Une jeune femme découvre que Dieu lui dit ‘Prends courage mon enfant car je suis là.’ et désire avancer dans la foi.

Par : pasteur Marc Pernot

Une jeune femme arrêtée devant un horizon de montagnes - Photo by Andreas Chu on https://unsplash.com/photos/YodH2WzN6YU

Question d’un visiteur :

Bonsoir,

Je suis tombée sur votre site. Je ressens le besoin de vous écrire ces mots.

J’ai 22 ans et je suis née dans une famille ne croyant pas en Dieu, et ne s’y intéressant malheureusement pas. De ce fait, je suis ignorante de beaucoup de choses concernant la religion.

Il y a 3 ans j’ai perdu mon grand-père, de crise cardiaque, et depuis ce jour ma vie a pris un tournant inattendu. Je suis tombée un bon moment en dépression, je pleurais tous les soirs et je ressentais cette envie impossible de vouloir lui parler, le savoir non souffrant et en paix. Je n’avais plus goût en la vie, jusqu’à ce jour où mon copain, qui est chrétien orthodoxe, m’a emmené avec lui à l’église un dimanche, chose que je n’avais jamais faite auparavant.

Dès que je suis entrée dans l’église j’ai ressenti une paix intérieure si puissante que je n’arrivais pas à trouver d’explication. C’était comme si quelqu’un portait toutes mes peines et ma tristesse à ma place pour me montrer que je peux être en paix avec moi-même et retrouver cette joie que j’avais avant cela. Depuis ce jour je suis allée de mieux en mieux et lorsque j’avais des grosses crises de pleurs suite au décès de mon grand-père ainsi que le fait que je me sentais perdue dans ma vie, je tombais souvent sur des messages qui me parlaient énormément à ce moment précis, dans des pages de livres, sur les réseaux sociaux, il s’agissait toujours de paroles religieuses venant de Dieu, par exemple : ‘Mon enfant, je vois tes larmes. J’entends tes cris. Je vois tout ce que tu traverses aujourd’hui, et je compatis à ta douleur. Prends courage mon enfant car je suis là.’

Comme je l’ai dit, dans mon entourage je n’entendais jamais parler de la religion, c’est pourquoi j’ai été et je le suis encore aujourd’hui je pense, dans l’incompréhension. Incompréhension mélangée à un sentiment de paix.

Depuis quelques temps je ressens cette envie naturelle d’en apprendre plus, de me rapprocher de Dieu alors que je ne connais que peu de choses. J’ai ce sentiment que la religion et Dieu sont venus à moi sans que je le cherche, comme si j’avais commencé naturellement à croire en lui sans me poser de question, en me reposant sur ce sentiment de paix que je ressens et cette impression d’être sur la ‘bonne direction’ dans ma vie.

J’ai envie de me rapprocher de lui, d’en apprendre plus. Je ne sais pas comment m’y prendre, n’y à qui demander de l’aide alors je le fais ici. Je ne sais pas si je dois lire la bible, me rendre dans une église, lui parler ?

J’ai besoin de vous et de vos conseils afin d’être dirigée au mieux.

Merci à vous,
Bonne fin de soirée,

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Bravo, grand bravo pour votre démarche, sincère, profonde.
Bravo de chercher à enraciner cela dans une vraie démarche.

C’est en fait très simple, c’est comme la marche, un pas après l’autre, à son rythme et ça avance. Et vous avez déjà une grande chance d’avoir cette sensibilité spirituelle.

J’ai mis des ressources sur ce site pour aider à commencer, et à avancer.

Oui, c’est une excellente idée de lire les évangiles (et de les relire), il y en a quatre, vous pouvez par exemple lire celui de Matthieu et celui de Jean. Pour cela, vous pouvez lire sur internet, sur tablette ou votre téléphone, mais personnellement je trouve que rien ne vaut un bon vrai livre en papier. Si vous avez le choix, mieux vaut acheter une bonne traduction (la TOB ou la NBS, éviter celle en français courant).

  • Vous trouverez quelques conseils pour lire la Bible : ici, et des exemples simples de versets médités librement ici (on a bien entendu de lire ces versets comme on l’entend, je n’ai pas l’unique seule vérité, bien sûr, c’est plutôt un exemple de geste possible pour s’enrichir dans la lecture de ces textes).

Vous pouvez commencer à prier, comme cela vous vient. Penser à Dieu, penser à vous-même devant Dieu, ce qui vous réjouit, ce qui vous trouble (éventuellement), ce que vous espérez, et laisser cela reposer. Même si ce n’est qu’une seconde d’ouverture à Dieu, c’est déjà une vraie prière. N’ayez aucune crainte, il n’y a pas de mauvaise prière, car de toute façon Dieu en tirera tout le bien qu’il peut. Confiance.

  • Vous trouverez quelques conseils pour prier : ici, par contre, je ne peux pas vous donner des exemples de vraie prière, car elle est un cœur à cœur avec Dieu (et avec soi-même). Mais il y a des textes pour aider à entrer en prière. Ce n’est rien plus que cela.

Je suis à votre disposition pour répondre à des questions que vous vous poseriez. j’y répond bien volontiers, aussi vite que possible (dans les deux jours, si possible, selon le temps que me laisse la paroisse).

Trouver une paroisse sympa, pas trop loin de chez vous sera un grand enrichissement. De chercher avec d’autres personnes très différentes. Le but n’est pas de s’y faire des amis (on a le droit aussi), mais de sentir que nous ne sommes pas seul, que l’humanité est un corps, de se laisser surprendre par des approches différentes.

  • Attention de choisir une paroisse qui respecte l’individu, sans porter de jugement sur la sensibilité des personnes, sur leurs convictions sur Dieu ou sur le Christ, sur leur parcours de vie. Ensuite, on a le droit aussi d’aller à gauche et à droite certains dimanches matins (à son rythme) dans différentes paroisses, comme une abeille butine en passant de fleur en fleur (laissez dire ceux qui ne trouveraient pas cela bien, qu’ils s’occupent de leur propre façon de nourrir leur foi et laissent les autres vivre la leur à leur façon). En tout cas, c’est infiniment mieux de se partager entre plusieurs paroisses que de s’enfermer dans une seule qui serait trop étroite, vous coupant les ailes, vous imposant de croire ceci, de ne pas croire cela, d’être baptisée absolument, de venir tous les dimanches…

Comme dans tout domaine, il y a dans la foi chrétienne un certain nombres de concepts désignés par des termes techniques, ce n’est pas sui grave. Cela vient vite, j’ai mis quelques pistes pour cela aussi dans le site. Mais ce n’est pas la priorité.

Je suis absolument convaincu que voter démarche de foi vous apportera énormément, à vous personnellement. Et que ce sera aussi au bénéfice de voter entourage.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.