C’est possible de prier le seigneur afin qu’il envoie son feu brûler un méchant ?

indien d'Amérique appelant la foudre ? - Image par Artie_Navarre de Pixabay

« Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? »
(Luc 9:54)

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur j’ai une question svp c’est possible de prier le seigneur Jésus afin qu’il envoie son feu pour brûler quelqu’un (une personne très méchante qui a tué ma mère et est sur le point de tuer aussi mon père) ?? au début je n’acceptais pas mais quand je vois la souffrance de mon père à cause de cette personne et bien je veux qu’il subisse cette même souffrance doublement si possible.

Réponse d’un pasteur :

Chère Camille

Je dois dire que j’ai pensé d’abord vous répondre que toutes les prières sont bonnes sauf une prière qui veut du mal.

Mais finalement, il me semble qu’absolument toute prière, même un prière mauvaise, même un prière qui aspire au mal, au malheur, à la mort est digne d’être présentée à Dieu. Car c’est cela avoir la foi (avoir confiance en Dieu), c’est tout oser avec lui. C’est oser se présenter devant lui tel que nous sommes en vérité, avec notre péché, avec notre colère, notre haine, et même avec nos pires envies. C’est précisément cela qui laisse le maximum de chance à Dieu de nous aider.

La vengeance n’est certainement pas une bonne chose. Ce n’est jamais une bonne chose. Évidemment. Seulement c’est vrai que le désir de vengeance, lui, est normal, il est un cri de souffrance. Ce désir est aussi normal que de crier quand on est cruellement blessé. Ce désir, cette haine, cette colère, ce cri jaillit de nous. Et nous pouvons dont gémir et crier à Dieu notre souffrance. Bien sûr. Dieu ne fera pas la mal, bien sûr. Néanmoins il nous exaucera, comme toujours, en cherchant à nous faire du bien. Car si cette haine monte en nous suite à une méchanceté, c’est que cette méchanceté nous a infectée comme un virus. Dieu ne veut pas que la méchanceté gagne, il ne faut pas qu’elle gagne. La meilleure victoire contre la méchanceté c’est qu’elle soit vaincue, qu’elle perde son pouvoir de salir et d’abîmer, son pouvoir nocif contre le bonheur, contre la bienveillance, la fidélité, la vie. Dieu cherchera toujours, d’abord, d’aider la victime, de la protéger, de soigner, de restaurer, de ressusciter ce qui est blessé, de ce qui est infecté en nous par la méchanceté que nous avons subie. Ensuite, ce que Dieu veut foudroyer ce n’est pas la personne qui a fait une méchanceté mais la méchanceté qui est dans cette personne. Dieu va donc travailler pour appeler cette personne qui vous a blessée,il va chercher à la convertir.

L’Evangile nous raconte que les disciples de Jésus ont connu de désir de demander à Dieu de foudroyer des méchants. Et ils connaissent la même hésitation que vous à le demander à Dieu, voyant bien à la fois la justesse de ce désir et la méchanceté de l’effet demandé. Ils s’en ouvrent à Jésus qui leur répond :

Les disciples Jacques et Jean à Jésus : Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume?
Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant: Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés.
Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. Et ils allèrent dans un autre village.

(Luc 9:54-56).

Avec l’aide de Dieu, nous pourrons ainsi « passer » à autre chose. que cette méchanceté ne nous empêche pas d’avancer.

Cela dit, les circonstances que vous décrivez sont autre, et cette méchanceté continue à frapper une victime. La question n’est donc pas seulement celle de la vengeance, mais celle d’aider, de protéger votre prochain. N’y a-t-il rien qui puisse être fait de ce côté là ? Votre père est-il prêt à se battre avec vous en équipe contre cette méchanceté ? Pour cela aussi vous pouvez demander de l’aide. Ce n’est pas que Dieu ait une chaîne de fer lui permettant de maîtriser cette personne méchante, mais il peut vous éclairer, votre père et vous, pour trouver comment faire face. Puis avancer, trouver la paix.

Bon courage
Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *