J’ai injurié Dieu et l’Esprit Saint, est-ce récupérable ?

Par : pasteur Marc Pernot

Chapelle Sixtine

Chapelle Sixtine : saisissante représentation d’un damné. Juste pour nous faire peur ?

Question d’un visiteur :

Cher Pasteur,

Si vous le permettez, je souhaiterais vous posez quelques questions qui me travaillent. Voilà durant mon adolescence, j’étais très croyant jusqu’à la mort de ma mère, à ce moment j’ai perdu toute foi et espérance envers Dieu.
J’ai tellement été blessé par ce qui s’est passé que j’en ai voulu à Dieu … Il m’est même arrivé de prier Satan et d’insulter verbalement le Saint Esprit pour voir si Dieu allait écouter mes supplications et mon mal-être, mais rien ne s’est passé.

Aujourd’hui bien des années après je regrette profondément tout ça. Je prie Dieu chaque jour et le Saint Esprit pour demander pardon, mais rien ne se passe je suis toujours aussi triste et malheureux. Je pense que Dieu m’a banni pour avoir blasphémer. Je pense également que Dieu ne m’écoute pu mes prières. Moi tout ce que je souhaite serait de renouer un contact avec Dieu, et de tout recommencer à zéro . Je me sens tellement mal si vous saviez.

Pensez-vous qu’il soit déjà trop tard pour moi ?

En espérant ne pas vous avoir importuné.
Merci cher Pasteur
Cordialement,

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur

Bravo de vous poser des questions, c’est comme cela que l’on avance, et donc surtout sentez vous libre de voir dans mes tentatives de réponse non pas LA réponse mettant un point final à ce questionnement, mais plutôt une occasion de poursuivre ce questionnement.

Il est tout à fait normal d’avoir un sentiment de révolte face à l’injustice et à la cruauté. Je ne sais pas pourquoi votre mère est morte, mais il est possible, si elle était jeune, que cela ait été le cas. Or, bien des personnes pensent que Dieu serait tout puissant, du coup, quand survient un événement cruel et injuste, bien des personnes perdent la foi. C’est d’autant plus dommage que la notion-même de toute puissance de Dieu est très discutable, et est remise en cause par de très nombreux théologiens catholiques comme protestants.

De toute façon, quand bien même vous auriez maudit, injurié, Dieu, l’Esprit Saint, le Christ… la base même de l’Evangile du Christ est que l’amour de Dieu est plus fort que tout. Et que jamais Dieu ne cessera d’espérer en chacun de nous.

Cela est une évidence non seulement dans les actes de Jésus, en permanence, mais encore dans ses paroles, par exemple celles-ci, qui sont célébrissimes (à juste titre) :

  • Jésus dit : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, vous serez alors les enfants de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes… » (Matthieu 5:44-45)
  • Face à des intégristes qui le critiquent de bien accueillir ce qu’ils considèrent comme d’horribles pécheurs bon à seulement être envoyés à la poubelle, Jésus répond avec cette parabole : « Lequel d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la trouve? Lorsqu’il l’a trouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai trouvé ma brebis qui était perdue. De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance. » (Luc 15:2-7). Donc même la plus perdue des brebis perdue (et vous en êtes loin, n’exagérons pas !), sera non seulement recherchée par Dieu, mais certainement trouvée par ce bon berger qu’est Dieu. Et vous en êtes une manifestation, évidemment, comme nous tous, même si nous étions la plus perdue des brebis perdues. Et donc, si l’on écoute Jésus, vous n’êtes pas banni par Dieu, mais au contraire vous êtes une occasion de grande fête & joie pour lui. Evidemment.

À l’image des personnes qui critiquaient Jésus pour son accueil des pécheurs, Il y aura peut-être des chrétiens pour vous dire que, désolé, mais qu’il y a un verset qui dit que même Dieu ne peut nous sauver du blasphème contre l’Esprit Saint (Matthieu 12:31). Jésus nous mettrait-il ainsi en garde contre une phrase qu’il ne faudrait surtout pas dire parce qu’elle pourrait complètement fâcher Dieu contre nous, et cela définitivement ? C’est impossible car l’Évangile annonce donc le pardon de Dieu de façon radicale. Mais Jésus nous met en garde contre un danger mortel : en rejetant l’Esprit nous privons notre être de la dynamique d’évolution du créateur de l’univers. Alors, malgré la bonne volonté de Dieu et malgré tout son amour pour nous, nous risquons de régresser et de mourir. Par exemple, Dieu ne peut pas forcer quelqu’un qui ne le veut pas à être libre. Mais cet inconvénient cesse dès que l’on s’ouvre à nouveau à l’Esprit Saint. Il suffit d’un début d’espérance, un début de recherche de Dieu, et déjà, cela lui permet de faire à nouveau circuler en nous quelque chose de sa bénédiction.

Ne craignez donc rien, jamais il n’est trop tard. Bien sûr.
Et Dieu n’a jamais cessé et ne cessera jamais de vous appeler, de vous espérer, de vous trouver et de vous bénir.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

57 réponses

  1. Enzo dit :

    Slt Marc pernot moi aussi j’ai insulter dieu je n’allais pas très bien dans ma vie j’ai vu que c’était un pêche impardonnable mais aujourd’hui je me suis fait confesse et je vais de plus en plus vers dieu

    • Marc Pernot dit :

      Bravo !
      Dieu vous bénit et vous accompagne.

    • Hyun dit :

      Bonjour mon père, aujourd’hui j’ai eu une pensée mauvaise envers Jésus notre Seigneur… Je m’en veux… Je me suis dis l’instant d’une seconde, que le Seigneur n’avais pas subit nos péchés longtemps et que moi aussi je préfère mourir que d’endurer mes péchés car j’en ai assez…Je sais pas ce qui s’est passé… Aussitôt je me suis résonné car en plus le Seigneur endure encore nos péchés chaques jours et ma pensée a du lui faire du mal…J’espère qu’il ne m’en veut pas mais moi j’en culpabilise… Je suis mauvaise mon père…Oh que le Seigneur change mon cœur de pierre et me transforme en enfant de Dieu je ne veux pas l’offenser, je ne veux plus… Oh Seigneur…

      • Marc Pernot dit :

        C’est bien de prendre conscience quand on a fait quelque chose de pas génial. C’est ce qui aide à progresser.
        Mais il ne faut pas non plus exagérer la culpabilisation. Surtout quand il s’agit de la foi. Quand on a blessé une personne cela demande de trouver s’il est possible de soigner les blessures que nous avons causées. Mais là, ce n’est pas le problème. Et Dieu a déjà pardonné. Le Christ a même pardonné aux soldats romains qui étaient en train de le torturer et de le tuer.
        Dieu vous bénit et vous accompagne de son amour. D’un amour plus fort que tout.

  2. Marc Pernot dit :

    Chère Audrey
    Je vous assure que ce n’est pas Dieu qui est source de vos souffrances. Car il est et sera toujours à vos côté contre la souffrance, pour vous donner la paix, la joie, l’épanouissement.
    Il me semble vraiment que ce que vous subissez est quelque chose comme une dépression. Il vous faut tout simplement aller consulter les urgences à l’hôpital pour trouver des soins adéquats et cela ira rapidement bien mieux. La foi sera d’une grande aide pour votre rétablissement et pour votre épanouissement. Et de cette immense souffrance que vous subissez, il ne restera qu’un souvenir, et aussi une force pour mieux comprendre ceux qui souffrent.
    Dieu vous bénit et vous accompagne

  3. Stéphanie dit :

    Bonjour,
    J’ai été élevée dans une famille de non croyants. Le dimanche avant les rameaux, j’ai assistée à une messe du dimanche pour faire une demande de bapteme pour mes enfants (car c’était important pour leur père) en me disant que je n’y remettrai plus les pieds que c’était juste pour y rencontrer le prêtre et par respect, mais ça ne sais pas passé comme je l’avais prévu. J’ai ressentis quelque chose en moi, une sorte d’apaisement et quelque chose de plus profond depuis quelques semaines, mais c’est difficile à expliquer. Je sens quelque chose dans mon cœur mais aussi comme si avant j’avais une sorte de volets fermés à la place de mon ventre que je ne sentais pas et maintenant et de plus en plus souvent j’ai la sensation qu’ils sont ouverts au maximum et que quelque chose y entre ou en ressort je ne sais pas, cela pourrait ressembler à un stress mais un bon stress. Est ce normal, ou est ce peut-être ça d’avoir la foi? Je n’ose pas en parler de peur de passer pour une je ne sais quoi.
    Mais cela a changer ma vie, quoi que je fasse je ressens mon amour pour notre seigneur, je suis même en route pour faire mes communions et ma confirmation de foi à 34 ans!
    Et j’ai aussi commis des péchés et j’aimerais me faire confesser car cela me ronge de plus en plus, mais j’éprouve de l’angoisse et de la honte, je n’ose pas y aller.

    • Jeremy dit :

      Dieu te pardonnera toujours mais voici tu es pas obligé de te confesser devant un prêtre 🙏🏽Va dans ta chambre prie ton père qui est la dans le secret et demande lui pardon sincèrement et demande au Seigneur Jésus de régner dans ta vie, que tu lui donne ta vie🙏🏽🙏🏽

  4. Amélie Costa dit :

    Bonjour,
    Je suis une personne très très anxieuse !

    Je suis suivit par un psycologue mais depuis quelques temps j ai moins de temps de le voir.

    Comme je l’ai écrit je suis très anxieuse et ça m’a créé des souffrances psychologiques :

    anxio-depression, crise de panique,
    phobie d impulsion
    TOC et pensées intrusives

    Et du coup c est ces 2 derniers qui me tourmantent :

    Dans les pensez intrusives c est imaginer le pire qui puisse m’arriver :

    Au début c était
    -être aveugle. Cela est passé

    -ensuite perdre mes proches. Cela est passé.

    Cependant disons que ça n’a pas empêcher mon cerveau de chercher et de trouver autre chose de pire :

    D’un seul coup, un souvenir de primaire est réapparue :

    On était en classe et un moment donné la maitresse nous a demandé :  » Quelle est la pire peur des personnes à tel époque ?
    C’est l’ENFER

    Et quand on a dût ouvrir un page du livre d’histoire, il y avait une image de l’enfer qui m’a particulièrement fait peur !

    Mais dès le lendemain je n’y pensais plus

    Mais se souvenir est réapparue en moi
    J’ai une peur TERRIBLE de l’enfer !

    Du coup j’ai évidement imaginer qu’est ce qui pourrait m’envoyer là bas, quelles fautes ?

    Et ça a été le blasphème contre Dieu.

    Du coup c est là où j’ai commencé moi même à me tourmenter :
     » Ne pense SURTOUT PAS à ça  »

    Mais plus je me disais cela plus je le pensais !

    Du coup mes pensez s’entremelaient :

    Y penser
    Après m’interdire d’y pensez…
    Le refaire…
    m’en interdire… décevoir Dieu… ce n’est pas ce que je souhaite Seigneur, c est justement ça que je redoute le plus…
    n’y pense plus…
    j’y repense…

    À tel point que j’ai déjà fait des cauchemars où je me retrouvais en Enfer tellement j’y pensais sans cesse

    Je l’ai priez pour m’aider à me calmer, mais ça ne change pas pour l’instant.
    Est ce que ça peut signifier que je l’ai totalement déçu ?

    Même si j en parle un jour à mon spy, ça ne me soulagera pas car c’est qui me blesse c est d’avoir decevoir Dieu et d’aller en Enfer !

    Je l’ai insulté, mais pas parce que c est ce qui me fait le plus peur !

    Du coup, est ce que Dieu peut m’en vouloir pour ça ?

    Car je l’ai insulté, en pensées, et à l’oral ( mais pas parce que je le voulais ) , mais en attendant, je l’ai fait !

    Mais ça veut peut être dire que je n’ai pas confiance en lui ?
    Et du coup que ça le déçoivent ?

    Je l’ai priez pour cessez mes cauchemars mais pour l’instant rien n’y fait
    Est ce une preuve que je l’ai déçu justement ?

    Voilà
    Qu’en pensez-vous ?
    C est vraiment très important pour moi !
    JE VOUS EN SUPPLIE, si vous pouviez me répondre

    J’ai peur de l’avoir déçu et de m’être auto-puni

    • Marc Pernot dit :

      Dieu est amour.
      Comme le dit la Bible :

      « Une femme oublie-t-elle son nourrisson ?
      N’a-t-elle pas compassion
      de l’enfant sorti de son ventre ?
      Quand elle l’oublierait, moi, l’Éternel ton Dieu,
      je te resterai fidèle,
      Je t’ai gravé sur la paume de mes mains.
      »
      (Isa 49:15,16)

      Cette parole est en particulier pour vous.
      Dieu vous bénit et vous accompagne aujourd’hui et toujours.

  5. Rose dit :

    J’aime vraiment beaucoup ce verset.
    Lorsque je l’ai lu première fois, j’ai eu le sentiment de la présence de Dieu. J’ai été enfant maltraitée par ma mère. Mais je sais que Dieu lui, ne me, ne nous abandonne pas.

  6. Joh dit :

    Bonjour mon père, récemment j’ai blasphémé selon mon point de vue et je m’en veux… Je crains que le Seigneur m’en veux aussi… Pensez vous que le Saint Esprit puisse s’éloigner de nous et ne plus jamais revenir ? J’ai décidé de m’accrocher fermement au Seigneur en plus juste avant cette pensée qui m’a traversé l’esprit une mini seconde. Et pensez-vous que le Saint Esprit nous en veut aussi si on se demande si il est la? Je veux pas blasphémer de quelconques façons. Je veux rester ferme dans la foi.

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour Monsieur
      Je tiens à vous rassurer tout à fait.
      Dieu n’en veut à personne.
      Jésus nous dit que Dieu aime même ses ennemis et ceux qui le persécutent ! Jésus lui-même prie en faveur des soldats romains qui viennent de le crucifier, sont encore en train de se moquer de lui et de se partager ses affaires.
      Donc vraiment, faites confiance en Dieu. Il ne sera jamais contre vous, mais toujours là pour chercher à vous faire progresser.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

    • Rose dit :

      Bonjour, depuis quelques temps j’ai peur d’avoir commis un péché grave et j’aimerais avoir votre avis.
      J’ai toujours aimé lire des bandes déssinées en anglais et les amérucains aiment utiliser cette expression vulgaire holy***(j’ai peur de l’écrire entièrement).
      J’ai eu connaissance du péché impardonable mais j’ai continué à lire mes BD malgré le fait qu’il y ait cette expression dedans. J’ai peur, je n’arrive même pas à avancer de l’avant svp aidez moi.

      • Marc Pernot dit :

        Bonjour
        Vraiment, je ne sais pas qui vous a mis en tête d’avoir peur de Dieu comme cela ! C’est vraiment n’importe quoi.
        Dieu est amour. Il est plein de bienveillance pour vous comme la maman la plus aimante du monde aime son bébé.
        Lisez vos BD tranquillement. Pensez à Dieu en confiance totale. Avec lui vous êtes en sécurité.
        Il vous bénit et vous accompagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *