Dans la Bible : hostilité ou ouverture aux autres religions ? Et pour nous ?

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Pascale dit :

    C’est tout de même un problème bien épineux.
    D’un côté, même sans considérer la Bible, on ne peut pas raisonnablement penser que l’accès au divin ne se ferait qu’à travers une seule religion en excluant de facto des milliards d’êtres humains.
    D’un autre côté, à moins d’être un peu hypocrite, il est difficile de concilier des convictions profondes avec une ouverture et une tolérance totales.
    Même si je pense que chaque religion a quelque chose à dire sur Dieu, je n’ai aucune envie de me pencher sur autre chose que la Bible. Je ne peux pas m’empêcher de croire sincèrement que Dieu s’est révélé en Jésus plus que partout ailleurs. C’est alors déjà une forme d’intolérance … je trouve cela insoluble.

    • Marc Pernot dit :

      Bravo.
      Je suis bien du même avis. Mais cela me semble en partie soluble : Il me semble que l’on peut dire que « pour moi » rien ne vaut la religion chrétienne, ou plutôt que, « pour moi« , rien ne vaut la foi en Dieu par le Christ ». Ce « pour moi » permet de tenir à la fois une véritable conviction personnelle, ferme, et le respect pour la foi des autres.

  2. Pascale dit :

    Merci pour la réponse. En matière de religion la tolérance est la seule position tenable, en tout cas la seule qui permet un vivre ensemble avec le mélange actuel des cultures. Mais d’un point de vue personnel, ce n’est pas toujours facile et il y a parfois un vrai travail à faire sur soi … par la réflexion et avec l’aide de Dieu.

  3. MC dit :

    Bonjour Pasteur, j’ai une question. Est ce que l’offrande doit toujours être versée à l’Eglise ? Est ce qu’elle ne peut être donnée ailleurs pour faire du bien aux autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *