Paul dit que Christ est le premier-né de la création, j’ai cherché des explicitations, je suis tout mélangé

Par : pasteur Marc Pernot

Une bible ouverte dans la forêt - Photo by Priscilla Du Preez on Unsplash

Question d’un visiteur :

Bonjour, je voudrais savoir a propos de colossien 1:15-18 on voit qu’il est dit premier-né de la création. J’ai cherché sur internet des explications sur les deux côtés ; a savoir , les unitariens, et ceux de la trinité. J’avoue que les explications des deux côtés sont bonnes mais là je suis tout mélangé et je ne sais plus qui croire.

Moi, quand je prie Jésus et Dieu j’ai l’impression que j’ai 2 Dieux même si les trinitaires me disent que c’est 1 seule personne pareille.

Dans la bible il a été dit que Jésus est inférieure a Dieu peut être ici bas mais bon. Maintenant Paul dit autre choses dans ces lettres. Qui croire ?

Merci de votre aide,

Réponse d’un pasteur :

Bonjour,
Aussi bien les trinitaires que les unitariens sont des personnes qui attachent une importance essentielle à une question de doctrine, de croyances, les uns pour une pensée où Dieu serait trinité, les autres trouvant essentiel de refuser cette doctrine. Je ne pense pas qu’il faille se crisper ainsi sur une question de théologie, c’est faire bien trop d’honneur à la théologie. C’est effectivement très important de chercher ce que l’on entend par Dieu pour y accorder sa confiance, mais l’idée que nous nous faisons de Dieu est de toute façon relative, nuancée, évolutive, humble. Comme le dit l’apôtre, c’est partiellement que nous connaissons (1 Corinthiens 13). Toute absolutisation d’une connaissance sur Dieu est nocive pour la foi et pour le dialogue rendu difficile avec les autres. C’est pourquoi, même si avoir son opinion sur Dieu et sur la nature du Christ est un travail essentiel (et passionnant), cela reste, cela doit rester un résultat bien secondaire par rapport à la qualité de la relation avec Dieu et avec Jésus de Nazareth, au delà de tout ce que l’on peut penser d’eux. C’est ce que Paul développe excellemment en disant que toute la science et la connaissance n’apportent rien s’il n’y a l’amour (la qualité de relation avec Dieu, avec le Christ).

La question n’est donc pas « qui croire », tels ou tels chrétiens. C’est plutôt chercher ce qu’il y a de bien dans chacun, pondérer, nuancer, chercher une troisième voie qui sera la votre personnellement. Affiner cette opinion. Donc, grand grand bravo de chercher, de vous poser des questions, de voir ce que pensent différents courants et non un seul. Et de chercher Dieu au delà de toutes ces positions humaines.

Je rapprocherais ce texte de Paul du prologue de Jean (Jean 1:1-18).

Le Christ est la Parole de Dieu faite chair. Ce qui signifie que Christ est la réalisation de l’espérance de Dieu en ce qui concerne l’humain. En Jésus, cela s’accomplit dans l’histoire, mais l’idée de l’humain existait en Dieu avant la naissance du bonhomme. C’est la première fois que cela s’incarne à un tel niveau de qualité d’être, donnant à voir ce qu’est un humain accompli. Pour la première fois, c’est comme cela que je comprendrais « Fils premier né ». Et il a un très grand nombre de frères et de sœurs (Romains 8:29), nous sommes bien aidés par ce qu’il a accompli, et montré de Dieu, permettant de lui faire confiance de tout cœur.

La Parole de Dieu est la dynamique de création de Dieu, elle déborde bien entendu le plan de Dieu de créer une créature à son image en l’humain. Mais ce qui a présidé depuis toujours à la création, c’est la Parole de Dieu, ce n’est pas l’homme Jésus, avec ses sandales et ses limites humaines. La Parole de Dieu est éternelle. Le Christ, le Fils, a toujours existé en Dieu. Jésus, lui, est né dans l’histoire.

Je reconnais que ces questions sont hautement abstraites. En tout cas, la bonne conception pour vous sera celle qui vous fait avancer, vous élève à la fois spirituellement, dans votre capacité à espérer, à aimer les autres.

Personnellement, je ne prie jamais Jésus, mais Dieu seul. C’est d’ailleurs ce que Jésus lui-même nous propose de faire : de prier Dieu, le Père, en son nom (en pensant à ce que Christ a manifesté de Dieu, une Bonne Nouvelle, la meilleure de toutes les nouvelles que Dieu nous aime même si nous sommes son ennemi, et nous cherche même si nous étions la plus perdue des brebis perdues).

Jésus, en tant qu’humain est certes comme nous tous une créature alors que Dieu est le créateur. Il est d’une toute autre dimension. Néanmoins, Jésus est Christ, le Christ est image de Dieu (manifeste sa façon d’être), il incarne la Parole de Dieu, sa dynamique aimante et créatrice. De ce Jésus que Paul n’a que peu ou pas rencontré, Paul passe ainsi au Christ, une figure théologique.

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Alain dit :

    Merci Pasteur pour cet encouragement à » pondérer, nuancer, chercher une troisième voie qui sera la votre personnellement. » Démarche difficile particulièrement dans les églises en Afrique où prévaut une tendance à agir ou à penser, intransigeante et sans nuances. Il faut bien appartenir à une église quitte à avaler des couleuvres.Votre site est une vrai bénédiction pour nous chrétiens libres, isolés.
    Je suis aussi réconforté de savoir qu’une autorité spirituelle ne prie jamais Jésus,comme moi. Une question: Que pensez-vous des cultes au cours desquels la quasi -totalité des cantiques, au demeurant très anciens ,sont dédiés à Jésus?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Merci pour les encouragements.
      Les chants à Jésus ne me dérangent pas, non plus les prières à Jésus de certains de mes collègues. Je les entends, je les prie, je les vis comme si c’était des prières à Dieu au nom de Jésus, des prières à Dieu en communion avec Jésus, en pensant à lui, en pensant à Dieu comme l’amour qu’incarne Jésus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *