Horrible fait divers : rongé tout vivant par la vermine ! (Actes 12 ; Matthieu 12 :22-33)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Landry dit :

    Bonjour.
    J’espère que vous vous portez bien. Je veux par le présent commentaire revenir sur le jugement de Dieu et sa capacité à ôter la vie ou même à permettre des maladies en guise de Châtiments.

    Le récit du livre des Actes en son chapitre 5 parle également du châtiment de Dieu exercé sur Ananias et Saphira. Pour avoir menti au Saint Esprit ils sont morts aux pieds de l’apôtre Pierre.
    Le livre d’apocalypse parle de la coupe de la colère de Dieu qui se manifeste par des châtiments sur la race perverse et incrédule. Ces châtiments s’apparentent à ceux infligés à Pharaon et à son peuple qui ont, soit dit en passant, trouvés la mort par la main de Dieu. Exode 12v12: « car JE passerai cette nuit-là par le pays d’Égypte et JE frapperai tout premier-né… ». Paul, quant à lui, ordonne l’aveuglement d’Elymas le magicien qui s’oppose à l’évangile.
    Puis-je conclure que Moïse, Paul, Jean et pierre qui annonce leur mort à Saphira et a son mari ont, eux aussi, une fausse image du Dieu exerçant des jugements?
    La Bible a toujours présenté un Dieu maître de la vie, qui la donne et qui la reprend. Le lac de feu n’est-il pas un Châtiment de Dieu sur les démons et les Hommes?

    Sur un tout autre plan la main de Dieu n’a t-elle pas permis les fléaux qui sont arrivés a JOB le juste et qui lui ont coûtés la mort de toute sa progéniture? Si Dieu l’a fait pour un juste, lui serait-ce difficile de le faire pour un méchant ?

    Concilier l’amour de Dieu avec sa justice est aujourd’hui devenu difficile au milieu de cette génération humaniste a l’extrême mais je finirai par là, l’amour de Dieu est plus grand que tout mais n’excluera jamais sa justice sinon JESUS ne serait pas mort à la croix. C’est précisément pour accomplir sa justice que DIEU A BRISÉ SON FILS à la croix et que le Sang du Mashia a coulé. Heureusement que Dieu est lent à la colère

    J’espère avoir contribué à l’édification de quelqu’un.

    Cordialement.

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour

      Je sais qu’il existe des églises où l’on enseigne un Dieu qui est aussi source de mort. Et qui applique la peine de mort. Et qui fait de Dieu la source des tortures et de la mort de son propre fils.
      A mon avis, c’est incompatible avec ce que Jésus-Christ nous a révélé de Dieu. En effet, Jésus a toujours été source de pardon, d’accueil des pécheurs, de soin pour ceux qui vont mal. Il a même prié pour les soldats romains qui l’ont cloué en croix, continuant à se moquer de lui et lui voler ses affaires sans aucun regrets. Jésus a annoncé que Dieu aimait, bénissait, faisait du bien même à ses ennemis. Jésus a refusé d’envoyer la foudre sur les personnes ne les recevant pas et à dit à ses disciples qui envisageaient cette solution qu’ils disaient n’importe quoi.

      Donc, en Christ, il me parait fort clair, par chacun de ses actes de sa vie tout entière, que Dieu est uniquement source de vie et jamais source de mort, ni de maladie, ni de souffrance. Qui a vu le Christ vivre a vu la façon d’être du Père.

      Sur les aventures d’Ananias et Saphira, effectivement, je pense que l’apôtre Pierre s’est pris pour le Saint Esprit lui-même et qu’en faisant cela il a provoqué la mort de ces deux disciples. Ce que l’on peut remarquer historiquement, c’est que Pierre était à ce moment là chef de l’église de Jérusalem et que plus tard il est déchu, simple évangéliste soumis aux ordres de Jacques « frère du Seigneur ». Entre les deux, que s’est-il passé pour qu’il perde la première place et devienne un simple serviteur? Il est possible que ce soit ces morts à cause de lui. En tout cas, ce n’est absolument pas le style de Jésus. Ça, c’est certain. Voir https://jecherchedieu.ch/temoignages/predication/qui-a-tue-ananias-et-saphira-actes-4/

      La justice de Dieu, c’est d’aimer sans mesure. Il n’y a donc pas à réconcilier l’amour et la justice en Christ, et en Dieu. La justice de Dieu est une justice active qui rend juste la personne, d’abord en la pardonnant, et ensuite en la soignant. La justice, selon Dieu, n’est pas à acheter par la souffrance du coupable, elle est encore moins à acheter par la souffrance d’un innocent (quelle horreur !). Ce genre de justice est à acheter est une justice humaine, pas la justice de Dieu, révélée en Christ. L’amour, lui, ne s’achète pas.

      Alors pourquoi est-ce que certaines églises chrétiennes continuent à répandre cette crainte d’un Dieu qui est source de mort ? C’est ce que l’on appelle la « pastorale de la peur ». Plus les gens ont peur de Dieu, plus le pasteur est écouté, obéit. Et souvent, l’église invente alors qu’il faut donner à Dieu (en fait une enveloppe à l’église) une part obligatoire de leurs sous, jusqu’à 10% !!! alors que le Christ n’a jamais demandé le moindre sous à quiconque, acceptant simplement de l’aide spontanée, amicale, généreuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *