Pardonner ? Seigneur, augmente notre foi ! (Luc 17:3-10)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Claire-Lise Rosset dit :

    Bonjour,

    Hier, j’ai passé mon après-midi dans une bibliothèque de faculté de médecine à étudier, demander à la bibliothécaire des articles, des livres sur des pathologies particulièrement féminines telles que La sensibilisation centrale ou sur Les troubles neurologiques fonctionnels dont l’aspect nosologique – et non plus psychiatrique, style hystérie de conversion à la Charcot – a été démontré très récemment en imagerie médicale par des neurologues comme Philippe Garraux, Selma Aybek, et autres.

    J’ai alors pensé à toutes ces victimes de psychotraumatismes divers qui souffrent, non seulement de séquelles spirituelles, psychiques, mais aussi dans leur corps de ce qu’elles ont subi comme maltraitances physiques, émotionnelles, psychologiques, sexuelles, spirituelles et autre dans leur vie.

    Pardonner l’impardonnable ?
    Cette prédication Pardonner ? Seigneur, augmente notre foi ! donne des pistes à creuser pour ne pas s’enliser dans un rôle de victime à vie, mais de s’ouvrir à un avenir possible.

    Le troisième jour, il nous relèvera
    et nous nous tiendrons devant lui.(Osée 6 : 2)

    Le troisième jour … après le tombeau et la mort psychique, la résurrection.
    Un Pâques est donc toujours possible dans nos vies.

    «Oublions toute notre négativité, toute notre lourdeur, toute notre fatigue, toute notre usure, toutes nos limites, toutes les limites des autres.
    Qu’importe tout cela puisque Dieu est en nous ». (Maurice Zundel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *