Semaine sainte 2020 – Vers la Lumière : chaque jour un temps de méditation ensemble, si vous voulez ?

Christ en croix, fresque de Giotto, chapelle Scrovegni
Ce serait avec joie de se rassembler physiquement pour des cultes fraternels, simples et beaux pour la semaine de Pâques.

La compagnie des pasteurs de Genève, sous l’impulsion de son modérateur Blaise Menu, a préparé une méditation quotidienne, assortie d’une prière et d’un chant, pour chaque jour de la semaine Sainte.

A vivre si vous le désirez de chez vous.

En communion avec bien d’autres. Il y a plusieurs milliers de visiteurs par jour actuellement sur jecherchedieu.ch, en Europe, Amérique, Afrique, Océanie, Australie. Cela fait une belle communauté. Pas du tout virtuelle, bien réelle, en chair, en os, en Esprit, en espérance, en communion.

Chaque matin de la semaine, du dimanche des Rameaux au Dimanche de Pâques, vous trouverez ce cadeau sur le site.

Ainsi que des méditations illustrées de musique de Bach par la pasteur Patrick Baud (en dessous)

Et en participant, en partageant, en priant, vous nous faites à tous un cadeau. Joie dans le ciel. Union de personnes de bonne volonté autour du monde.

 

  1. Dimanche 5 avril : la montée de Jésus à Jérusalem, il y est acclamé comme roi par la foule.
    Prière, Psaume 118:26-29, Évangile selon Matthieu 21:1-11, commentaire par la pasteure Vanessa Trüb, chant « Hosanna au plus haut des cieux« , bénédiction. –> c’est par ici
  2. Lundi 6 avril : Marie verse un parfum de grand prix sur les pieds de Jésus.
    Prière, Psaume 27:4, Évangile selon Jean 12:1-11, commentaire par le pasteur Alexandre Winter, chant « Voici l’annonce du salut« , bénédiction. –> c’est par ici
  3. Mardi 7 avril : Jésus annonce qu’un des apôtres va le trahir, tous se demandent si c’est de lui qu’il parle.
    Prière, Psaume 70:2-6, Évangile selon Jean 13:21-30, commentaire par le pasteur Bruno Gérard, chant « Oh ! Viens, Seigneur, ne tarde pas » et envoi. –> c’est par ici
  4. Mercredi 8 avril : Judas choisit de vendre Jésus pour 30 pièces d’argent.
    Prière, Ésaïe 50:4-9, Évangile selon Matthieu 26:14-25, commentaire par la pasteure Sandrine Landeau, chant « Mon Dieu, plus près de toi« , envoi. –> c’est par ici
  5. Jeudi 9 avril : Jésus lave les pieds de ses disciples.
    Prière, Psaume 116:1-14, Évangile selon Jean 13:1-15, commentaire par le pasteur Marc Pernot, chant « Ô Jésus tu nous appelles à former un même corps« , envoi et bénédiction. –> c’est par ici
  6. Vendredi 10 avril : Jésus crucifié dit « tout est accompli ».
    Prière, Psaume 31, Évangile selon Jean 19:23-30, commentaire par le pasteur Emmanuel Fuchs, chant « Toi qui gardes le silence », envoi et bénédiction. –> c’est par ici
  7. Samedi 11 avril : Jésus est mis au tombeau, des gardes sont placés devant.
    Prière, Psaume 77:2-11, Évangile selon Matthieu 27:61-66, commentaire par le pasteur Etienne Jeanneret, chant « Quand le soleil s’éteint », envoi. –> c’est par ici
  8. Dimanche 12 avril : Marie de Magdala, Pierre et Jean courent vers le tombeau du Christ. 
    Évangile selon Jean 20:1-9, chant « Oh seigneur dans mon coeur je t’écoute », commentaire par le pasteur Blaise Menu, prière, une pensée et bénédiction. –> c’est par ici

Ami, Dieu vous bénit et vous accompagne !

Choral de Jean Sébastien Bach pour la résurrection « Christ lag in Todesbanden »
« Christ gisait dans les liens de la mort » joué sur un orgue Silbermann que Bach a pratiqué

 

 

« La Passion à vivre » : du lundi au jeudi saint : Méditations bibliques avec de la musique de J. S. Bach.

Nous marcherons au rythme des pas de femmes qui ont connus Jésus, Le Christ.

  1. Lundi: La Samaritaine ou la reconnaissance de mon statut
  2. Mardi: La femme qui souffrait de perte de sang ou le courage d’aller à contresens
  3. Mercredi: La pécheresse qui lave les pieds de Jésus de ses larmes ou le courage de la foi
  4. Jeudi : Marie, celle qui met la table ou le courage de demeurer dans l’ombre
  5. Dimanche de Pâques

Regards décalés mis en scène, il est temps que ces femmes sortent de l’ombre, car elles aussi ont été les témoins de ce chemin.

Nous marcherons au rythme des mots de Patrick Baud, mais aussi au rythme des notes que Diego Innocenzi fera danser pour nous.

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Catherine dit :

    Avec plaisir, enthousiasme, foi, et dans la fraternité. Merci de cette intention, de créer cet élan, ce rassemblement qui permet de sortir de la solitude affective et physique, présente mais parfois aussi juste continuité d’un réel déjà là avant… Merci aussi pour votre site, par-delà cette période spéciale, qui nourrit l’âme et la réflexion de chacun et de moi en particulier, avec tellement d’humanité et de profondeur que vos réponses, cultes, mises en ligne ne peuvent qu’être inspirées, parlant ainsi au cœur de chacun. Merci.

  2. Pascale dit :

    Super ultra bonne idée !!!
    C’est vrai que le site nous fait encore plus de bien en ce moment qu’habituellement !

  3. Samuel dit :

    Bonjour,

    Est-ce que chaque semaine pourrait être vécue comme une Semaine Sainte à sa manière, chacune à sa façon ?

    Quel est la signification astronomique et mythologique de chaque nom de jour en français et en anglais, selon la semaine historique greco-latine ou celtico-nordique du lundi au vendredi, et judéo-chrétienne les samedi et dimanche ? Peut-on associer à chacun de ces noms en français un nom biblique, de façon un peu artificielle, mais amusante, à partir des premières lettres du nom ?

    Lundi, Monday : jour de la Lune (Moon en anglais), secrète, reflétant la lumière du Soleil dans la Nuit, et suivant sa course (celle du Soleil, avec un décalage temporel) dans le ciel au fil des saisons. Jour de Luc ?
    Mardi : jour de la planète Mars, d’Arès-Mars dieu de la compétition (de la guerre) dans la mythologie greco-romaine, jour de Tyw (Tyr, ou Tiws) son équivalent dans la mythologie nordique, d’où le nom Tuesday anglais. Jour de Matthieu ?
    Mercredi: jour de la planète Mercure, d’Hermès-Mercure dieu de la diplomatie et du commerce dans la mythologie greco-romaine, d’Odin (Woden) son équivalent dans la mythologie nordique, d’où le nom Wednesday en anglais. Jour de Marc (Mærc) ?
    Jeudi : jour de la planète Jupiter, de Zeus-Jupiter, roi des dieux et roi de la nature dans la mythologie greco-romaine, de Thor, god of Thunder (dieu du tonnerre) dans la mythologie nordique, d’où le nom Thursday en anglais. Jour de Jean ?
    Ainsi avons-nous 4 jours terrestres avec les 4 évangélistes.

    Voici maintenant les 3 jours célestes.
    Vendredi : jour de la planète Vénus, de la déesse Aphrodite-Vénus dans la mythologie greco-romaine, jour de la déesse Frigg du mariage et de la fertilité dans la mythologie nordique, d’où le nom Friday en anglais. Jour pour chercher la Vérité ? Jour pour faire sortir les Vendeurs (tentatives de monétisation de ses dons spirituels ?) de notre temple intérieur (Jean 2, épisode de la purification du Temple) ?
    Samedi : jour de la planète Saturne en anglais, dies Saturnii des Romains d’où le nom Saturday en anglais ; jour du Sabbat en français; selon wikipedia, sabbati dies en latin aurait évolué en sambati dies sous une influence d’un dialecte grec, et en « samedies » sous l’influence de l’ancien français seme « septième » (du latin septima), pour déboucher sur le nom « samedi ». Jour du Sabbat, de la pause intérieure, d’une interrogation sur le Salut ?
    Dimanche : jour de Dieu, premier jour de la semaine, jour de la résurrection de Jésus Christ et de la Pentecôte.

    L’Évangile de Jean s’ouvre comme la Genèse sur une semaine (semaine de la création en Genèse 1).
    Les quatre premiers jours de Jean 1 sont les suivants : prophétie-annonce de Jean-Baptiste à Béthanie (« je suis la voix de celui qui crie dans le désert : aplanissez le chemin du Seigneur comme l’a dit le prophète Esaïe » en Esaïe 40,3), témoignage de Jean-Baptiste le lendemain lorsque Jésus vient vers lui (« c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint, et moi j’ai vu et j’atteste qu’il est, lui, le Fils Monogène de Dieu », monogenos en grec, Fils unique signifiant la nature métaphysique unique de Jésus), conversion le lendemain de deux disciples de Jean-Baptiste (« Venez et voyez »), appel de Nathanaël sous le figuier le lendemain. Ce qui fait 4 jours. Toujours en Jean 2 « le troisième jour » après ces 4 jours est celui des noces de Cana.

  4. Samy dit :

    Bonjour,

    Pour avoir quelques prénoms féminins de personnages de la Bible associés à certains jours de la semaine francophone, voici quelques possibilités :
    Lundi : Lydie (y et u proviennent tous deux du upsilon grec)
    Mardi : Marthe (hospitalité envers Jésus, femme active en ce jour de Mars dieu de la compétition)
    Mercredi : Marie (il y en a plusieurs, Marie sœur de Marthe de Béthanie, contemplative, ou bien sûr Marie mère de Jésus, ou Myriam sœur de Moïse, frondeuse parfois, il est peut-être remarquable que la mère de Jésus porte un nom dérivé de Myriam, celle qui s’est levée face à l’autorité de Moïse…)
    Jeudi : Joanna (Ioanna en grec dans les Évangiles)
    Vendredi : Vénus (inchangé, non biblique, peut correspondre à la contemplation de la beauté des paysages et de la grâce de chacun, au Cantique des Cantiques, à l’éros (platonicien, non utilisé tel quel dans la Bible) de la connaissance biblique, du Logos, de la Sophia, des sciences…)…
    Samedi : Sarah
    Dimanche : Dominique (non directement biblique, jour dominical, jour du SEIGNEUR, de l’Éternel)

    Finalement cela donne :
    Lundi : Lydie et Luc
    Mardi : Marthe (ou Marie, ou Myriam) et Matthieu
    Mercredi : Marie (ou Marthe, ou Myriam) et Marc
    Jeudi : Joanna et Jean
    Vendredi : Vénus et Vertumne (divinité étrusque puis romaine, il était associé aux métamorphoses et au changements saisonniers et progressifs de la nature), ou jour de questionnement sur la Vérité (avec la Sophia-Sagesse)
    Samedi : Sarah (ou Sara) et Samuel, ou jour de la pause sabbatique (si on veut, si on peut, si on le souhaite, pas forcément toute la journée, pas forcément toutes les semaines…, en s’autorisant des courses… au service des humains, et non l’inverse)
    Dimanche : Dominique et Dominique, ou jour dominical (ce n’est plus le sabbat, dans cette perspective (pour ceux qui ne sont pas déjà de service le dimanche pour les professions indispensables 7 jours sur 7) on pourrait travailler si on veut, peut-être à d’autres projets que le reste de la semaine)

    Ceci toujours dans une perspective de simple suggestion, de liberté joyeuse, de recherche, de poésie ou de contemplation une fois de temps en temps ;-)…

    Bonnes semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.