J’ai commencer à pratiquer la religion il y a deux ans, je suis encore ignorant de beaucoup de choses

jambes d'un jeune - Image par PublicDomainArchive de Pixabay

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Monsieur bonjour,

Je vous explique tout d’abord mon histoire. Je suis un homme qui a toujours eu la foi, je suis âgé de 17ans. J’ai commencer à pratiquer la religion il y a deux ans et demi. J’ai commencé par lire des versets, qui m’ont amené à suivre des règles de conduites. Ces versets m’ont enseigné la sagesse, le respect, l’amour et la confiance . Vient le jour de ma première prière et durant celle-ci j’ai eu les larmes aux yeux. Depuis ce jour-là je fais de mon mieux pour suivre le droit chemin mais je suis loin d’être exemplaire. Je ne suis pas un Chretien parfait mais je préfère allé dans la direction du Paradis en boitant que celle de l’enfer de pied ferme.
Cependant je suis ignorant de beaucoup de choses, j’aimerais, si vous le pouvez, que vous ayez des réponses à ces questions :
– pourquoi les chrétiens ne sont pas juifs?
– avons nous le droit de manger du porc ?
– le jeune durant le carême est-il le même que celui du Ramadan, est-il mieux de jeûner tous les jours?
– dans quelle direction prier?
– que signifie les termes le « saint esprit », « amen », « alleluia »

Et la dernière, comment remercier Dieu d’avoir fait de moi un homme meilleur ?

Merci de vos réponses , et de m’avoir consacré cotre temps. Je vous en remercie.
Cordialement

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur

Bravo de vous poser des questions sur la foi, je suis persuadé que ça vous apportera énormément, n’arrêtez pas de vous en poser, de mettre en question le « ce que tout le monde pense ».

Pourquoi les chrétiens ne sont pas juifs?

Très bonne question. Il y a des chrétiens qui choisissent de suivre la loi juive. Pourquoi pas. Mais c’est vrai que quand on reconnaît que Jésus est le Messie attendu, cela implique une ouverture de la foi au Dieu révélé à Moïse (l’Eternel, ou Yahwé), de sa bénédiction et de son alliance de façon inconditionnelle à toutes les familles de la terre. C’est la promesse faite à Abraham. Une alliance de pure bénédiction de Dieu pour que nous soyons nous-même bénédiction autour de nous. Que chacune et chacun puisse le devenir. Très vite, les premiers chrétiens, qui étaient tous juifs, ont pensé que cette ouverture de la foi aux païens se faisait sous une alliance renouvelée, entièrement spirituelle, où Dieu bénit la personen sans condition, et où la personne bénit Dieu dans la confiance que le Christ nous donne dans son amour.

C’est ce que dit Jésus quand il est critiqué par des personnes qui le critiquent de prendre des libertés pat rapport aux règles religieuses imposées. Et quand il rencontre des personnes non juives comme un centurion romain ou une femme syro-phénicienne, il ne leur impose pas d’entrer dans l’observation des commandements des lois religieuses. La question se place pour lui à un tout autre niveau. Celui d’aimer Dieu et son prochain comme soi-même, pas au niveau d’exercices religieux. C’est en prolongeant cette façon de voir dans l’ouverture de la foi en Dieu par Jésus-Christ que les premiers chrétiens ont laissé chacun libre de suivre ou non les lois religieuses juives. Chacun peut s’exercer comme il veut afin de faire une juste place à Dieu dans sa vie.

 

Avons nous le droit de manger du porc ?

Oui, pour la même raison que ci-dessus. Ce qui compte pour Dieu c’est, comme vous le dites, un cœur qui cherche avec sincérité à faire ce qu’il peut au mieux. Ensuite, si quelqu’un décide que pour s’aider à penser à Dieu il décide de ne pas manger ceci ou cela, tant qu’il a un menu équilibré pour sa santé, et qu’il ne cherche pas à imposer sa pratique aux autre s: c’est vraiment parfait.

 

Le jeûne durant le carême est-il le même que celui du Ramadan, est-il mieux de jeûner tous les jours?

Dans la même idée, Jésus recommande (Matthieu 6) de faire nos exercices religieux d’une manière sincère, secrète, juste pour Dieu et pour nous, afin de travailler vraiment notre cheminement avec Dieu. Ces exercices spirituels comprennent la prière, bien entendu. Jésus cite aussi la générosité gratuite pour aider des gens qui souffrent, et il parle aussi du jeûne. Afin de préserver au maximum la sincérité personnelle, il invite la personen qui désirerais le faire à le faire comme secrètement, pour elle-même. Il y a plein de façons de s’offrir une chance de plus et mieux faire place à l’essentiel dans sa vie. Si c’est un temps de jeûne, pourquoi pas, seulement, dans cette idée de Jésus de mettre la relation sincère et cœur à cœur entre la personne et son Dieu, ce n’est pas un exercice fixé, comme imposé par le groupe. Au contraire : c’est à chacun de fixer soi-même pour son propre usage quels exercices il choisira de faire, raisonnablement.

Pourquoi choisir de jeûner donc, ou de prendre 5 jours dans un monastère, ou de marcher sur le chemin de Compostelle, de lire ou relire les 4 évangiles… (à chacun d’avoir l’imagination et de trouver ce qui lui correspond), ou de donner son temps pour des personnes ayant besoin d’aide ?

Ce n’est pas pour « faire son paradis », car Christ nous dit que les portes du Royaume de Dieu sont grandes ouvertes pour nous. Ce n’est pas pour gagner des bons points auprès de Dieu (on est déjà bien noté dans son amour), ni pour acheter de la chance (la preuve, cela n’a pas vraiment porté chance à Jésus d’être bon)., ni parce que c’est obligé par je ne sais qui… comme ça, sans que cela nous soit demandé, mais pour le plaisir de chercher dieu, de le prier… et sans exagérer non plus, Dieu en veut bien sûr pas que nous nous diminuions, au contraire, il espère nous élever.

Si nous faisons un effort c’est parce que nous pensons que c’est bien, que c’est beau, utile, constructif.

Si l’on aide un pauvre c’est parce que cela nous semble bien et que le voir se porter mieux nous donne de la joie. Alors que si  c »était pour gagner des bons points auprès de Dieu, on serait alors dans l’égoïsme, restant centré sur nous-même et sur notre propre avenir.

Si l’on prie, si l’on pensait acheter ainsi l’amour de Dieu ou le convaincre de mieux s’occuper de nous, ou parce que ce serait obligatoire : la sincérité en prendrait un grand coup. Et ce serait bien dommage pour nous, car ce n’est pas une belle façon d’être que d’être exagérément égocentrique comme cela.

 

Dans quelle direction prier?

Le cœur et les pensées, et la confiance tournés vers Dieu. Comme Dieu est partout, ou plus précisément que Dieu est au-delà de l’espace, on peut bien être dans tous les sens, Dieu est prêt à recevoir la connexion.

Ensuite, si cela aide la personne d’avoir certains lieux ou circonstances l’aidant à se concentrer dans la prière : on a le droit de travailler la question, bien entendu. Vous trouverez ici quelques conseils..

 

Que signifie les termes le « saint esprit », « amen », « alleluia » ?

Vous trouverez des éléments de réponses à ces bonnes questions : « saint esprit« , « amen« , « alleluia » et bien d’autres dans ce petit dico de théologie en ligne sur ce site.

 

Comment remercier Dieu d’avoir fait de moi un homme meilleur ?

Comme le dit Jésus (Luc 15:7), le meilleur des remerciements, la plus belle des louanges que l’on puisse offrir à Dieu : c’est précisément ce que vous avez déjà fait : être un peu meilleur, avoir un peu avancé.

  • Dieu se sent donc déjà remercié par vous. Tout le reste sera pour lui un plus, une surprise qui lui sera offerte gratuitement. Car il ne vous aimera pas plus (il est déjà « à fond » dans le domaine).
  • Le plus ? l’intention de le remercier, car si nous sommes fiers de nous-mêmes d’avoir progressé (nous pouvons l’être aussi, mais c’est bien de reconnaître ce qui vient des autres, et donc de Dieu). Donc ce remerciement en plus aussi, vous l’avez déjà fait.
  • Encore plus : tout simplement lui dire votre joie et votre reconnaissance. Penser à cette joie et cette reconnaissance en la lui adressant, pensant à lui.
  • Le super plus, essayer de rendre un peu meilleur le monde autour de nous, de porter ainsi un peu de fruit.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Si vous voulez, vous pouvez voir aussi, des pistes d’idées dans cette partie du site.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *