Comment faire pour se libérer d’un péché dont on ne parvient pas à se séparer ?

Par : pasteur Marc Pernot

Illustration : une chaïne brisée, sous l'eau - Image: 'Underwater chain and light' by Gerry Thomasen https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ http://www.flickr.com/photos/99326392@N00/174311171

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur

Ma question est la suivante : comment faire pour se libérer d’un péché dont on est conscient et dont on ne parvient pas à se séparer ? Je suis dans un péché qui me retient captif et j’aimerais m’en séparer mais je n’y arrive pas je finis toujours par retomber dans ce péché !

Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

D’abord deux choses :

  • Bravo de chercher à progresser dans le sens du bien. C’est tout à fait excellent, et c’est bien comme cela que l’on avance.
  • L’amour et donc le pardon de Dieu vous est de toute façon acquis, sans condition. Ce qui n’empêche pas qu’il espère de tous ses vœux que nous progressions, tous.

Vous n’êtes pas le seul à connaître cette difficulté, c’est quasiment un miracle d’arriver à se changer soi-même. Regardez la difficulté qu’a une personne pour arrêter de fumer, ou pour perdre quelques kilos quand on est en surpoids ! L’apôtre Paul remarque cela dans sa lettre aux Romains :

J’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas…
Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon ma conscience; mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de mon intelligence, et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera de ce corps de mort? Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!… (Romains 7:18-25).

Effectivement, la prière aide bien. Et c’est précisément parce que nous savons que nous n’avons rien à craindre de Dieu que nous pouvons nous présenter devant lui avec confiance et espérance tel que nous sommes, avec nos difficultés à avancer. Et lui demander son aide, son éclairage, sa compréhension, sa force, son action pour nous rendre meilleur.

C’est ainsi que nous arrivons, parfois, à avancer d’un pas ou deux. Et c’est une joie, une occasion de rendre grâce à Dieu et d’être aussi un petit peu content de nous. Puis de prendre là des forces pour le pas suivant.

Ensuite, tout dépend de quel « péché » il s’agit. Si c’est de maltraiter une personne, évidemment : il vous faut prendre des mesures radicales pour que cela cesse immédiatement, sans attendre de changer. Puis de chercher à résoudre votre problème intérieur.

Mais si votre péché est une addiction, par exemple, il est possible d’essayer de prendre des mesures pratiques concrètes afin de vous empêcher physiquement de chuter mais cela ne résout pas vraiment le problème. Là aussi, il faut chercher à résoudre votre problème intérieur en progressant. Vous pouvez travailler par la prière. Vous pouvez échanger avec des personnes qui ont le même problème que vous, ou des personnes qui vous aiment afin de pouvoir en parler et puiser dans d’autres personnes une force pour vous soutenir, pour faire le point régulièrement, dans les échecs comme dans les progrès. Cela prend parfois un peu de temps, comme une plante qui pousse. Il faut garder de l’espoir en toute circonstance.

Dieu vous bénit et vous accompagne sur ce chemin.

Bien amicalement

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

112 réponses

  1. Jenifer dit :

    Bonjour, je suis en couple depuis 2 ans et je suis tombé dans le péché impur, je suis eclave du péché car je n’arrive pas à m’en détacher. Je ne veux plus continuer avec mon copain mais j’ai l’impression qu’il y a un blocage. Je pris Dieu tout le temps afin qu’il intervienne pour moi, mais j’ai vraiment besoin de délivrance. Je sais que mon copain n’est pas la bonne personne, j’ai vraiment besoin d’être restaurer. J’ai confiance en Dieu. Je regarde beaucoup de louange, je regarde beaucoup de priere en direct chez les évangélistes, mais le problème c’est que tant que je ne me serais pas débarasser de ce péché, je ne pourrais pas recevoir le St esprit. J’aime Dieu, mais je ne l’ai pas encore accepté car je n’ai pas encore bannit ce péché de ma vie.

    • Marc Pernot dit :

      Rassurez-vous.
      Dieu vous a déjà donné de son Esprit bien plus que vous ne le pensez. Ce n’est pas une nécessairement une manifestation extraordinaire, c’est un souffle léger, subtil, comme le discerne le prophète Elie dans sa grotte.
      Il n’est pas non plus dans les vidéos de louanges, ni dans les prières de groupes, Dieu est là, dans le secret de votre intimité, chez vous, quand vous vous confiez à lui. C’est en tout cas ce que dit Jésus qui met en garde contre les prières publiques pour nous inviter à la prière cœur à cœur dans la confiance directe, intime à Dieu.
      Dieu vous aime et vous aide, vous accompagne. Il sait que parfois notre vie n’est pas facile. Il n’est pas ce surveillant sévère que l’on imagine parfois. En Christ, Dieu maniifeste sa tendresse. Et sa justice c’est d’aimer, de soigner, de bénir : c’est aussi ce que nous dit Jésus quand il nous explique que Dieu aime même ses ennemis.
      S’il y a des actes qui ne sont pas bons, ce sont ceux qui font du mal à d’autres personnes, ou qui nous abîment nous.
      Faites donc au mieux. En tout cas, jamais Dieu ne vous verra comme impure, mais toujours comme sa fille bien-aimée.

  2. mazola dit :

    merci pour moi le probléme je telement besoin de DIEU dans ma vie mais j’arrive pas me comprendre ou je vains

  3. Ir Evagor kavuya dit :

    Merci

  4. CL dit :

    Du jour au lendemain, on vois Tous nos efforts pour mèner une vie de sainteté s’éffondrer devant un péché quelconque.
    Parfois c’est plus fort que nous…
    Ça attriste et afaibli dans la foi…
    La seule question que j’aimerai poser est celle de savoir comment faire pour ne pas retomber dans les péchés ?

    • Marc Pernot dit :

      Bon courage. Tenez bon !
      Ce ne sont pas tous nos efforts qui s’effondrent si nous connaissons une rechute.
      Toute création est progressive, et même d’une rechute on peut apprendre. On ne repart pas du même point.
      Ce qu’il faut mesurer, espérer : ce sont les progrès, par exemple un espace entre les rechutes qui augmente, le degré de rechute qui diminue, la volonté de tenir bon qui s’accroît, les mesures que vous prenez pour aller mieux…
      En tout cas, Dieu vous bénit et vous accompagne

  5. Ngoyi dit :

    Je suis ravis par tous ces enseignements mais comment échanger en secret avec le pasteur

  6. Priscilla Baptiste dit :

    Bonjour je sui un un frère en Christ et j’ai besien d’aide pour un péché qui me tien la masturbation et autre des rêve aussi prier pour moi svp jai besien de Dieu que Dieu vous benisse

    • Marc Pernot dit :

      La masturbation n’est pas un péché.

      C’est parfois un problème si cela devient frénétique, compulsif, mais c’est la même chose avec la nourriture par exemple.

      C’est un tabou dans certaines cultures humaines (ce qui n’en fait pas pour autant un péché), vous n’êtes pas obligé de vous laisser opprimer par cela.

      C’est parfois un interdit dans certaines églises moralistes, cette interdiction parle plus de la philosophie de ces églises que de la foi du Christ qui n’a jamais parlé de cela. Il se place évidemment à un tout autre niveau !

      Ne craignez rien, Dieu vous bénit et vous accompagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.