J’ai pu constater qu’il est assez difficile aujourd’hui de se dire croyant. Pourquoi ?

Par : pasteur Marc Pernot

Un homme danse sur un ponton face à une skyline - Image par zhugher de Pixabay

Un danse légère comme celle de David devant l’arche, peut-être mieux que son combat contre Goliath pour faire avance la foi, non ?

Question d’un visiteur :

Cher Pasteur,

J’espère que vous allez bien durant ces temps difficiles. Je vous écris car j’ai besoin de votre savoir, bien plus grand que le mien sur la bible son contexte historique et la langue originelle avec laquelle, elle a été écrite hébreux ou copte. J’ai pu constater qu’il est assez difficile aujourd’hui (peut-être vous ne serez pas d’accord mais c’est le ressenti que j’ai) de se dire croyant lorsque le sujet vient autour d’une table entre amis ou même avec des inconnus, voire sa propre famille. Pourquoi ? Car malheureusement beaucoup de gens disent que la religion est source de conflit, de rejet de celui qui est différent, ces préjugés étant alimentés par des illuminés extrémistes. Et je vous avoue que j’en ai marre des deux, j’en ai marre que la belle parole du christ soit salie par ces intégristes et ça m’attriste que beaucoup de gens, haïssent cette dernière à cause d’eux. Alors qu’il y a bien d’autres exemples de chrétiens qui ont apporté de grandes choses comme MLK, l’abbé pierre, sœur Emmanuelle etc. J’ai l’impression que les gens ne retiennent que les intégristes qui ont causé les croisades, et toute les discriminations actuelles. Ainsi, lorsque je rencontre une personne réticente, j’aimerai n’ont pas la convaincre de croire en jésus car cela ne m’appartient pas, c’est un choix personnel, mais j’aimerais pouvoir me défendre en expliquant que la vision glauque de certains n’est vérité que pour eux et que nous ne sommes pas tous pareille et aussi si possible fermer le clapet de ces vipères extrémistes, si je dois en rencontrer un et qu’il commence à sortir ses versets favoris pour cacher sa haine. Mais je manque d’arguments car je n’ai pas le savoir, c’est pour cela que je me tourne vers vous, vous qui l’avez.
Ainsi cher pasteur, il y a quelques versets qui reviennent souvent pour justifier le rejet et la discrimination, je vous les cite :
  •  Lévitique 18, 22 : « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination. » (Argument utilisé contre les homosexuels par les intégristes.)
  • 1 Corinthien chap 6 : « Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.  » (Argument encore utilisé contre les homosexuels)
  • L’histoire de sodome et gomorrhe que certains utilisent pour justifier encore une haine de l’homosexualité. 
  • Romain : « C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. »( Encore un argument des intégristes.)
  • « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » phrase de jésus, utilisée par les intégristes pour justifier le fait que seuls les chrétiens sont sauvés et aimés de dieu. Ce qui bien-sûr n’encourage pas à la fraternité entre les différentes confessions.
  • « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé » (Marc 16:16). » Encore un argument utilisé pour justifier que seuls les chrétiens sont les aimés de dieu et seront les seuls sauvés.
  • Quant à certains l’athées intolérants eux ils utilisent aussi cela mais surtout, les commandements de mort écrit dans la bible comme l’extermination des Amalécites, les demandes de mort si les commandements ne sont pas respectés dans l’ancien testaments etc.
J’aimerais pourvoir comprendre la signification la plus plausible de ces passages de la bible qui sont minoritaires mais qui sont les sources d’intolérances, discriminations, et même de guerre dans le pire des cas. Pouvez-vous m’aider svp ? Si je dois devenir officiellement chrétien, je veux contribuer à mon niveau, à la fin de tous ces conflits. Je pense qu’il est nécessaire de le faire afin que le monde aille mieux.
Je voulais aussi vous dire que le jour où ce sera possible pour moi, j’aimerai voyager en suisse afin d’être baptisé, et si c’est possible par vous.
Je vous remercie cher pasteur, et je suis très content de faire partie de vos paroissiens du web !
Bien cordialement

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

C’est vrai qu’il est difficile de témoigner de sa foi en ce monde. L’opposition était peut-être plus forte et plus argumentée dans la 2e moitié du XXe siècle avec de vrais philosophes et idéologies athées. Au moins il était possible de discuter. Aujourd’hui, il y a une telle ignorance des rudiments même de culture théologique ou philosophique que l’argumentation devient difficile. L’opinion sur ces questions est un mélange de propagande des mouvements extrémistes religieux ou athées, de complotisme, de fake news. Pas facile de discuter dans ce contexte. Sauf que : si bien des personnes sont viscéralement contre la religion, bien des personnes, par contre ont une recherche spirituelle et une recherche de sens. Il est intéressant de replacer la religion à la place qu’elle devrait avoir réellement : comme une salle de musculation pour la spiritualité et la réflexion. Et dire humblement, sans sacraliser la religion, ce que, personnellement, cela vous a apporté : dans votre ouverture aux autres, dans votre spiritualité, votre façon d’être, de vivre et d’espérer, de comprendre le monde…

Sinon, à mon avis, il n’est ni utile ni bon de lutter contre les intégristes, qu’ils soient religieux ou athées. D’abord parce que :

  • dès lors que l’on argumente avec eux, leur façon d’être l’a déjà emporté, nous plaçant sur le champ du combat contre les idées de l’autre, le champ de la théorie où il existe une unique vérité qui devrait s’imposer contre celle des autres. Cela fait le lit des extrémismes en tout genre.
  • Effectivement ces combats entre personnes au nom de la foi, ou au nom de Dieu, ou au nom de la Bible salissent la foi en général, l’idée même de Dieu et celle de la Bible comme texte inspirant le meilleur. Cela fait le lit de l’athéisme.
  • « Ne pas nourrir le troll », effectivement, si l’on pense faire cheminer une personne ayant une pensée plutôt exclusive en argumentant contre elle, la plupart du temps on nourrit au contraire le côté troll de cette personne, la faisant régresser, et nourrissant aussi le troll qui sommeille en nous.
Pour faire avancer les idées larges, mieux vaut « surmonter le mal par le bien », en développant tranquillement, sincèrement notre façon de voir, la plus belle et la plus fidèle possible, sans combattre celles des autres. Sauf éventuellement si une victime de ces idées extrémistes vient vers nous toute blessée, culpabilisée, meurtrie, il peut être alors utile de développer notre pensée de façon comparative, mais ce n’est alors pas un combat pour vaincre mais c’est soigner une personne.
En ce qui concerne les athées qui injurient la foi chrétienne avec l’argument que la foi serait source de persécution, c’est manifestement haineux et extrémiste. Ce que je dis ci-dessus vaut bien entendu aussi en ce qui concerne ces athées. Si l’on argumente contre leurs idées, ils ont déjà gagné car alors ils peuvent dire : voilà ce que l’on disait se vérifie : les croyant sont violents dès que l’on parle de religion. A moins d’être stupides, ils savent très bien que ce n’est pas la foi en général qui est en cause dans la violence, mais les extrémismes de toutes sortes. Des extrémismes religieux, certes, mais aussi de l’athéisme extrémiste, des écologistes des végans, des politiques, des nationalistes extrémistes. Les plus grandes violences du XXe siècle ne me semblent pas être religieuses mais celles en Allemagne, en URSS, sous la domination japonaise, en Chine, les Tutsis d’Afrique, les bombardements de civils à Dresde, Hambourg, Hiroshima et Nagasaki… massacres qui n’ont rien de religieux, et mil fois plus importants que ceux dus à l’extrémisme religieux. Ce sont les extrémismes et les idéologies de la haine de l’autre qui sont la plupart du temps source de morts. Il me semble donc essentiel de ne pas entrer dans la montée de l’opposition contre l’extrémisme chrétien, musulman, ni contre l’extrémisme athée.
De toute façon, il me semble que l’extrémisme de religieux existera toujours, certes, mais qu’il porte en lui même le propre ferment de sa perte. Car la foi est une ouverture sur une transcendance, en un Dieu ou des dieux qui nous dépassent, qui sont d’une autre dimension que nous, que ce monde. Par conséquent, quand on prétend l’enfermer dans un dogme, dans un livre, dans une tradition, dans une confession, dans un rite : on est déjà en contradiction l’idée même d’une transcendance, on a déjà trahi le Dieu auquel on croit, on l’a ridiculisé, on l’a réduit à notre niveau, et même à notre niveau le plus élémentaires, le plus schématique. La foi est alors plus qu’une idéologie, et même une piètre idéologie, portant en elle même sa propre contradiction. Comme le dit Jésus = « laissons les morts enterrer les morts », ou comme le dit la sagesse « on ne tire pas sur une ambulance »…
En ce qui concerne l’homosexualité : Il existe certes des personnes qui prennent deux ou trois versets de la Bible, hors contexte, pour justifier un rejet de l’homosexualité. Néanmoins bien des églises protestantes aux quatre coins du monde, après un travail théologique et pastoral très poussé, affirment que l’homosexualité n’est pas un péché ni une maladie, rejettent toute discrimination contre les personnes homosexuelles et transsexuelles, célèbrent les mariages de deux personnes de même sexe ou de sexes différents. Il est certes possible de développer les raisons théologiques et bibliques appuyant cela.
  • Vous trouverez un certain nombre d’articles sur https://jecherchedieu.ch à ce propos. Il reprennent plus ou moins ces versets, et d’autres qui nourrissent ma conviction que la diversité des orientations sexuelles est une richesse pour l’humanité.
 En ce qui concerne le caractère exclusif, ou non, de la foi chrétienne, il en est de même. Il existe certes quelques versets qui pourraient laisser penser comme cela et inviter à l’extrémisme. Le choix même de ne présenter que ces versets là est déjà un choix personnel. Car il existe bien des versets qui vont au contraire dans le sens de la plus grande ouverture.
En ce qui concerne les menaces de mort des « méchants » dans la Bible, et particulièrement dans la bouche du Christ, cela est plutôt une promesse de salut et de guérison, la disparition de la méchanceté en nous-même. En effet, Jésus lui-même nous dit qu’il est venu en faveur des pécheurs, que Dieu aime jusqu’à ses ennemis, les bénis, leur fait du bien. Qu’il est comme un berger finissant par retrouver même la plus perdue des brebis perdues. Que la justice est de pardonner jusqu’à 70 fois 7 fois c’est à dire une infinité (puisque c’est juste, Dieu le fait certainement). Par conséquent, son jugement ne peut consister à supprimer les méchants, puisque tous sont pécheurs. Il consiste à éliminer la méchanceté en chacun. C’est la définition même de l’amour que de garder le meilleur de la personne et de chercher à la faire progresser, sans faire de cette progression une condition pour continuer à la garder. Cette compréhension du jugement est millénaire, elle repose à l’origine même de la Bible.
Bravo pour votre belle démarche. Et vos recherches.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Gérard dit :

    Bonjour,
    Lors d un repas avec mon voisin, les langues se délient. Surtout sa langue. Ça fait déjà plusieurs fois qu il maudit la religion, sous prétexte que les textes sont déroutants ( si on te frappe sur la joue gauche tends la joue droite , etc… ).
    Dernièrement, il a qualifié de secte la religion. J ai compris pourquoi il a ce point de vue . Il ne retient que ce qui est dérangeant , les affaires de pédophilie, par exemple. Je lui ai dit que ç est bien déplorable , et que tous les prêtres ne sont pas comme ça. Il m’a répondu que si. Tous les prêtres sont des pédophiles. Il se nourrit dans ses livres , apparemment, de livres évidemment , qui ne traitent que de cette vision là.
    Je ne lui ai pas dit, mais je pense que ç est lui qui est sectaire. En effet , ne développant pays plus que cela d ouverture d esprit, il se retrouve avec un plus qu à priori, mais une certitude, puisqu’il ne s informe que dans son sens qui l interresse.
    Ç est dans le même genre qu une personne qui me racontait que son voisin avait une haine fervente de tous les arabes, tous sans exception, au prétexte que son père était mort pendant la guerre d Algérie.
    Moi aussi, je reconnais que parler de religion avec des gens qui ont une vision aussi étriquée, est particulièrement difficile.
    J espère qu un jour ils auront une autre approche de la religion , en constatant qu il y a de bons effets, du positif, que ça aide à faire évoluer les hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *