Je trouve dur que Jésus dise “Laisse les morts enterrer les morts” à un homme en deuil, non ?

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Jpnouail dit :

    Ce qui nous choque c’est l’idée que le Christ semble n’attacher aucune importance au devoir filial du fils vis à vis d’un père décédé qui n’avait pas encore été enterré…c’est mal interpréter la parole de Jesus : il faut replacer les choses dans leur époque.
    Pour les juifs, la mise au tombeau n’était que le début d’une période de deuil
    marquée par des obligations très strictes de prières et cérémonies religieuses qui duraient des jours,voire des semaines..période pendant laquelle les pensées morbides étaient entierement tournées vers le passé et la mort. Ce que demandait le fils c’était de pouvoir terminer ce temps de deuil avant de suivre Jesus, qui lui conseille de fixer plus tôt son esprit sur l’avenir radieux de la résurrection dans la gloire du Père .

  2. J. Legrand dit :

    Si vous pensez (comme moi) que l’âme est immortelle, à quoi lui sert la mort ? Peut-être devrions-nous nous pencher sur le sort qui attends un mort après sa mort… et aider nos morts à sortir du purgatoire plus rapidement que possible.

  3. Marc Pernot Marc Pernot dit :

    On a le droit de penser que “l’âme est immortelle”, bien sûr.
    Cela dit, cette pensée est plus grecque que chrétienne. Le concept même “d’âme” n’appartient pas à la pensée biblique, mais plutôt celle de l’être de la personne.
    D’ailleurs, l’idée même d’un “purgatoire” est une élaboration tardive. Là aussi, on a le droit de le penser.
    Personnellement, cette idée me semble assez baroque. Je serais plus dans l’idée de la bienveillance de Dieu qui garde sans condition la personne, son amour ayant gardé le meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *