Je crois en Dieu et lit la Bible, est-ce que le baptême est un passage obligatoire ?

Une jeune fille et son portable - Photo by Daria Nepriakhina on Unsplash

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je m’appelle Alice, j’ai 17 ans et je ne suis pas baptisée. Pourtant, j’ai lu la Bible et me sens très proche du protestantisme.

Bien que non baptisée, je crois en Dieu.

Je me demandais donc si, pour devenir protestante, le baptême était un passage obligatoire? J’ai lu que, dans la religion protestante, Dieu n’avait pas besoin de nos rites pour nous reconnaître comme ses enfants et nous aimer (donc pour être protestant) et que le baptême n’était là que si le converti souhaitait ritualiser les choses, les rendre plus officielles. Je ne savais pas si cela était vrai, donc je me réfère à vous.

Très cordialement et merci d’avance,
Alice

Réponse d’un pasteur :

Chère Alice,

Je suis parfaitement d’accord avec ce que vous dites, Dieu n’a pas besoin de nos rites pour nous reconnaître comme ses enfants et nous aimer. L’essentiel est dans le cœur, l’intention, la démarche, la sincérité.

Mais c’est un peu plus que pour le désir de ritualiser que des personnes demandent le baptême. C’est que la personne humaine n’est pas un pur esprit, mais aussi un corps, et un « animal » social. Cela aide de faire participer ces dimensions importantes de notre être :

  • Pour ce qui est du corps : l’eau, la main qui est posée sur la tête : ce sont des signes physiques qui permettent de faire participer le corps à cette réalité immense mais intérieure qu’est la grâce de Dieu, son Esprit qui vient en nous pour nous soutenir, nous faire avancer, nous consoler. Dieu n’aime pas seulement notre foi mais notre être de chair et de sang, notre vie en ce monde.
  • Pour ce qui est de cet autre corps qu’est l’humanité, prendre le temps, avoir le courage d’inscrire dans son agenda, de se présenter au milieu de tout le monde pour dire son désir de poursuivre sa route avec cette dimension qu’est la foi, c’est quelque chose qui marque d’une pierre blanche notre route, notre être. C’est aussi un humble service que l’on rend à d’autres personnes, acceptant de témoigner de ce qui nous anime.

Ce n’est donc pas indispensable, mais utile. C’est génial que cela ne soit pas indispensable, car c’est ainsi qu’il est possible de le demander en toute liberté et sincérité, sans chantage ni pression.

Bien sûr, vous rencontrerez des églises et des chrétiens pour vous dire que Dieu est une sorte de fonctionnaire des douanes, avec un grand registre dans lequel il vérifie qui porte bien le bon visa, le rite comme il faut dans la bonne église, etc… chacun sa conception de Dieu, mais à mon avis l’Evangile du Christ nous montre que Dieu regarde au cœur, pas aux rites d’église. Imposer des rites est surtout une façon qu’ont les églises et les chefs d’église de se rendre indispensables, et de mieux contrôler les pensées, les actes, la morale de leurs fidèles, de faire pression pour qu’ils participent mieux à la vie de l’église, aux activités et aux dons, parfois même allant jusqu’à rendre ces dons obligatoires (ou fortement demandés, comme un ordre de Dieu lui-même !).

Donc bravo pour votre foi, bravo de vous organiser pour la nourrir, l’entretenir. Bravo de vous poser des questions.

Dieu vous bénit et vous accompagne

Amitiés fraternelles

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *