14 janvier 2023

Une main tendue vers le ciel du fond de l
Prière

Jésus dit : demandez et vous recevrez. Si une personne dans les chambre à gaz a prié, sans succès ?

Par : pasteur Marc Pernot

Une main tendue vers le ciel du fond de l'eau - Photo de nikko macaspac sur https://unsplash.com/fr/photos/6SNbWyFwuhk

Question posée :

Bonjour monsieur et merci pour tout,

Vous évoquez régulièrement un Dieu en attente, presque impuissant tant que les humains ne l’écoutent pas. J’aimerais comprendre si selon vous il ne le peut réellement pas, du tout (à l’image de Penser Dieu après Auschwitz d’Hans Jonas) ou de s’il s’agit plutôt d’une auto-contrainte éthique ?

Dans les deux cas il me semble qu’il y malgré tout des zones d’ombres. Jésus dit, demandez et vous recevrez. Si les personnes dans la chambre à gaz demandent à être ailleurs mais qu’elles restent là pour y subir leur sort, soit parce que Dieu ne peut pas, soit parce qu’il a décidé de laisser toute liberté aux êtres, pourquoi prendre la peine d’envoyer son fils et de lui faire dire « demandez et vous recevrez »?

Réponse d’un pasteur :

Bonjour. Et bravo pour votre recherche, c’est effectivement assez déterminant pour notre foi, notre espérance.

Je ne dirais pas que Dieu serait presque impuissant. Je dirais qu’il n’est pas tout puissant, et « seulement » infiniment puissant.

Pour ce qui est de la genèse de l’humain, oui, il me semble que cela demande en grande partie une collaboration du sujet. Nul, pas même Dieu de peut forcer une personne à aimer, ni à espérer, ni à faire confiance, ni à apprendre, ni à être libre…

Donc, oui, Dieu attend. Mais pas les bras croisés, si je puis dire : il cherche à toucher l’humain par les tripes en l’aimant, par son souffle (l’Esprit) et aussi en cherchant à envoyer des « anges » (des personnes témoignant de quelque chose auprès de la personne que Dieu espère toucher). Il fait cela pour tout le monde, je pense, et ce serait particulièrement utile que des personnes nocives soient touchées avant qu’il y ait encore plus de dégâts, ce serait particulièrement utile pour des personnes à fort potentiel d’actions positives. C’est utile donc pour chacun. Mais c’est un travail extrêmement délicat. Je ne dirais donc pas que Dieu s’autocensure tellement. Mais mais plutôt qu’il ne peut réellement pas.

Dieu attend et espère que l’humain s’ouvre à une collaboration. Cela ne veut pas dire que Dieu attend notre prière pour savoir ce qu’il doit faire et s’il désire faire quelque chose.Dieu n’a pas attendu la prière de la personne maltraitée pour se préoccuper de la situation et la prière d’un million de personne pieuse ne modifie en rien la motivation de Dieu pour aimer et pour faire le bien ! Quel Dieu ce serait. C’est plutôt Dieu qui nous met dans le cœur d’aimer, et de chercher à bâtir des projet de paix et d’espérance. Car il est un Dieu qui n’a pas d’autre nom que « Amour ».

Jésus dit « demandez et vous recevrez », certes, et j’en suis persuadé, seulement Jésus ne dit pas que nous recevrons ce que nous avons demandé. Effectivement, nous savons bien que ce n’est souvent pas le cas. Le nom de Jésus n’est pas la télécommande de Dieu en libre service. Même pour les causes les plus fondamentales comme de faire cesser une guerre injuste, ou de guérir la leucémie d’un enfant. Ce que disent ces promesses de l’Evangile c’est précisément :

  • « Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. » (Matthieu 7:7). Il n’y a pas marqué « on vous donnera ce que vous cherchiez », il est marqué en réalité « il vous sera donné« , par Dieu (sous entendu).
  • « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. » (Jean 14:13). Il n’y a pas marque « je le ferai, ce que vous avez demandé », il est marqué en réalité « je ferai » tout court : « j’agirai« .

Je comprends cela comme indiquant qu’en priant Dieu, nous exauçons son espérance de pouvoir agir en nous, avec nous : et qu’il peut donc agir en fonction de ce qu’il pense juste, ce qu’il peut faire. Il est donc essentiel de prier, comme Jésus l’indique ici.

Si nous prions pour la paix en pensant à des personnes qui souffrent dans le froid, sous les bombes d’un envahisseur, nous n’apprenons rien à Dieu de la situation, nous n’ajoutons rien à sa motivation de venir secourir ces personnes. Bien sûr. Néanmoins quand nous prions alors pour la paix nous exauçons l’espérance de Dieu de voir des personnes motivées par la paix et la solidarité. Nous prions pour la paix : Dieu espérait précisément nous motiver pour faire avancer la paix autour de nous, dans notre cité, dans notre quartier, dans nos familles, avec nos voisins, collègues. Encore faut-il que prier Dieu ne soit pas une façon de nous décharger sur lui du devoir de faire quelque chose (ce serait un peu facile, et injuste vis à vis de lui, comme s’il n’avait rien fait). Nous prions pour les personnes en détresse ? Dieu espérait précisément nous ouvrir les yeux et le cœur sur telle ou telle situation où nous pourrions faire la différence. Lui, Dieu, a déjà fait tout ce qu’il pouvait, avant même que nous le lui demandions et certainement de la façon la plus appropriée.

Parfois la maladie est la plus forte, et les techniques médicales adaptées n’ont pas encore été élaborées, ou les médicaments sont manquants, la solidarité insuffisante… Dieu peut alors accompagner la personne, rassembler ses forces et sa propre capacité à guérir, et si cela aide souvent, cela ne suffit pas toujours. Donc oui, je pense que les personnes dans une chambre d’extermination ou de torture peut prier et que cela l’aide à s’ouvrir à ce que Dieu espère lui apporter, mais Dieu ne peut pas toujours toucher le cœur des bourreaux, je suppose que cela doit être particulièrement difficile avec ce genre de personnage. Je suis totalement persuadé que Dieu n’a jamais pu décider de laisser les bourreaux joyeusement massacrer leurs victimes dans des souffrances atroces. Dieu est aimant et créateur, il est une volonté pure et radicale en faveur de la vie et de l’épanouissement du meilleur de chaque personne.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

4 Commentaires

  1. Simon Cœurcroit dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article question et réponse !

    Selon ma compréhension actuelle, Dieu est Esprit, métaphysique, vivant, Logos, Amour-Agapé, créateur. Donc Dieu n’agirait pas du tout dans l’Univers physique, en dehors d’une interaction métaphysique avec l’esprit métaphysique des humains, le cas échéant, en croyant à l’existence de cette partie métaphysique. D’où une réponse possible selon ce point de vue à la question sur l’inaction matérielle apparente de Dieu face à des situations de mal concret : si des humains (ou à la rigueur des animaux peut-être, dotés de cette part métaphysique le cas échéant) n’agissent pas d’eux-mêmes ou en réponse à une interaction avec Dieu d’une façon ou d’une autre, il n’y aura a priori pas d’action, sauf éventuellement par hasard.
    Il me semble que cela rejoint ce que vous avez écrit ?

    Cependant, j’ai aussi une question concernant la traduction ou l’interprétation des 4 passages suivants : serait-ce des affirmations excessives ou existerait-il d’autres lectures possibles du texte source suggérant une démarche différente comme vous l’avez signalé pour Matthieu 7:7 et Jean 14:13 ci-dessus ? En particulier, concernant le point 2 que je viens de (re)découvrir hier : croire que la prière est exaucée génère-t-il quelque chose en nous, dans notre cerveau ? Cela aurait-il alors plus de chances de fonctionner (au sens d’augmenter les possibilités de réalisation) avec les prières nous concernant nous-même (la personne qui prie), y compris pour des prières d’auto-amélioration de quelque point de santé… ?

    1. Prière en Église avec suggestion de médiation via Jésus Christ ressuscité
    Matthieu 18:19-20 Amen, je vous dis encore que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est dans les Cieux. Car là où deux ou trois sont rassemblés pour mon nom, je suis au milieu d’eux.

    2. Prière individuelle en croyant que ce qui est demandé est accordé
    Marc 11:24 C’est pourquoi je vous le dis : Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé.

    3. Suggère une médiation via Jésus Christ ressuscité
    Jean 11:22 Mais même maintenant, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.

    4. Idem mais avec conditionnalité (demeurer dans l’enseignement de Jésus Christ)
    Jean 15:7 Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez et cela vous sera accordé.

    Merci beaucoup par avance !

  2. Simon Cœurcroit dit :

    Reformulons les traduction selon le modèle indiqué par Marc pour les versets Matthieu 7:7 et Jean 14:13 ci-dessus, et selon l’idée de transcendance de Dieu (à la fois métaphysique au delà du physique et au-delà de la compréhension, des représentations, idées, croyances), en changeant les connecteurs grammaticaux, ou en étant juste plus proche du texte source grec :

    1. Prière en Église avec suggestion de médiation via Jésus Christ ressuscité
    Matthieu 18:19-20 Amen, je vous dis encore que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est dans les Cieux. Car là où deux ou trois sont rassemblés pour mon nom, je suis au milieu d’eux.
    => nouvelle traduction
    Matthieu 18:19-20 Amen, je vous dis encore que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, il leur sera accordé par mon Père qui est dans les Cieux. Car là où deux ou trois sont rassemblés pour mon nom, je suis au milieu d’eux.

    2. Prière individuelle ou collective
    Marc 11:24 C’est pourquoi je vous le dis : Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé.
    => nouvelle traduction
    Marc 11:24 C’est pourquoi je vous le dis : Pour tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous avez reçu, et il vous sera accordé.

    3. Suggère une médiation via Jésus Christ ressuscité
    Jean 11:22 [Marthe à Jésus, dans le contexte de son frère Lazare qui est décédé] Mais même maintenant, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.
    => nouvelle traduction
    Jean 11:22 [Marthe à Jésus, dans le contexte de son frère Lazare qui est décédé] Mais même maintenant, je sais que pour tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu t’accordera.
    Voici la suite plus réaliste que je propose d’ailleurs à cet épisode en essayant d’extraire un récit d’Évangile réaliste à partir du texte source, ce qui a boutit à une non-résurrection de Lazare, mais avec néanmoins un enseignement théologique d’Évangile il me semble, et un passage touchant sur Jésus, qui le rend plus proche, plus humain, plus accessible :
    23. Jésus lui dit : Ton frère se relèvera. 24. Je sais, lui répondit Marthe, qu’il se relèvera à la résurrection, au dernier jour. 25. Jésus lui dit : Celui qui met sa foi en moi, même s’il meurt, vivra. 26. Crois-tu cela ? 27. Elle lui dit : Oui, Seigneur, moi, je suis convaincue que c’est toi qui es le Messie. 28. Après avoir dit cela, elle s’en alla. Puis elle appela Marie, sa sœur, et lui dit en secret : Le professeur est arrivé, il t’appelle. 29. Dès qu’elle entendit cela, celle-ci se leva vite pour venir à lui ; 30. car Jésus n’était pas encore entré dans le village ; il était encore au lieu où Marthe était venue au-devant de lui. 31. Les Juifs qui étaient dans la maison avec Marie pour la réconforter la virent se lever vite et sortir ; ils la suivirent, pensant qu’elle allait pleurer au tombeau. 33. Quand Jésus la vit pleurer, et qu’il vit pleurer aussi les Juifs qui étaient venus avec elle, son esprit s’emporta et il se troubla. 34. Il dit : Où l’avez-vous mis ? — Seigneur, lui répondirent-ils, viens voir ! 35. Jésus fondit en larmes. [fin de l’épisode, non-résurrection, je suggère de par exemple sauter les versets suivants et de continuer la lecture directement en Jean 11:48]

    4. Idem mais avec conditionnalité (demeurer dans l’enseignement de Jésus Christ)
    Jean 15:7 Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez et cela vous sera accordé.
    => nouvelle traduction
    Jean 15:7 Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, si vous désirez demander, il vous sera accordé.

    Je ne sais pas du tout si ces traductions sont fidèles au grec source, merci de votre aide sur ce point. Ni si c’est bien le cas, pourquoi à ce moment là les traductions paraissent si éloignées du texte source au final. Le sens avec la nouvelle approche de traduction paraît nettement plus réaliste, et cela reste une bonne nouvelle de l’Évangile et une belle invitation à prier.

    Prions pour la Paix entre les humains !

  3. Zipeau dit :

    Voici de nouvelles propositions de traduction pour certains versets qui proposent un lien entre prière et résultat de cette prière, en essayant de rendre au mieux les temps (aoriste, voix moyenne…) et l’absence de particules de reprise (cela, le…) en grec biblique :

    Marc 11:24 C’est pourquoi je vous dis : pour toute chose que vous demandez en priant, croyez recevoir, et quelque chose existera pour vous.

    Jean 11:22 [Marthe à Jésus] Je sais que pour tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te donnera.

    Jean 14:14 1Si vous me demandez quelque chose en mon nom, j’agirai.

    Jean 15:7 Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, en demandant ce que vous voulez, il adviendra des choses pour vous.

    1. Marc Pernot dit :

      Grand merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *