Christ revient ! Tremblez, vous qui n’avez pas choisi Jésus comme sauveur ? N’importe quoi !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Laurence dit :

    Bonjour monsieur, je vous contacte car j’ai découvert votre site internet et ai apprécié votre lecture de la bible et votre vision globale des choses qui me paraît très tolérante et progressiste. Je cherche en réalité à développer ma connaissance de la bible, ayant bien conscience que lire la bible de manière littérale, sans avoir un minimum de fondements, n’est pas très utile. Aussi, j’aimerais avoir votre avis sur différents points qui me semblent importants.

    Tout d’abord, en parcourant plusieurs blogs sur internet pour trouver des réponses et des lumières sur la bible et ces passages, j’ai trouvé un article qui parlait des relations sexuelles. Cet article dit : Dieu a prévu que les rapports sexuels soient réservés exclusivement aux couples mariés. Hébreux 13:4 indique en effet : « Que le mariage soit honoré de tous, et que le lit conjugal soit sans souillure, car Dieu jugera ceux qui commettent des actes sexuels immoraux ou des adultères. » Les conjoints doivent être fidèles l’un à l’autre et respecter leur engagement. « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir », lit-​on dans la Bible (Actes 20:35). C’est en appliquant ce principe, et non en cherchant égoïstement leur propre satisfaction, que des conjoints trouveront le plus de plaisir ». Qu’en pensez vous ?

    Un autre article provenant du même site dit : « Pourquoi, nous qui sommes de vrais chrétiens, prenons-​nous à cœur cette mise en garde contre le péché impardonnable ? Parce que, bien que nous possédions une connaissance exacte de Dieu et de l’activité de son esprit, un cœur méchant pourrait se former en nous (Hébreux 3:12). Ne pensons pas que cela ne pourrait jamais nous arriver. Certains chrétiens autrefois fidèles se sont délibérément éloignés de Dieu, peut-être par amertume, par orgueil ou par avidité, et sont aujourd’hui des apostats qui luttent contre l’esprit de Dieu. Ils s’opposent volontairement à ce qu’accomplit l’esprit. Ont-​ils commis le péché impardonnable ? Jéhovah est le seul Juge. — Romains 14:12. » Que penser de cela ?

    Ces approches me semblent un peu dures, un peu stressantes et sont éloignées de l’approche que vous envoyer sur votre site qui prône un dieu aimant.
    Également je me pose des questions sur la signification du verset suivant : « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés ». Que signifie ce passage de la bible ? Que devons nous comprendre ? Certains semblent donner une fois de plus une approche très stressante voir terrifiante et j’aimerais avoir votre vision des choses.

    Pour finir, toujours dans le même optique, je me suis aperçu que bon nombre d’approches de la bible sont assez dures et sont souvent sur la menace d’être condamné ou d’aller en enfer et cela renvoie une image d’un dieu qu’il faut craindre or je n’ai pas cette approche en lisant votre blog. Que penser de dieu ? Par exemple dieu dans le passé a aussi pu se montrer dur et intransigeant en punissant par exemple le peuple de Sodome, en punissant Judas ou encore Adam et Ève. Pourquoi le pardon n’étais pas possible pour ces gens là et sûrement bien plus ? Que penser de dieu ? Devons nous craindre qu’il ne puisse pas nous pardonner un jour ?

    Je vous remercie par avance pour vos différentes réponses sur ces questions que je me pose sur la bible. Bonne soirée.

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Merci pour les encouragements.
      Je maintiens que Dieu est amour, si l’on en croit Jésus Christ.
      En effet : Christ a manifesté l’amour de Dieu par ses paroles, sa vie et même par sa mort.
      Le pardon de Dieu ne fait aucun doute. Même si les fautes sont conscientes et volontaires, répétées.
      Cette annonce est le cœur même de l’Évangile. Jésus affirme que Dieu va jusqu’à aimer, bénir et faire du bien à son ennemi (Mat. 5:44-48), que Dieu est comme un berger qui cherche même la plus perdue de ses brebis perdues, et qui la trouve (Luc 15:1-10).
      C’est pourquoi, en Christ, nous voyons que Dieu redouble d’efforts pour nous aider quand nous sommes pécheur, faible, égaré, souffrant. C’est ce que fait d’ailleurs un bon parent, un amoureux, ou un médecin. Or Dieu est pour nous un bon Père, une bonne Mère, un bon médecin, et une personne amoureuse de nous.

      Ensuite, c’est vrai que la Bible est pluraliste, il est possible :

      1. de choisir de privilégier une lecture menaçante de châtiments d’un Dieu terrible sur la base de quelques versets.
      2. Et il est possible de relativiser ces versets terribles pour privilégier les versets où le Christ révèle l’amour de Dieu même pour son ennemi et sauve la plus perdue des brebis perdues.

      A vous de choisir. Je pense personnellement que le plus fidèle est la 2nde solution.

      Et je me méfierais des sites, prédicateurs, et églises qui utilisent la peur de Dieu, la menace de châtiments. Ce sont des méthodes de manipulation que l’on n’ose même plus utiliser avec les ânes aujourd’hui : la carotte et le bâton.

      Dieu vous bénit et vous accompagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *