Qu’en est il de personnes sans scrupule face a Dieu ? Que devrais je faire pour me venger ?

un phare dans une nuit d'orages - Image par Susanne Jutzeler, suju-foto de Pixabay

Dans la tempête, comment ne pas se laisser entraîner dans un naufrage ?

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour mon père,

Je vous écris car une femme se disant chrétienne et de bonne foi nous a mis en difficulté mon mari mes enfants et moi. Cette dame nous a proposé de nous louer son appartement et nous a refusé le bien lorsque nous avions quitté notre appartement. Cette femme étant de la famille nous tombons vraiment de haut et je suis très mal depuis. Nous avons eu de grosses difficultés financières et avons du squatter un appartement avec notre fille et fils en bas âge. Nous avons perdu le procès car elle a utilisée le vice, les mensonges avec faux témoignage de complices et il en résulte que nous lui devons chaque mois une somme d’argent pendant 2 ans. C’est injuste pour tout qu’elle nous a fait subir. Cette dame a les moyens financier, j’ai compris par la suite qu’elle veut depuis le début notre malheur. Qu’en est il de ces gens sans scrupule face a Dieu ? Arrivent ils a se regarder devant le miroir? Que devrais je faire pour me venger ? Merci mon père car je suis dans le flou.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour madame

C’est vrai qu’il y a des personnes qui se comportent de bien mauvaises façons.

La meilleure façon de vous venger est d’être et de rester, vous, une bonne personne, et qu’ainsi la méchanceté ne triomphe pas. Si la méchanceté vous contaminais, ce serait une victoire non seulement sur vos moyens mais aussi sur votre cœur. Ce serait le pire. L’apôtre Paul donne ce conseil qui m’a déjà bien aidé moi-même : « Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère de Dieu car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. » (Romains 12:19).

Malheureusement, la justice humaine n’est pas toujours parfaite. Reste celle de Dieu. Lui, il sait et il fait ce qui peut et doit être fait. Vous pouvez lui faire confiance là dessus. C’est son boulot.

Et nous, que faire alors ? Comment réagir quand on a été la victime de mauvaises actions de personnes sans scrupules ?

  • Ce n’est pas à nous de régler les comptes. Et en plus, ce n’est pas bon pour nous, pour notre bon cœur, pour notre paix intérieure, pour notre moral. Car continuer à penser en mal des mauvais actes que nous avons subi et de leurs auteurs, cela plonge notre pensée et notre cœur dans quelque chose de sale, de pourri, d’infecté et de nauséabond. Ce n’est pas un bon environnement pour notre développement.
  • Ce n’est pas à nous d’essayer de guérir une personne malhonnête et méchante. Mieux vaut la fuir, s’en écarter. Se tourner vers de bonnes personnes, vers ces amis et parents qui vous aident, qui sont bons.
  • Éventuellement, tout au plus, si vous pensez que d’autres personnes risquent de se faire aussi frapper, vous pouvez essayer d’avertir. Mais ce n’est pas alors pour vous venger, c’est dans le sens d’aider votre prochain, positivement.
  • Nous n’avons pas à attendre que la justice soit faite et que l’auteur du mal ait compris le problème pour que nous puissions « passer », pour que nous puissions laisser cette mauvaise chose en arrière et nous en libérer.

Ce que je vous souhaite c’est que les conséquences mauvaises, à la fois matériellement et moralement, soient ainsi dépassées pour vous rapidement. Et que cela vous donne d’être, vous, des personnes encore meilleures, connaissant le mal que cela fait de ne pas bien se comporter avec les autres. Encore plus soudés en famille, unis pour le bien.

Dieu est, j’en suis persuadé, entièrement à vous côtés pour vous soutenir.
Il vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *