Dieu m’aide à aider des gens, est-ce que je dois devenir pasteur ?

Une main soutient un petit oiseau (illustration) - Image: 'baby bird' by betty rocket 
 https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/ http://www.flickr.com/photos/78369336@N02/7234161596

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,

je suis actuellement ingénieur, j’ai 24 ans, j’ai fini mes études il y a peu. Je souhaiterais tellement faire quelque chose de vraiment positif !

Psychothérapeute me semblait être une bonne voie, mais c’est Dieu qui m’aide à aider et son saint Esprit et la parole de Jésus… C’est ce que je crois en tout cas… Il m’a souvent été donné d’aider des gens, par le hasard de la vie, souvent les gens qui me croisent se confient à moi, et j’en éprouve des sensations très bizarre, comme si je les avait vu grandir avec les épreuves qu’ils ont traversé, j’étais capable de leur poser les bonnes questions car je connaissais les réponses…

Est ce que c’est ça être pasteur?

J’aime profondément l’Humanité, la Nature, toute la Création, même si la société m’énerve et je crois pouvoir aider au gens à se poser les bonnes questions pour leur bonheur à eux, à rechercher ce qui les rend vraiment heureux, à s’aider eux-mêmes par le biais de la Foi, même si pour la plupart, le mot Dieu fait peur, et préfèrent entendre « Ce qui relie tout »… Je cherche mon avenir, j’ai l’impression de gâcher les capacités qui m’ont été offertes et en même temps je me sens arrogant de penser que j’en ai… 

Vous qui êtes pasteur et qui connaissez mieux la parole de Dieu que moi et la manière dont il se fait ressentir, est ce que je me trompe? Est ce que j’ai regardé trop de films fantastiques? Ou est ce que en étant pasteur ou un autre rôle que je ne connais pas, je serai à ma place? Je crois que l’avenir peut encore être changé et j’ai envie de participer à ce changement à mon échelle…

Merci à vous, qui, je l’espère aurez la patience de me lire…

Sincèrement,

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur,

Vous avez un don pour aider les autres, à leur faire trouver plus de bien-être. Tant mieux. C’est formidable. Vous avez effectivement la responsabilité de gérer ce don en faisant du bien.

Le fait d’être pasteur n’a pas grand chose à voir avec cela. Car c’est effectivement une personne qui aide mais c’est dans un registre spécifique. Un pasteur n’est pas un psy mais un spécialiste de la Bible, un théologien, un témoin d’une expérience de Dieu.  Personnellement, je crois que la vocation pastorale doit être un appel pour annoncer l’Evangile quitte à déranger la vie bien tranquille des gens. L’Evangile doit-être pour eux, au contraire, du poil à gratter dans la chemise, du piment dans la soupe, une grenouille dans le lit, un ressort dans les chaussures. De sorte qu’ils se mettent à vivre plus intensément, qu’ils s’ouvrent à ce que le souffle de Dieu va apporter comme vie nouvelle, comme déplacement.

Mais, aider les gens à trouver du bien-être et leur apporter une aide chaleureuse a aussi son utilité, et parfois cette utilité est extrême. Dans un sens ce service est complémentaire de celui du pasteur. Vous pouvez favoriser l’épanouissement de ce don à travers de multiples métiers ou engagements militants dans des associations. Dans l’église, cela peut aussi apporter énormément de choses, par exemple dans les aumôneries des hôpitaux, des prisons, des étudiants, dans l’entraide de la paroisse, dans l’accueil le dimanche au culte…

Il m’est évidemment complètement impossible de dire à votre place ce qu’il est mieux que vous fassiez. De toutes façons, on peut commencer à être pasteur après avoir travaillé une ou deux dizaines d’années dans un autre métier, cela apprend la vie. Vous avez donc le temps pour réfléchir, et en attendant, vous pouvez vous engager dans l’église comme bénévole dans plusieurs fonctions ? Cette décision est à mûrir, comme vous le faites, dans la connaissance de vous-même, dans la réflexion, et dans la prière.

Avec mes amitiés fraternelles

& mon assurance que Dieu vous bénit et vous accompagnera sur le chemin que vous choisirez.

pasteur Marc Pernot

 

Réaction d’un visiteur :

bonjour, j’ai lu votre commentaire pour ce jeune homme qui voulait devenir Pasteur….

J’aurai voulu savoir comment devient on Pasteur… et quelle sont les conditions de départ…

merci d’avance…

 

Réponse du pasteur :

Bonjour,

Pour devenir pasteur, il faut deux choses :

– un DESS de théologie protestante (qui se prépare à Paris, Strasbourg, ou Montpellier, mais aussi Genève, Lausanne, Neuchâtel…) Cette formation est assez poussée bibliquement (grec et hébreu anciens), et théologiquement. Cela prend théoriquement 5 ans. Il faut le bac pour entrer à la fac, comme pour toute université.

– être accepté par la « commission des ministères » de l’Eglise Réformée, qui est une sorte de comité d’embauche.

On est alors en période d’essai pour 2 ans, en pleine responsabilité dans une paroisse. On reçoit alors un salaire normal de pasteur (environ 900 euros pour un célibataire, un peu plus pour les mariés et les enfants.

Amitiés

pasteur Marc Pernot

pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *