« Vous efforçant de conserver l’unité de l’Esprit par le lien de la paix. » (Ephésiens 4:3)

jeune femme lisant la Bible sur un ponton - Bethany Laird↪︎ « … vous efforçant de conserver l’unité de l’Esprit par le lien de la paix. » (Ephésiens 4:3).

➔ Paul parle ainsi d’une unité que l’Esprit réalise, par une action douce et respectueuse de Dieu en chaque personne. Une capacité à penser à l’autre, à se reconnaître complémentaires de part nos personnalités et nos talents respectifs.

➔ Cela dit la puissance de Dieu comme force pour faire de l’humanité un corps. Et si cette puissance n’était pas réelle, cela fait longtemps qu’il n’y aurait dans l’univers que poussières et chaos.

➔ Seulement, Paul montre que cette unité est fragile, et que nous avons à en prendre soin afin de la conserver, et d’en cueillir les fruits de justice et de paix. Par des liens visibles, par des alliances entre nous, par l’écoute de l’autre, par le service rendu et accepté.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

 

Autre méditation :

↪︎ « Efforçons-nous de conserver l’unité de l’Esprit par le lien de la paix. » (Ephésiens 4:3)

Il pourrait être tentant de bâtir et de conserver une unité dans l’église par une confession de foi fixant la norme de ce que les fidèles devraient penser.

Notre église a toujours résisté à cette façon de chercher à construire l’unité. Cela ne met pas la paix dans le cœur du fidèle, cela nuit au degré de sincérité, cela tord sa liberté de foi, d’interprétation et de relation à Dieu. Cela ne met pas non plus la paix entre les fidèles, traitant de mauvais croyant, voire d’hérétique, ceux qui ne rentreraient pas parfaitement dans le moule de ces croyances et obligations.

Nous recherchons plutôt une unité d’inspiration, plus apte à créer un lien de paix. Une unité d’esprit, avec l’Évangile du Christ au centre, et cette confiance dans l’Esprit, souffle de Dieu donné à chacun comme le rappelle la fête de Pentecôte. Cet Esprit rend chacun digne de chercher à interpréter les Écritures, libre et capable d’avancer dans sa réflexion sur ce qu’il pense sur Dieu, sur ce qu’il pense être juste et sur sa vocation. Cette recherche étant en constante évolution, elle devrait rendre humble et capable d’entendre que d’autres pensent autrement, éventuellement votent différemment de nous, et d’être intéressé par ces différences comme potentiellement un fruit de l’esprit, cette source dont on ne sait ni d’où elle vient ni où elle va (Jean 3).

Voir aussi cet article du site : Choisir sa religion… et son rapport avec sa religion

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *