Warning: Declaration of WPDI_Plugin_Installer_Skin::feedback($string) should be compatible with WP_Upgrader_Skin::feedback($string, ...$args) in /home/clients/8063358fdacdd22fb52f0a802851f729/web/wp-content/plugins/classic-editor-addon/vendor/afragen/wp-dependency-installer/wp-dependency-installer.php on line 526
Je suis en couple avec un chrétien et je suis musulmane. Je m’interroge alors sur votre religion ?

Je suis en couple avec un chrétien et je suis musulmane. Je m’interroge alors sur votre religion ?

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. papillon dit :

    Est-ce que c’est vraiment nécessaire d’être un bébé pour que dieu nous aime !!!Moi je crois pas du tout…..Même si cet amour est inconditionnel, je pense que je peux dans l’amour de dieu me sentir un adulte aussi responsable et engagé que possible….Abigail Bassac parlait dans un article d’Evangile et Liberté, de l’amour de Dieu comme celui d’un amant , ça me va beaucoup mieux, comme la notion d’amant-aimé chez Rûmi….de plus la notion de l’amour enfant-parent est tellement biaisée et névrotique que j’aimerai bien sortir de là!!!
    Je suis personnellement touché par l’amour exprimé par Jésus, quand il dit au crucifié à côté de lui ” aujourd’hui tu seras avec moi au paradis” , cette déclaration de “miteinandersein” est pour moi fondatrice, et peut-être y a-t-il quelque chose de l’amour d’une mère devant son bébé apprenant à marcher et le relevant à chaque chute, mais je suis persuadé que , être fils de Dieu et frère de Jésus-christ ne doit pas nous laisser dans un état infantile…
    Ceci-dit j’aime bien votre blog….

  2. Marc Pernot Marc Pernot dit :

    Merci pour les encouragements !

    Je suis d’accord avec vous, ce n’est vraiment pas nécessaire d’être un bébé pour que dieu nous aime, c’est l’inverse. Dieu nous aime, il n’y a donc rien à faire ou être autre chose que ce que nous sommes pour être aimé de Dieu, comme un bébé n’a rien à faire pour être aimé par sa maman. C’est bien entendu une image, et quand Jésus nous appelle à être comme un enfant je suis persuadé qu’il ne nous appelle pas à revenir en enfance.

    L’image de l’alliance entre deux amoureux est très biblique aussi, et intéressante, à un autre niveau. Pour ce qui est de dire la grâce inconditionnelle de Dieu, c’est plus délicat car nous savons tous combien l’amour des amoureux dure ce que durent les roses, à moins qu’il n’évolue, et nous savons malheureusement combien de personnes abandonnent leur amoureux.se comme une vieille chaussette. En particulier quand l’autre n’est pas en forme ou que la vie est difficile. Pour une maman normale, c’est quand même plus rare qu’elle n’aime plus son enfant (même si elle le confie à l’adoption). C’est ce que souligne le Paume 27 « Même si mon père et ma mère m’abandonnaient, l’Eternel me recueille »

    Cela dit, toute image a ses limites, en particulier pour ceux qui ont eu le malheur d’avoir un ou des parents maltraitants, celle image récurrente de Dieu comme Père ou Mère nous aimant, nous adoptant, nous engendrant… peut ne pas être très agréable à entendre… comme l’image du Dieu amoureux de nous peut laisser un goût amer dans la bouche et craindre d’être encore une fois être trahi si l’on a eu le malheur de tomber dans les griffes d’une peu fidèle personne.

    La parole de Jésus pour le brigand repenti est intéressante et forte, mais qu’en est-il de l’autre brigand, l’oublié ? La prière de Jésus pour les soldats qui viennent de le crucifier et continuent à se moquer de lui est à juste titre célèbre car plus claire sur l’amour radical de Christ, et donc de Dieu pour nous : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font.” (Luc 23:34).

  3. papillon dit :

    merci pour la réponse !
    l’oublié, je crois que c’est lui qui veut pas de l’amour, il veut être sauvé, ou du moins sortir de là ou il est….l’autre , je suis pas sur qu’il se repente, ou du moins c’est pas dit comme ça dans le texte, il assume (pour nous c’est justice, car nous recevons ce que nous méritons de nos crimes), il demande juste que Jésus se souvienne de lui….oui c’est l’abandon et la confiance, comme en amour entre deux personnes….et c’est là qu’on nous dit être le paradis…. les actes de pilate rapportent autrement la parole de Jésus ” aujourd’hui je t’ai avec moi dans le paradis”, c’est pour ici et maintenant, même si ce maintenant est le comble de l’horreur…
    j’ai de la chance, je me suis jamais trop senti abandonné ni trahi, pas écouté souvent, incompris parfois, et que les gens aillent voir ailleurs parce qu’il y a mieux que mes névroses, je l’admets tout à fait ! la différence pour moi entre l’amour humain et l’amour de dieu, c’est que dieu il aime tout le monde…..le texte ne dit pas que jésus n’aime pas l’autre larron, comme à la fin de l’évangile de jean, jésus ne dit pas qu’il n’aime pas pierre ( attention aux sens du mot amour en grec)
    le “bon” larron, jean sont dans une vibration juste , un frémissement commun avec Jésus…..
    et nous, et moi ?
    je sais pas bien, je sais que ça me touche beaucoup, et que parfois le dimanche matin je trouve ce frémissement dans ma communauté….j’ai bien de la chance !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *