deux mains de femme en prière, faisant signe de recevoir - Photo de Milada Vigerova sur https://unsplash.com/fr/photos/iQWvVYMtv1k
Développement

Je sais que Dieu m’entend, je lui demande de combler le vide de mon cœur, mais ça bloque

Par : pasteur Marc Pernot

deux mains de femme en prière, faisant signe de recevoir - Photo de Milada Vigerova sur https://unsplash.com/fr/photos/iQWvVYMtv1k

La peur du vide, de ce vide qui est pourtant une bénédiction.

Question posée :

Bonjour Pasteur en fait je prie Dieu je sais qu’il m’entend mais c’est comme si Dieu me met des vents et aussi je sens comme un vide dans mon cœur et je demande à Dieu de combler ce vide mais rien n’a marché enfin on peut dire ça comme ça, en fait je cherche Dieu mais c’est comme si y a un truc qui bloque pourtant je suis baptisée mais je me sens seule, c’est comme si Dieu n’était pas dans ma vie, mais pourtant pour moi il est là, mais je ne sais pas, y a un truc qui bloque. J’aime vraiment Dieu en fait j’ai peur de Dieu et j’ai peur de le mettre en colère mais en fait des fois dans ma tête je me dis : et si un jour Dieu il me laisse tomber et que je tombais dans la dépression, que je me retrouve seule et je me suis poser cette question en fait pourquoi Dieu il m’aime et c’est quoi le but de ma vie, comment je peux voir sa main agir et j’ai l’impression de ne pas être sincère avec Dieu, j’ai peur que Dieu me laisse tomber un jour, j’aimerais tellement apprendre à passer plus de temps avec Dieu, mais j’arrive pas parce que à chaque fois j’abandonne. Merci au revoir excuse- moi pour le long message que j’ai écrit que Dieu vous bénisse 🙂🙂

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Aimer Dieu, espérer en Dieu, et lui faire confiance

Vous rayonnez d’amour de Dieu et d’espérance en lui. Vous êtes lucide et sincère. Tout cela est excellent. Cela forme la base d’une belle démarche. Bon, la seule chose : c’est qu’il est totalement inutile de craindre que Dieu vous abandonne. Une bonne mère qui a les moyens de choisir librement n’abandonnerait jamais son bébé, Dieu est encore plus fidèle et aimant que cela. Donc rien à craindre, vraiment. Se débarrasser de cette crainte vous aiderait sans doute, en méditant sur la façon dont Jésus allait vers les personnes, cela peut vous donner une idée de l’amour de Dieu pour vous.

Vous espérez sincèrement en Dieu, et vous avez aussi une espérance de vivre bien, en étant utile, en faisant quelque chose de votre vie.

Je suis certain que cela est une merveille aux yeux de Dieu. Mais même s’il était déçu de vous, le Christ nous a assuré que Dieu ne vous abandonnerait pas, bien sûr, mais qu’il vous rechercherait ardemment, chercherait à vous apporter de bons soins pour que vous alliez mieux.

C’est normal de ressentir un vide en soi

Ensuite, c’est normal de ressentir comme un vide en soi. Et heureusement ! Sinon, nous serions plein comme un œuf (et encore, même dans un œuf il y a un petit peu d’espace), en tout cas nous serions sans la capacité de rêver, de faire des projets, de cheminer, de devenir meilleure. Ce serait triste. Bravo de ressentir ce vide en vous, c’est un bon point aussi. Dieu ne veut pas le remplir lui-même, il vous accompagne pour faire quelque chose de cet espace de découverte et de projets, cet espace pour que vous deveniez plus en mieux encore vous-même.

Il y a donc un travail à faire, bien sûr, pour avancer et vivre. En même temps, c’est à votre rythme, pas après pas. Dieu vous accompagne, il n’est jamais loin et en même temps jamais pesant. Il cherche à vous encourager par son amour, son pardon qui autorise à hésiter un peu, à se tromper parfois, à oser une pensée et un cheminement personnel, authentique. Ce que Dieu met en vous, ce n’est pas du plein mais une puissance, celle d’inventer la vie à votre façon, de faire un peu de bien comme vous le pouvez, à votre façon. C’est donc aussi un désir d’être en relation avec lui et avec les autres.

Le sens de notre vie est à bâtir nous même

C’est donc par vous-même que nous avons à chercher le sens de notre vie, Dieu nous y aide, mais en général il ne nous dirige pas comme on pilote une machine.Personne ne veut cela pour son enfant, mais l’aider à e développer, à s’épanouir et qu’il puisse choisir sa propre voie.

Bravo pour ce temps que vous passez pour prier. Cela n’a pas besoin d’être trop long ni trop souvent. Un petit peu sincèrement chaque jour, peut-être matin et soir quelques instants, c’est très bien.

Dieu vous bénit et vous accompagne, vous, sa fille chérie, qu’il n’abandonnera jamais sur le bord du chemin.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *