« Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie » (Paul, dans sa lettre aux Colossiens 2:8)

jeune femme lisant la Bible sur un ponton - Bethany Laird

↪ « Ne vous laissez pas condamner par des gens qui prennent plaisir à des pratiques extérieures soi-disant humbles et au culte des anges, et qui attachent beaucoup d’importance à leurs visions. De tels êtres sont enflés d’un vain orgueil par leur façon toute humaine de penser » (Colossiens 2:18)

⤑ Autrement dit : ne vous laissez pas déposséder de votre propre conscience, de votre propre point de vue, de votre sensibilité. C’est si facile, c’est si vite fait. C’est comme quand on s’est fait voler par un pickpocket, même en étant vigilant, des professionnels arriveraient à vous voler votre chemise sans qu’on s’en rende compte…

Souvent, nous dit Paul, ces personnes qui osent qui prétendent mieux savoir que nous ce que nous devrons penser font mine d’humilité, disant que leurs paroles viennent de Dieu, que ce sont donc des vérités éternelles qui s’imposent à tous, et qu’en nous remettant sur le droit chemin, elle nous rendent service.

Paul propose une tout autre démarche, il nous recommande de nous attacher individuellement, en ligne directe, à Dieu. C’est lui qui crée des liens, des ligaments et des articulations entre nous tous, assurant à la fois une souplesse et une solidarité qui permettent à chacun d’être vraiment lui-même, permettant aussi à l’ensemble de bien fonctionner et de se développer comme un corps, le corps du Christ.

« Recherchez donc les choses d’en haut », et cet « en haut » c’est le lieu où est le Christ, et ce lieu, nous dit Paul, c’est « la droite de Dieu ».

Ce n’est pas de la théologie abstraite ni de pieuses légendes, au contraire, c’est très concret.

  • La « droite » figure la meilleure main de l’artisan, la « droite de Dieu », c’est sa dimension créatrice.
  • La « droite », c’est la main par laquelle la maman tient son enfant pour l’accompagner et le rassurer, « la droite de Dieu », c’est sa fidélité et sa tendresse.

« Rechercher les choses d’en haut », « penser aux choses d’en haut », il me semble que c’est :

  • espérer ; c’est s’ouvrir à l’action créatrice de Dieu et à son amour. En ligne directe.
  • C’est lui faire confiance non seulement pour nous faire grandir nous-mêmes, individuellement, mais encore pour créer de vrais liens de solidarité avec les autres, dans la liberté.
  • C’est compter sur Dieu pour créer et huiler les articulations entre chacun de nous, et qu’ainsi, le corps du Christ grandisse de façon harmonieuse.
  • Rechercher les choses d’en haut, c’est se souvenir que nous sommes sur terre et, à l’image de Dieu, utiliser nos mains pour des actes qui embellissent le monde et fassent grandir l’humain.

↪ Lettre de Paul aux Colossiens, chapitre 2

6Ainsi, puisque vous avez reçu Jésus Christ comme Seigneur, vivez unis à lui. 7Soyez enracinés en lui et construisez toute votre vie sur lui. Soyez toujours plus fermes dans la foi, conformément à l’enseignement que vous avez reçu, et soyez pleins de reconnaissance.

8Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie, par une philosophie aux arguments vides de sens ; elle se fonde sur des traditions humaines et sur les forces qui gouvernent ce monde, et non sur le Christ. 9Car tout ce qui est en Dieu a pris corps dans le Christ, et habite pleinement en lui ; 10et c’est par lui que vous avez tout reçu pleinement. Il est le chef de toute autorité et de tout pouvoir…

16Ainsi, ne laissez personne vous juger à propos de ce que vous mangez ou de ce que vous buvez, ou pour une question de fête, de nouvelle lune ou de jours de sabbat. 17Tout cela n’est que l’ombre des biens à venir ; mais la réalité, c’est le Christ. 18Ne vous laissez pas condamner par des gens qui prennent plaisir à des pratiques extérieures soi-disant humbles et au culte des anges, et qui attachent beaucoup d’importance à leurs visions. De tels êtres sont enflés d’un vain orgueil par leur façon toute humaine de penser ; 19ils ne restent pas attachés au Christ, qui est la tête. C’est pourtant grâce au Christ que le corps entier est nourri et qu’il est bien uni par ses jointures et ses articulations ; ainsi il grandit comme Dieu le veut…

3:1Puisque vous avez été ramenés de la mort à la vie avec le Christ, recherchez alors les choses qui sont au ciel, là où le Christ siège à la droite de Dieu. 2Préoccupez-vous de ce qui est là-haut, et non de ce qui est sur la terre. 3Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. 4Votre véritable vie, c’est le Christ ! Quand il paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui, en participant à sa gloire.

 

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *