Je suis terrifiée au plus haut point par Dieu !

Illustration : jeune fille pensive - Image: 'JIFs_SauloCruz_05.10.2016_SC_1421'  http://www.flickr.com/photos/31090482@N07/29566941774 Found on flickrcc.netQuestion d’un visiteur :

Bonsoir,

Je me nomme *** et j’ai 17 ans. Si je vous écris aujourd’hui c’est parce que je m’aperçois que je suis profondément tiraillée par mes choix et les valeurs morales chrétiennes.

J’ai suivi une éducation catholique durant mon enfance. Arrivée au collège, j’ai sous la pression céder. J’ai bien honte. J’ai voulu détruire ma foi, la renier pour me sentir plus libre et faire des expériences comme « tout le monde ».

Je ne sais si aujourd’hui j’ai conservé cette foi ou si j’ai seulement crainte que Dieu ne me le pardonne pas. J’avoue que cela me terrifie au plus haut point. Et pourtant je sais aussi que ce n’est pas la crainte mais le véritable amour qui doit me pousser vers lui. Cependant je vous écris à cause de la crainte.

Lorsque je lis des extraits de la Bible et que je vois que je peux être brûlée aux enfers, comment ne pas être prise de panique ?

Je souhaiterai ne pas avoir cette peur et être guidée par un réel amour.

Par la suite je me suis une fois (ayant découvert ce mot) considérée comme agnostique car je n’arrive pas à entièrement renier Dieu de ma vie.

Et je ne sais si cela a fait naître une prise de conscience mais cela fait 3 ans que je sors avec mon copain et je lui ai offert ma virginité sans mariage bien que nous soyons fiancés depuis 2 ans et demi. (Je sais que je peux paraître jeune mais la preuve étant que notre relation dure encore bien que nous ayons été confrontés au doutes). J’ai commis beaucoup d’erreurs dont je ne suis pas fière.

Honnêtement je suis profondément perdue et je cherche de l’aide. Je souhaite la vérité pas celle qui réconforte mais la simple trace de vérité si nous pouvons l’atteindre ici bas.

Si je vous écris et ne m’adresse pas à des catholiques c’est parce que je suis tombée sur votre site Internet lors du témoignage d’une femme qui a perdu sa virginité avant le mariage.

Pensez-vous que je puisse réellement être pardonnée pour tout mes péchés ? Je ne veux pas commettre le mal mais j’avoue m’être égarée et je pleure. Enfin j’ai une dernière question, comment ressentez vous la foi en votre cœur ?

Pensez vous que je puisse retrouver la foi et mon chemin ?

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Franchement, il n’y a rien à craindre de Dieu. Vraiment. Par définition il est la source de la vie. Une mère idéale oublierait-elle son bébé ? Le rejetterait-elle pour quelque raison que ce soit ? Jamais. Dieu est encore plus fidèle que cela.

Toutes les histoires de la Bible où Dieu élimine les méchants ne sont pas à comprendre comme une menace mais comme une manifestation de l’amour de Dieu et de son aide. Comment ? Il n’y a pas les méchants d’un côté et les justes de l’autre. On ne peut pas comprendre le monde et la vie avec une logique aussi limitée, en noir et blanc. C’est cette logique caricaturale qui alimente la folie sectaire, avec les « eux » (exclus) et les « nous » (sauvés), avec les bons croyants et les autres, tous les autres, perdus à jamais, jetés en enfer.

Même un enfant sait bien qu’il est à la fois en partie gentil et en partie faisant des bêtises, qu’il est à la fois le juste et le méchant des textes de la Bible, par exemple du Psaume 1er. Ce psaume semble menaçant. Il est peut effectivement être lu ainsi par un intégriste. Mais c’est tout le contraire (voir ici où j’en parle en deux mots, et ici où je parle de cette question plus en détail). Le jugement de Dieu est amour, bienveillance et même bienfaisance. Même un horrible pécheur ne dégoûte pas le Christ, et donc ne dégoûte pas Dieu non plus, au contraire, ils vont à lui pour l’aider, voyant la moindre petite bonne chose en lui/elle, espérant encore et encore des progrès de sa part.

Ensuite pour votre situation concrète, Je ne vois rien de dramatique. Vous croyez vraiment que Dieu se penche entre vos jambes pour voir si vous êtes vraiment vierge ou non ? Ce serait pas respectueux. Qu’il va vous en vouloir ? Ce ne serait pas très aimable de sa part de réduire son opinion à cela. A mon avis, ce mythe sur l’hymen de la femme est une légende inventée par les hommes pour garder les femmes comme leur possession. Ce que Dieu espère, c’est que nosu vivions d’une belle façon. Pas pour nous juger mais afin que notre vie soit belle, heureuse, et constructive.

Dieu ne vous veut que du bien. Comment savoir ce qui est bien? L’apôtre Paul dit que « tout est permis mais tout n’est pas utile, tout ne construit pas ». C’est à vous de voir si cela construit ou non de coucher avec cet homme. C’est vrai que ce n’est pas certain. Pensez vous vieillir avec lui, devenant papy et mamy ensemble ? Êtes vous prête à vivre en couple, avoir des enfants à votre âge, sans vivre une jeunesse ? alors peut-être que oui, cela construit de coucher ensemble. Si c’est juste un peu le plaisir de ne pas être seule, d’avoir quelqu’un, un peu de tendresse… alors oui ce n’est pas constructif de coucher. Si c’est pour le garder, avec la crainte qu’il vous abandonne pour aller vers une autre si vous ne couchez pas avec lui ? Alors c’est nul, car s’il vous quittait pour cela ce serait précisément un bon débarras, car cela prouverait que cet homem ne vous aime en réalité pas vraiment, ou plus tôt qu’il n’aime pas profondément votre personne, votre bonheur, votre épanouissement, cela montrerait que sa priorité est son plaisir à lui et que la valeur qu’il vous reconnait est d’être à son service.

C’est ainsi qu’il n’y a pas de règle générale. C’est à vous de voir, comme le dit l’apôtre Paul. Tout dépend des personnes, des projets, de la mentalité, de ce que l’on fait en faisant cela… Mais en tout cas c’est ce genre de chose qu’il convient d’examiner, et dans cette réflexion, pour voir clair, Dieu peut aider. Il est votre allié dans ce cheminement, pas votre ennemi. Il n’y a rien à craindre de lui, mais tellement à recevoir, tant à espérer.

Quant au fait d’être « agnostique » : en réalité seul un intégriste ne l’est pas, car Dieu dépasse en réalité infiniment notre connaissance. Nous avons une certaine idée de lui par le Christ. Nous pouvons sentir en nous quelque chose comme sa présence. Nous avons les témoignages de la Bible. Mais il me semble juste de penser que nous avons encore tant et tant à découvrir de lui, tant à réviser de ce que nous pensions de lui, tant à nous laisser encore surprendre par lui…

Dieu vous bénit et vous accompagne

Bien amicalement

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Rossi dit :

    Bonjour , je peux te répondre avec simplicité , Dieu est miséricordieux et c est pour cela qu il a offert sa vie sur La Croix pour nous !!! Si tu regrettes les fautes commises et que tu choisies de vivre plus en paix sans offenser DIEU allors tu trouvera la Paix en ton Âme . Fais le pas de chercher JESUS ou il est , au SAINt Sacrément c est la ou je l ai rencontré et m a sauvé !!! Car il est présent et désir notre bonheur de l âme et du corps . Je te souhaite de rencontrer JESUS dans ta vie car il est vivant et c est par sa rencontre réel et présente dans le SAINT SACREMENT et non dans les bouquins de certains idéaux religieux . Belle et SAINTE année car nous sommes tous nés pour être SAINT .

  2. Djoulie dit :

    Dieu n’est pas une réligion mais une relation, tous le monde fait des erreurs il suffit de les reconnaitre et de demander pardon.

    • Marc Pernot dit :

      Avec ce Dieu qui nous aime, il nous a déjà pardonné avant même que nous demandions pardon !
      C’est pour nous que la repentance est utile, afin de permettre à Dieu de nous guérir de la source du mal en nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *