Toi qui nous as permis de t’appeler « Notre Père qui es aux cieux » (Maurice Gardiol)

Illustration : chemin de prière - photo extraite de https://www.instagram.com/epg_geneve/
Toi qui nous as permis de t’appeler
« Notre Père qui es aux cieux »,
marquant ainsi la proximité de ta tendresse
et la distance infinie qu’il y a entre ta paternité
et la piètre image terrestre que nous en avons parfois
ou celle de nos idéaux que nous projetons sur toi,
Apprends-nous à prononcer ton nom avec amour,
car il porte toute l’espérance de nos vies.
Que nous désirions la présence de ton Règne parmi nous
et que nous soyons disponibles pour le construire avec toi.

Accorde-nous de croire que tu veux notre bien
et celui du monde dans lequel tu nous envoies comme tes témoins.
Ce pain que nous avons gagné à la sueur de notre front,
ce salaire que nous avons obtenu à force de travail,
cette maison que nous avons construite à la force de nos poignets,
ce pays que nos aïeux ont défendus avec bravoure,
aide-nous à les reconnaître comme des dons immérités.

Enlève de nos cœurs nos mentalités de propriétaires
auxquels tout est dû,
afin que nous reconnaissant les bénéficiaires de ton amour,
nous sachions à notre tour partager
nos richesses et nos pauvretés.

Au lieu de voir ce que nous avons,
ce que nous savons et ce que nous pouvons,
apprends-nous à ne pas cacher nos dettes,
nos limites et nos fragilités.
Que la lumière de ton pardon nous permette cet aveu
et nous entraîne alors à ne pas faire une montagne
des blessures que nous font parfois les autres.

Car c’est ainsi que nous ne sombrerons pas dans les ténèbres
de la haine et de la violence.
C’est ainsi que seront déracinés en nous les germes
de la destruction et de la mort qui trop souvent nous habitent.

Tout cela n’est possible que par la fraîcheur de ta présence,
la dynamique de ta résurrection et la lumière de ta gloire.
Qu’il en soit ainsi pour nous tes enfants.

Maurice Gardiol,
auteur du livre « La boussole et le baluchon »

N’hésitez pas à proposer une prière qui vous a aidé à prier.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *