Beaucoup sont appelés, peu sont choisis ? Parabole des invités aux noces (Matthieu 22:1-14 ; Ésaïe 25:6-8)

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Christelle dit :

    Merci beaucoup Marc, passionnant comme toujours. J’avais été déçue par l’article de Réforme, qui surfe sur l’actualité française et la « tenue correcte exigée », fustigeant les appelés qui viennent en pyjama, et se limitant par conséquence au point 4 (tandis que, un peu vexée sans doute, je me retrouve mieux dans le point 2, et ce « temps de sabbath » en pyjama que je m’accorde aujourd’hui 😉). Votre analyse est très riche, merci encore !

    • Marc Pernot dit :

      Mil mercis, Christelle.
      J’ai bien aimé la pause pyjama. Si l’église est modeste et ne se prend pas pour le banquet céleste mais comme le serviteur qui nous y invite, et qu’aujourd’hui votre banquet à vous était un shabbat-pyjama bien tranquille à la maison sous la couette avec une vidéo de prédication dans l’après-midi : tout est bien.

  2. Pascale dit :

    Ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est cette recherche obstinée de « où est la bonne nouvelle ? » dans les paroles de Jésus. La prédication se fait alors, elle aussi, bonne nouvelle et devient une des petites ou grandes joies à déguster dans le quotidien, pour lesquelles on exprime sa gratitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *