Je n’assiste plus à une quelconque célébration, j’ai pourtant essayé diverses formes…

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. THERESE VANUXEM SPEER dit :

    Merci de ce dialogue qui raisonne tellement en moi ! J’ai encore tellement de chemin à faire pour « essayer de traduire ma foi en actes dans mon quotidien » Je voulais vous remercier (vous, Pasteur et aussi vous Madame qui posez la question) de m’aider à avancer !…. comme vous aidez sans doute tant d’autres personnes !
    Pasteur, vous dites : (aimer Dieu et aimer son prochain comme soi-même – Marc 12:30-31). Reste peut-être la réconciliation avec soi-même, s’aimer soi-même en vérité, car c’est le 3e point dans ce résumé de Jésus, et cela me semble important.
    Oui, si j’ai du mal à traduire ma foi en actes, c’est sans doute que je manque totalement de confiance en moi (la vie ayant fait que…) je me dis souvent que si j’aime les autres « comme moi même », je ne vais pas les aimer beaucoup !! alors oui, je vais travailler à me réconcilier avec moi même, et à devenir plus forte ! Merci ! Que Dieu vous bénisse !

    • Pascale dit :

      Je suis la personne qui a posé la question. Merci pour votre commentaire, je suis bien heureuse d’avoir pu apporter quoi que ce soit à quelqu’un. Lorsque je dis  » ma volonté d’essayer de traduire ma foi en actes « , c’est un idéal et je pense que tout le monde a du mal à le faire dans la réalité. Mais je pense, et j’espère, qui si cela reste mon idéal, cela va nécessairement me faire avancer, même un tout petit peu.

    • Marc Pernot dit :

      Merci pour ce magnifique commentaire. Très inspirant. Voyez, vous êtes bien plus douée que vous ne le pensiez pour apporter quelque chose aux autres !
      Peut-être est-ce aussi la faute de certains discours pieusement moralisateurs appelant le chrétien à l’humilité… discours passablement humiliant, rabaissant. Certes, l’orgueil et l’autosuffisance ne sont pas des attitudes géniales, mais le fait de se sentir nul et incapable de rien non plus. L’amour de Dieu nous aide à prendre conscience de cette merveille que nous sommes, de nos talents, que nous sommes dignes d’apporter quelque chose.
      Dieu vous bénit et vous accompagne.

  2. Val dit :

    C’est étrange aussi comme parfois la forme d’un culte avec toutes ces coupures de rythme dans l’organicité , se lever, s’asseoir, chanter, arrêter de chanter, me coupe aussi de quelque chose… Je ressens plus la Présence quand une église est « vide »… J’aime beaucoup écouter les cultes de Marc Pernot sur internet… Je reçois quelque chose du Saint Esprit tout de suite… Le culte aussi me distancie donc…

    • Marc Pernot dit :

      Merci !!!
      Pourtant, je ne vous ménage pas (je dois avouer que j’ai de l’ambition pour les personnes).
      Beaucoup sont d’accord avec vous quant à la forme du culte, qui est à mon avis intéressante à l’usage quand on y participe, mais par vidéo ou audio, je pense que la lecture de la Bible + prédication est mieux. Je suis bien d’accord avec vous.

  3. Émile Morantin dit :

    Bonjour à tous!
    Pour aller dans le sens de ce qui a été écrit précédemment,voici un extrait d’un livre de Marcel Légaut ,un catholique en marge de son église et dont j’essaie d’être un « disciple » sans me comparer même de très loin à ce qu’il a été!
    « Jésus n’a pas voulu seulement réformer les coutumes et les moeurs de son peuple pour les rendre plus conformes à l’esprit de la Loi.Au contraire, il paraît avoir eu principalement la mission d’amorcer chez les hommes l’avènement d’une religion où la soumission ,même par obéissance intérieure,à une loi aussi parfaite soit-elle,n’épuise pas la fidélité au meilleur de soi-même;d’une religion qui demande à être inventée par chacun plus encore que reçue,car nul ne peut l’enseigner comme nul ne peut l’apprendre sans l’amoindrir au point qu’elle en soit dégénérée ;finalement d’une religion illimitée dans ses exigences,mais les grandissant patiemment de pair avec les croissances de l’humain qu’elle met en oeuvre sans en rien l’évincer ni l’écraser…ce qu’il fait(l’homme)n’est pas dû à l’espoir d’une récompense ni de la crainte d’un châtiment.Ce qu’il devient naît de la rencontre de sa grandeur et de celle de Dieu. »Bonne journée à tous.J’espère ne pas vous avoir ennuyés avec ces longueurs!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *