Un jeune homme buvant une tasse de café - Photo de Jarritos Mexican Soda sur https://unsplash.com/fr/photos/TfqM6Kg2Rh4
Développement

Certains, par la foi ou sans la foi progressent. Je me dis que moi aussi je peux sans doute en bénéficier et devenir quelqu’un de meilleur.

Par : pasteur Marc Pernot

Un jeune homme buvant une tasse de café - Photo de Jarritos Mexican Soda sur https://unsplash.com/fr/photos/TfqM6Kg2Rh4

En recherche, en belle recherche, à mon avis.

Question posée :

Bonjour
J’ai 18 ans. Je vous contacte via ce mail car je m’intéresse au vaste sujet de la Déité, de mon rapport à la religion et surtout : comment l’aborder de mon point de vue actuel.

En premier lieu je tiens à m’excuser si je n’emploie pas les bon termes ou si je suis ignorant sur certain sujets, j’essaierai d’être le plus respectueux envers vous au cours de ce mail.

Voilà, comme dit au dessus j’ai 18 ans et aujourd’hui je m’intéresse au concept de la Déité, plus précisément au segment du Christianisme. Je suis né Athée et ai été élevé par ma mère qui est protestante non pratiquante. Elle m’a élevé ainsi car selon ses mots je cite: « Je t’ai élevé ainsi pour que le jour où tu sera assez grand pour comprendre ce que tout ça représente, tu sois libre de te faire une idée sur la question. ». De mon coté cela fait quelques mois que je réfléchis à cette question : Quel est l’impact général de la Religion sur mon existence?

J’ai étudié de manière très rapide certains chapitre à l’école de l’Ancien et du Nouveau Testament sans grand intérêt à l’époque car peut intéressé et n’ayant pas encore de volonté à étudier ces ouvrages.

Je vois beaucoup de gens prôner le retour d’une façon de vivre plus simple et plus rapproché de la Religion en général. Je suis dans une période de ma vie où tout est nouveau et effrayant. Je me sens un peut perdu mais j’ai espoir en la spiritualité, j’ai vu des gens devenir meilleurs pour eux et pour les autres après s’être tournés vers leur religions respectives. Je me dit que moi aussi je peut sans doute en bénéficier et devenir quelqu’un de meilleur. Cela m’amène à ce pourquoi je vous écrit ceci : Que dois-je penser de ce nouveau sujet?

La question peut paraître simpliste, mais garder en tête que tout cela est nouveau pour moi, votre site internet m’aide au quotidien et j’en suis très reconnaissant. Je suis conscient que ce mail est plutôt long, mais sachez que j’ai voulu être le plus complet et concis possible.

Avec tous le respect que je vous doit, veuillez acceptez mes sincères salutations,

Bien à vous,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Tous mes félicitations, je suis certain que cela vous apportera énormément dans la vie de vous intéresser à Dieu.

Et de chercher comment devenir une meilleure personne ! Excellent. Car c’est le propre de l’être humain d’être en évolution, en cheminement.

Oui, heureusement que l’on peut devenir quelqu’un de meilleur sans la foi, sans religion. Seulement, cela aide de philosopher, au moins, car cela permet de prendre du recul et de la hauteur par rapport à ce que l’on est, ce que l’on vit et ce que l’on aimerait être et vivre. Mais il me semble qu’avoir une dimension de foi est encore un plus, un immense plus. C’est une expérience que font bien des humains, comme vous l’avez remarqué. Ensuite, parmi les religions, la foi manifestée par Jésus-Christ me semble géniale, inspirante. Avec cet amour de la vie, des autres, et de Dieu. Avec simplicité.

Vous avez raison de chercher.

La question c’est de choisir la façon de pratiquer une religion. A mon avis, cela doit rester très personnel et intime, sincère et authentique, et ne pas envahir la vie, mais l’approfondir, l’enrichir. Pour cela, il faut à tout prix éviter les façons étroite de pratiquer la religion, sacralisant la religion, imposant des choses à croire et à ne pas croire, des morales, dogmes, pratiques, rites, façon de lire les textes… présentés comme essentiels. Cela devient alors oppressif. Au contraire, la religion doit être une ouverture, une façon de développer la personnalité de chacun, son propre questionnement, sa propre prière dans son intimité.

Mais à part cela, la foi dans votre vie est une dimension extraordinaire.

Et il n’y a absolument rien à craindre : le Christ nous a montré par sa vie que nous sommes précieux pour Dieu, qu’il nous aime et nous gardera toujours dans son amour. Rien à craindre de lui, et tant à espérer comme aide au développement de notre personnalité, de notre rapport au monde et aux autres personnes.

Vous pouvez donc avancer sans craintes dans votre recherche de foi et dans votre cheminement de vie.

Merci pour les encouragements, c’est bien sympa.

En fait un cheminement de foi est et doit rester tout simple. Y investir un petit peu régulièrement du temps de recherche, de lecture, de prière.

  • Vous pouvez commencer à lire les évangiles (en les lisant en vous posant des questions, pas nécessairement en étant d’accord avec tout ou en comprenant tout, en les lisant au sens figuré, c’est-à-dire en vous identifiant aux différents personnages, plus ou moins).
  • Vous pouvez commencer à prier, à votre façon
  • Ensuite, vous pourrez, si cela vous dit, chercher une paroisse pour aller un petit peu de temps en temps, pas trop. En faisant bien attention de choisir une église qui vous laisse être vous-même, et que l’église soit et reste comme une aide à votre cheminement personnel, pas un cadre.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *