Une célébration de mariage d’une chrétienne et d’un athée ?

Par : pasteur Marc Pernot

Un couple montant des marches (illustration) - Image: 'john ho photography/Malaysia wedding photographer/KL wedding photographer' by John Ho Photography https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/ http://www.flickr.com/photos/125201590@N05/37757948786

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je m’approche de vous car je suis à la recherche d’un pasteur et d’une église qui veuillent bien célébrer la bénédiction de mon mariage en avril prochain. Je suis une chrétienne engagée, aujourd’hui membre d’une église évangélique. Le pasteur de cette église m’a dit ne pas pouvoir célébrer la bénédiction de mon mariage car mon futur époux est athée. Ma conviction est que bien que mon ami soit athée, Dieu ne fait pas acception de personne. Il accueille toute personne désirant s’approcher de lui.
Ma question est donc: est il possible de célébrer la bénédiction de mon mariage par vous et dans votre église?

Je vous remercie pour votre réponse.

En Christ

Réponse d’un pasteur :

Bonjour et bravo pour cette belle démarche d’engagement l’un vis à vis de l’autre, dans l’amour et le respect mutuels. Bravo à votre mari pour son ouverture. Bravo à vous pour votre foi ouverte.

Personnellement, cela ne me pose aucun problème, évidemment, que votre futur époux soit athée. Je suis persuadé que Dieu accepte votre alliance avec ce homme, et qu’il l’accepte avec joie. En effet, si cet homme bon a l’ouverture d’accepter d’épouser une chrétienne et de participer à une cérémonie religieuse, il serait quand même incroyable que Dieu n’ait pas au moins cette capacité à aimer et à respecter cet homme. Mais de plus, si lui ne croit pas en Dieu, Dieu croit en lui et il l’aime. C’est ce que l’on voit à chaque page de l’Evangile dans l’attitude de Jésus envers chacun, les trop religieux comme ceux qui sont païens.

Concrètement, il me semble bon d’intégrer dans la cérémonie de mariage :

  • un texte biblique que le chrétien a choisi, en en discutant quand même avec son conjoint
  • et un texte philosophique qui rende compte de ce qui anime l’autre conjoint, texte dont vous auriez discuté ensemble, évidemment.

Il me semble même que c’est très bien de faire un tel mariage, cela prouve que vous vous aimez, que vous vous respectez mutuellement, que vous voyez ce qui vous est commun comme un lien mais que vous savez voir aussi ce qui vous est particulier à chacun comme une richesse, pas comme une injure. Et finalement, l’amour c’est bien cela.

Cela dit, je ne sais pas comment vous supportez d’être dans une église qui refuse à une chrétienne engagée son couple, une église qui refuse de dire sur elle la bénédiction de Dieu pour sa vie et pour ses engagements à la fidélité avec celui qu’elle aime. Une église qui jette dehors un homme qui fait preuve, lui, d’un esprit de miséricorde, d’amour, de paix, de respect pour sa femme ??? Mais cela vous appartient et j’admire aussi votre bienveillant pardon pour cette église qui vous a sans doute apporté par ailleurs beaucoup dans votre cheminement de foi. J’espère seulement qu’ils ne vous mettront pas trop la pression.

Pour la suite, si vous choisissez d’avoir des enfants et si ce projet se concrétise, ils entendront par leur mère ce que c’est que de vivre par la foi et ils entendront par leur père ce que c’est que de vivre sans la foi. Il verrons le respect mutuel et l’amour qui vous unit, et cela sera bien. Ils choisiront plus tard, et ils pourront ainsi choisir en connaissance de cause, sans pression, sans chantage. C’est à mon avis essentiel car l’Evangile du Christ est bien centré sur cette grâce là.

Amitiés fraternelles
& mes vœux de bénédiction pour vous deux et votre famille

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *