qu’en Afrique la famille a plus de poids qu’en Europe, cela a des bons côtés, en particulier par rapport à l’individualisme exacerbé qu’il peut exister chez certaines personnes ici.
          • En même temps si votre sœur vous disait de sauter dans la rivière, même si c’est une grande sœur et soutenue par votre mère : ne le faites pas ! Bien sûr.

          Chaque système a ses limites, et les coutumes humaines ne sont bonnes que quand elles n’abîment pas ce qui est essentiel.

  4. Elisabeth dit :

    Bonsoir Pasteur, j’ai une question mon histoire et un tout petit peu similaire à celle de lisa mais le gars ne m’a pas demandé en fiançailles et mes parents ne n’ont pas de problème
    Puisque dans la parole de Dieu on a dit que les ténèbres et la lumière ne peuvent pas aller ensemble
    Est-ce que Dieu peux être d’accord ? Pour que je prie pour un païn dont je suis amoureux, pour qu’il connaisse Jesus et qu’il soit l’homme de ma vie???

    1. Marc Pernot dit :

      Ces personnes utilisent, je suppose ce passage d’une lettre de Paul 2 Corinthiens 6:14 à votre situation, non seulement ce verset n’a rien à voir avec la question du couple, mais en plus, ils osent traiter cet homme que vous aimez d’incarnation de l’iniquité, des ténèbres, de Bélial, de l’infidélité, de l’idolâtrie. C’est vraiment inadmissible. Aucune personne n’est ténèbre aux yeux de Dieu, chaque personne est son enfant bien aimé. En plus, cet homme vous respecte, respecte votre foi (ce qui est une preuve d’amour puisque ce n’est pas la sienne). Si vous l’aimez, c’est qu’il a des qualités.

      Il n’y a aucune raison de traiter aussi injurieusement cet homme. Il existe, même sous la plume de Paul qui n’est pas toujours très rigolo, des versets bien plus ouverts sur les personnes non chrétiennes. Par exemple 1 Corinthiens 7:14 « le mari non-croyant est sanctifié par la femme … et vos enfants sont saints. » Cela a un rapport direct avec la question du couple croyant-incroyant. Cela montre bien que l’on ne peut identifier un non croyant avec les ténèbres, et qu’un couple fait d’une croyante avec un incroyant est une vraie famille chrétienne.

      N’ayez donc aucune crainte. Dieu vous bénit et vous accompagne. Il ne vous demande même pas de « convertir » votre ami, mais de garder la foi, vous, d’avoir confiance dans l’amour de Dieu, de vivre votre foi.

      1. Elisabeth dit :

        Merci Pasteur pour votre reponse et je suis parfaitement d’accord avec vous et s’il vous plaît soutenez moi dans la prière

  5. Elisabeth dit :

    Pasteur, j’ai une autre question
    Je me dispute tout le temps avec ma grande sœur car elle pense que j’ai de la haine envers elle et que je me confie pas à elle que j’ai pas cette intimité avec elle. Effectivement j’ai gardé des choses en moi qu’elle m’a fait depuis l’enfance, à chaque fois quand je faisais des erreurs, au lieu de venir m’en parler pour me conseiller elle disait ça aux parents elle prenait des décisions à ma place dans ma propre vie, et même quand des fois je me confier à elle et qu’après dans le futur on se dispute, elle est étale ce que je lui ai dit devant ma mère et elle le fait jusqu’à présent et cela me fait mal tres mal malgré mes défauts je fais des efforts mais je pense que je peux plus évoluer avec une personne qui a chaque fois qu’on se dispute. Elle me ramène les histoires du passé qu’on avait déjà enterré. Et cela me fait penser que peu importe les efforts que je ferai. Elle ne les verra jamais, elle verra toujours cette fille immature que dois-je faire ?

    1. Marc Pernot dit :

      Ce n’est pas très facile à distance, et ne vous connaissant pas, ni votre sœur.
      Mais, il me semble :

      • lui dire, et lui répéter que vous l’aimez.
      • et par ailleurs, ne pas vous laisser maltraiter. Vous n’êtes absolument pas obligée de partager votre intimité

      Dieu vous bénit et vous accompagne.

  6. Trycia dit :

    Bonsoir
    Je suis dans une situation compliqué, je suis en couple de 4 ans et j’ai même eu une petite fille de cette relation
    J’ai toujours eu des problèmes dans mon couple . Je suis chrétienne mais pas le père de ma fille il n’est dans aucune religion, ni baptiser rien .
    Avant de me mettre avec lui j’allais souvent à la messe , je priais énormément et une fois qu’on sait mis ensemble tout à changer , c’est comme si il dégageait une onde négative sur moi .
    Aujourd’hui nous sommes séparés mais toujours ensemble il est retourné vivre chez son père et moi je vis seule avec ma fille depuis qu’il est parti je me sent bien mieux.
    Je me dis que ce n’est pas de l’amour si je n’arrive pas à supporter la présence de l’homme que j’aime sois disant.
    Par ailleurs j’ai retrouvé une connaissance que j’avais perdu de vue il y a des années et depuis on se parle assez souvent et on s’est même rapproché, je me sent tellement bien avec lui , j’oublie tout mes problèmes.
    Malheureusement aujourd’hui je suis perdu , je ne sais pas quoi faire je me suis réfugiée dans la prière pour trouver une solution, mon intuition me dit de ne pas lâcher la main de ma nouvelle rencontre je ne sais pas pourquoi
    Mais je n’arrive plus à vivre ainsi

    1. Marc Pernot dit :

      Effectivement, il est une assez bonne idée de bien se connaître avant de se mettre en couple et de faire un enfant.
      Et quand on a fait une erreur, le mieux est d’essayer de le prendre en compte, de s’améliorer et de repartir du bon pied, cette fois.
      Il semble que vous ayez bien fait de vous séparer du père de votre fille (je ne peux pas savoir).
      Et il est possible que cet autre homme soit, cette fois, le bon. C’est possible, pour le savoir il serait bon de mieux faire connaissance plus que « de se sentir bien » seulement.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *