Ai-je péché contre le Saint-Esprit, comment éviter ce péché impardonnable ?

un visage écrasé par une botte -  Image: '#boot #oppression #murica #AmericanIdiots #fear #theFear #politics #policebrutalty #policestate #AmericanIdiot #america #murica #AmericanIdiots'  by Effnheimr  https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/ http://www.flickr.com/photos/102382136@N06/25111355141

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonsoir Pasteur

Je vis dans la peur d’avoir commis le péché contre le Saint-Esprit, impardonnable même par Dieu selon l’évangile, alors que je le respecte sincèrement car je sais que c’est L’Esprit de Dieu mais j’ai peur d’avoir déjà commis ce péché sans le savoir alors il m’arrive de trembler rien qu’a l’idée d’y penser.

Aussi je me pose la question comment faire pour ne pas commettre ce péché impardonnable ?

J’ai tellement peur d’avoir commis ce péché contre le Saint-Esprit sans le savoir c’est pour cela que je vous contacte pour savoir si j’ai déjà commis ce péché et s’il est trop tard et aussi pour savoir comment faire pour ne pas péché contre le Saint-Esprit

Je vous remercie de m’écouter et j’espère grâce a vous pouvoir connaitre la vérité sur mes actes


Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur

Par le fait même de craindre d’avoir manqué quelque chose dans votre relation à Dieu et votre façon d’être : vous manifestez de manière claire que vous n’êtes pas dans ce péché contre l’Esprit. Car il consiste à n’avoir rien à faire de Dieu, mais même d’être coupé de toute possibilité d’évolution positive ces questions. Ce n’est manifestement pas votre cas.

En effet, l’Esprit de Dieu est dans la Bible la source d’évolution venant de Dieu, venant de l’amour, venant de l’espérance, venant de la source de la vie. C’est ce que l’on voit par exemple dans la première des premières phrases de la Bible « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était chaos et néant ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » (Genèse 1:1-2) Ce que veut dire ce terrible verset de l’Evangile selon Matthieu 12:31 c’est que celui qui refuse l’idée même de progresser, celui qui préfère le chaos à la vie est bien mal parti. Ce n’est pas une menace de Dieu, c’est tout simplement une évidence. Et Dieu est le premier à regretter et à tout faire pour nous convaincre alors d’aimer la vie et de la choisir.

Il n’est donc pas juste d’être ainsi dans la crainte de Dieu. A mon avis c’est la base de l’Evangile du Christ que d’apprendre par le Christ que nous n’avons rien à craindre de Dieu. Jamais. C’est vrai que certaines églises jouent abondamment sur la crainte de Dieu car c’est un moyen très très efficace de faire pression sur les consciences (c’est la fameuse pédagogie de la carotte et du bâton), c’est une oppression qui, malheureusement, remplace la foi (= littéralement la confiance en Dieu) par la soumission à une certaine idée de Dieu. Comme le dit le Psaume 27 « même si mon père et ma mère m’abandonnaient, lui, l’Eternel notre Dieu, me recueillera ». C’est une bonne confiance : un père ou une mère aimant son enfant ne voudra jamais sa souffrance et sa mort, Dieu est encore mieux que le meilleur des pères et mères, il est impossible à Dieu de nous vouloir autre chose que du bonheur, des soins et de la tendresse.

Vous pouvez donc respirer et vivre, avancer, vous tourner vers Dieu dans le meilleur et dans le pire des moments.

Il vous bénit et vous accompagne

pasteur Marc Pernot, église protestante de Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. B.A dit :

    Bonjour, je vous écrit car j’ai très peur du péché contre l’Esprit Saint.
    Il y a 5 jours, alors que j’étais croyant mais non pratiquant, j’ai lu que ce péché était le fait de refuser le salut Divin, refuser volontairement le pardon, et s’obstiner à pécher, mais plusieurs sources se contredisent.
    J’ai été assez paniqué, et me demandais si il fallait alors absolument que je me convertisse, pendant plusieurs jours j’étais réticent à l’idée de me convertir complètement par peur, mais tout en me disant que je n’étais jamais fermé à l’Esprit Saint, et ne désirait pas pécher gravement.
    J’ai alors hésité plusieurs jours, mais sans être convaincu que le fait de ne pas complètement me convertir était ce péché, sinon, je n’aurai pas osé hésiter. Parallèlement à cela, je n’osais pas me renseigner complètement sur comment accepter entièrement le salut Divin, et préférais me dire que le fait d’être croyant et ouvert à accueillir ce pardon, cet Esprit suffisait.
    Bien entendu, je n’ai jamais été convaincu à 100 % que cette attitude pouvait être ce péché, sinon, je ne l’aurai jamais fait.
    J’ai donc réellement très peur.
    Suffit-il d’une fois pour le commettre, ou est-ce sur du long terme ?
    J’ai finalement lu avant hier, que le Pape déclarait que ce péché était le fait de refuser de se convertir/de pratiquer. J’ai eu très peur, et ait alors décidé à partir de la de devenir pratiquant. J’ai commencé à lire la Bible, j’airai parfois à la messe, je ne veux plus pécher, et je prie chaque jours, mais ça je le faisais déjà.
    On dit que la conséquence de ce péché, c’est d’avoir endurci son coeur, et donc, ne plus avoir peur, ni ne ressentir d’amour, etc. Moi, j’ai très peur, je ressens plein d’amour en moi, et une volonté de ma rattraper; je n’ai plus de haine, ni aucune émotion qui montrerai que mon coeur serait endurci. Est-ce bon signe ?
    Je m’inquiète réellement à ce sujet, j’ai très peur de la punition, alors qu’avant, je n’avais aucune peur de la mort.

    Merci beaucoup.

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Dieu est amour.
      C’est à dire qu’il ne nous évalue pas selon nos performances en quoi que ce soit, mais simplement parce qu’il nous aime. C’est subjectif.
      Le péché contre l’Esprit, c’est simplement que nous bénéficions des bienfaits de Dieu dans la mesure où nous nous ouvrons à ses bienfaits. Il ne peut pas nous forcer à être heureux, ni à aimer, ni à être joyeux, ni à vivre librement, ni à servir. Ce n’est pas que sa bonne volonté pour nous aurait fléchi, mais c’est simplement un état de fait. Mais même si nous refusons tous ses dons, il ne cessera d’aimer, et d’essayer de faire tout son possible pour nous.
      Donc : on se calme, on respire un grand coup.
      Vous priez ! C’est très bien, vous lisez la Bible, c’est une bonne idée (allez peut-être lire les quelques conseils que j’ai mis sur le site, parce que cela demande un tout petit peu de formation parfois). vous allez de temps en temps à l’église : c’est bien. Tout cela sont des ouvertures à l’action de Dieu. Et je suis persuadé que cela vous apportera énormément. A vous et à votre entourage.

  2. B.A dit :

    Bonjour, un énorme merci à vous.
    Ce péché n’est donc pas irréversible pour quelqu’un qui se convertit ?
    Malgré que je me sois converti, que je pratique maintenant, j’ai toujours cette énorme peur en moi, même en allant à l’église.
    J’ai très peur que mon coeur ait été endurcit, même si je ne pense pas, le tout petit doute me terrifie.
    Je pense que c’est cette peur qui me bloque car sinon, j’ai toujours énormément d’amour en moi, l’envie de faire bien, de ne pas pécher, alors je pense que tout va bien à ce niveau là.
    Merci encore.

  3. B.A dit :

    J’ai une dernière question : le fait d’avoir un moment voulu se libérer un peu des dogmes Religieux par peur, tout en restant croyant, et demandant le Salut, avant de changer d’avis n’est pas commettre ce péché ?

    • Marc Pernot dit :

      Bien sûr qu’il faut questionner et remettre en cause les dogmes !
      Nous sommes chrétien : rattaché au Christ, à une personne, et non à adorateur de dogmes.
      Et le Christ nous encourage à « chercher » le règne de Dieu et sa justice. Chercher c’est se poser des questions.

  4. Irina dit :

    Bonjour Monsieur, je suis née dans une famille très croyante. Je côtoyais une église alors que je vivais en Espagne. J’ai eu une vision sublime d’amour de moi dans une robe blanche dans un jardin verdoyant. Une vision avec tellement d’amour que je me suis dit que les lois bibliques étaient loin de cet amour sans failles que j’avais ressenti. J’étais jeune Aussi et aimais sortir, séduire, faire la fête. La foi était pour moi une torture puisque je vivais sans cesse dans la culpabilité. Un soir j’ai dit à haute voix « je ne suis plus chretienne » et j’ai vécu ainsi pendant plusieurs années. Aujourd’hui je regrette amèrement ces mots. Je n’avais pas la même compréhension qu’aujourdhui des commandements divins. Je recherche activement Dieu et projette de me faire baptiser car je veux vivre dans sa lumiere même quand je doute ou que j’ai peut d’être seule je veux vivre avec lui et par lui.
    Je pense avoir commis le péché du blasphème contre le saint esprit et je ne sais pas si je serai pardonnée un jour. Qu’en pensez vous? Soyez sincère s’il vous plait.
    Merci

    • Marc Pernot dit :

      Ne craignez rien de ce côté là ! Dieu est amour, compassion, pardon. De sorte que jamais aucune personne n’est privée d’espérance et d’avenir auprès de Dieu.
      Vous pouvez entrer dans une démarche de foi en toute confiance en Dieu, dans sa bénédiction, et dans une grande joie au ciel de vous voir cheminer ainsi (Luc 15:7).

  5. Nicole dit :

    Bonjour je m’appelle Nicole et jai une question voilà sa fait 2 mois que je suis baptiser et je suis chrétienne et l’ennemi me mes des pansé comme quoi j’ai blasphème mes j’ai James blasphème jaime trop mon dieu voilà j’ai juste une question car jai une crainte dans mon coeur et j’aimerais James c’est quoi le blasphème

    • Nicole dit :

      J’aimerais savoir c’est quoi la blasphème et ce que c’est de mal parlé contre dieu ou c’est les pansé

      • Marc Pernot dit :

        Il arrive à tous de mal parler de Dieu, d’être en colère contre lui et de lui faire des reproches injustes !
        Le blasphème serait plus de ne pas avoir de relation avec lui, qu’il ne soit plus rien pour nous. C’est peut-être le pire, comme entre ami : on peut se dire les choses, mais si on ne s’adresse même plus la parole, qu’on ne veut plus se voir, c’est plus difficile.

    • Marc Pernot dit :

      Ne vous inquiétez pas de cela. Vous aimez Dieu, c’est bien. Faites lui juste confiance.
      Il vous bénit car il vous aime. Rien de ce que vous pourriez faire ne l’empêchera de vous aimer.

  6. Raphaël dit :

    Pasteur j’ai pris des engagements devant Dieu et le Saint Esprit, de ne plus commettre certains pêches. Et je me encore dans le même péché et j’ai pas fait comme j’avais dit au Saint Esprit. J’ai peur d’avoir commis l’impardonnable. Bien que j’ai demande pardon a Dieu, a mainte reprise et que je continue. Je tremble de peur, je ne sais pas si je suis perdu ou ma part est terminée. Est ce que Dieu peut me pardonner cela ?

    • Marc Pernot dit :

      Dieu comprend. Dieu pardonne. Car il aime.
      Faites juste confiance à Dieu. Même si vous recommenciez la même erreur 77 fois 7 fois dans la même journée, il vous pardonnerait encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *