Trop pauvre, je prends de l’argent dans la caisse à mon travail, j’ai peur, que faire ?

illustration : le néon d'un hôtel dans la nuit - Photo by Alexandre Godreau on UnsplashQuestion d’un visiteur :

Bonjour
Je suis étudiant et la vie avec la famille n’est pas rose. Alors pour aider je travaille dans un petit hôtel du coin.
Certes, le salaire est très minable par rapport au service rendu (je travaille 24h après un jour passé) et comme la structure est petite nous sommes juste deux employés.
Pendant le service il y a pas assez de contrôle donc chaque fois je soustrais de l’argent des clients venu pour le repos en journée et parfois je vais même plus loin lorsque certains clients libèrent leur chambre très tôt.
Chaque fois que cela arrive j’ai peur de Dieu et je me reproche tout le temps de le faire, mais je ne peux pas laisser, car j’aide beaucoup à la maison.
Je n’ai pas encore pris de telle sorte que le patron pourrait être affecté, mais cela me fait énormément mal de le faire.
Que dois je faire ?
Aidez moi
Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur

Bravo d’avoir fait cette démarche. C’est courageux. Et c’est un bon signe :
  1. cela montre que vous avez pleine conscience qu’il y a un vrai problème. Cela montre que vous avez un bon fond. Certaines personnes font le mal et ne voient même pas le problème, n’ont même pas honte.
  2. En plus, vous n’avez pas peur de travailler dur, cela est prometteur pour un bel avenir.
  3. Vous aimez votre famille et désirez tout faire pour elle.
  4. Et puisque vous prenez contact avec un pasteur, c’est que vous avez au fond de vous une ouverture à Dieu, et c’est une des plus belle chose pour tenir une personne debout.
Je pense que votre question porte déjà sa réponse : arrêtez totalement et définitivement de voler.
  1. Cela tord votre conscience, votre conscience de vous comme une bonne personne. Il n’est pas bon de s’habituer à faire ce que l’on sait être le mal. Il est bien plus simple et libérant pour l’esprit de décider une fois pour toute de garder à 100% les valeurs fondamentales. A mon avis, garder au moins les valeurs qui forment la base de la base proposée par la loi de Moïse : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas tromper son conjoint, ne pas dire du mal faussement contre quelqu’un. Ensuite, il est possible d’avancer en faisant même du bien.
  2. Cela trahit la confiance de cet homme qui vous donne du travail.
  3. Si vous vous faites attraper, ou plutôt quand vous vous ferez attraper, votre famille sera dans une catastrophe grave, non seulement financière, mais aussi dans la honte qu’ils auront de vous.
  4. Ce que Dieu espère c’est que nous soyons une bonne personne. C’est vrai que le Christ insiste surtout sur aimer Dieu et aimer son prochain comme soi-même, c’est vrai qu’il dit à chaque pécheur que Dieu lui pardonne et qu’il l’aime, et le Christ ajoute ensuite Va en paix, et ne pèche plus. Ce n’est pas une question d’avoir peur de Dieu, sauf peur de le décevoir. Car il espère tant de vous et pour vous.
Le salaire très faible, voire minable est un problème. Mais ce n’est absolument pas une raison pour voler. Vous vous êtes entendu sur un travail et un salaire, c’est comme si vous aviez donné votre parole. Ce n’est pas seulement votre patron que vous trompez, vous trompez et salissez aussi votre propre parole.
Est-ce que vous avez essayé d’en parler à votre patron ? Vous m’avez l’air travailleur, vous connaissez un peu ce travail : cela vous fait une référence, est-ce que vous avez essayé de vous présenter dans d’autres hôtels pour être embauché avec un meilleur salaire et des horaires peut-être plus légers vous permettant de mieux faire vos études ?
La pauvreté de votre famille est aussi un vrai problème. N’y a-t-il pas des aides à trouver, des dépenses à réduire ?
En tout cas, Dieu vous bénit et vous accompagne.

pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *