J’aime tellement Jésus, puis-je prier avec sa maman, Marie ? Il nous l’a donnée pour Mère.

La Crucifixion avec la Vierge et saint Jean ,v. 1624–1625 Hendrick ter Brugghen, peintre Hollandais, 1588–1629

Jésus, voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. (Jean 19:26- 27)

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Pasteur,

C’est en faisant des recherches sur les apparitions de Marie que je suis tombée sur vous.

Je me permets de vous écrire pour demander votre aide.
Je suis tombée amoureuse de Jesus, par hasard lorsque mes yeux se sont déposés sur l’image de Jesus Misericordieux.
J’ai toujours beaucoup aimé Marie, j’ai grandi avec le  » je vous salue Marie » que je faisais avec ma maman. Mais voici près de 8 ans que je ne sais plus quoi faire. Je croyais que c’était bien de demander à Marie de prier avec moi son Fils Jesus. Je ne l’adore pas, je la prends avec moi pour prier.
J’ai tellement peur de décevoir le Seigneur, ou de décevoir sa maman.
Tout ce que je veux c’est être fixée sur mon interrogation qui sachez le bien me déchire le cœur. Je suis passionnée par la Parole de Dieu, et je sais très bien que je peux tout demander au nom de Jesus, je vis des choses extraordinaires avec le Seigneur, Il est notre médiateur auprès du Père.

Mais alors je fais quoi de Marie, que Jesus nous a donné comme Mère avant de mourir. Pourquoi nous l’a t elle donnée si ce n’est pas pour l’aimer et vivre avec elle? Que faire de mon chapelet, de la petite statue ramenée de nos pèlerinages de Lourdes Fatima, San Damiano. Pourquoi j’ai le cœur si triste en pensant que je devrais la mettre de côté afin de respecter à la lettre les Ecritures. Merci de m éclairer car je cherche désespérément une réponse qui me donnerait enfin la Paix.
Je ne vous connais pas du tout mais je crois que vous avez été mis par Dieu sur mon chemin, j ai tant prier pour cela.
En ces moments difficiles que l Humanité traverse avec la Pandémie, c’était le moment d’examiner nos cœurs et d’avoir le temps d’approfondir notre Foi.
Soyez bénis vous et votre famille , que le Seigneur vous protège 🙏

Merci beaucoup de me répondre,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

onjour Madame

Personnellement, je pense que toute prière est écoutée par Dieu, car il est amour.
Ce que Jésus a enseigné, c »est de prier directement son Père en son nom. C’est la base même de la foi, c’est à dire de la confiance en Dieu que de pouvoir nous adresser à lui, car il nous écoute, et de nous tourner vers lui sans crainte aucune.

  • Jésus ne nous a jamais dit de le prier lui. Mais si nous prions Jésus, Dieu comprendra.
  • Il n’a jamais été dit de prier qui que ce soit d’autre. Dieu est bienveillance et miséricorde, Dieu comprendra.

Priez donc comme cela vous inspire, ouvrant votre cœur à Dieu dans la confiance. Et si cela vous inspire de penser à Marie et/ou à Jésus pour mieux prier, mieux « sentir », avoir plus de confiance en Dieu, et bien c’est parfait.

Est-ce que « Jesus nous a donné Marie comme Mère avant de mourir » ? Ce n’est en tout cas marqué comme cela dans les évangiles.

Jean rapporte dans son évangile que Jésus sur la croix « dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. » (Jean 19:26-27)

Au sens historique, cela semble assez concret, Jésus confie sa mère à un de ses disciples. C’st ainsi que ce n’est pas le disciple qui est accueilli chez Marie, mais c’est l’inverse, c’est elle qui est mise à l’abri chez le disciple. C’est logique, la condition d’une veuve était très très précaire et difficile dans ce milieu. Selon Jean 21:24, ce « disciple que Jésus aimait » serait l’auteur de cet évangile, que tous s’accordent à attribuer à Jean. Au sens historique, Jésus ne nous donne pas Marie comme mère, il confie sa mère à un disciple proche. Ce qui est bien.

Cependant, il existe une lecture allégorique de ce passage de l’Evangile qui est assez intéressante, à mon avis. Quand un personnage des évangiles n’a pas de nom, c’est en général afin que le lecteur se sente concerné et se mette à la place de ce personnage. C’est donc tout particulièrement le cas avec ce « disciple que Jésus aimait », qu’il faut alors lire comme « toi, le lecteur que Jésus aime ». Quand Jésus confie alors sa mère au disciple bien aimé, ce serait alors (au sens allégorique) à nous, lecteur, que Jésus dit « voici ta mère » en montrant sa mère à lui. Le nom de Marie n’est pas prononcé ici, elle est appelée « sa mère » (de Jésus) qui serait alors aussi « notre mère ». Qu’est-ce que cela pourrait dire ? Pas un mot sur le fait que nous devrions prier Marie, bien sûr (cette idée même a commencé bien plus tard, prier l’Ave Maria n’a commencé qu’au XIIIe siècle, il me semble). Il me semble vraisemblable que Jésus fait ici de nous ses frères et ses sœurs non seulement selon le ciel (étant enfant de Dieu comme lui est le Fils de Dieu), mais aussi frère et sœur selon l’humanité. Mais bon, on peut le comprendre comme on veut. Et votre lecture peut avoir sa place dans cette lecture poétique de ce passage biblique.

Encore une fois, sentez vous libre de prier comme vous le sentez, selon votre inspiration, priez simplement en confiance.
Et si ces lieux, ces pèlerinages, le chapelet… vous aident à prier, vous aident dans votre foi : alors c’est juste et bon pour vous. Si vous sentiez que quoi que ce soit faisait écran entre Dieu et vous, ce serait alors temps d’y remédier. C’est à vous de le sentir et de décider librement, avec l’aide de l’Esprit Saint qui souffle en vous-même.

Bravo de chercher à approfondir votre foi, votre prière, votre réflexion théologique. Je suis persuadé que c’est très fécond.

Cela transforme ce temps de confinement mondial à cause de ce mauvais virus en un temps de désert qui peut être extrêmement fécond.

Bon courage pour vous et votre famille.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *