L’Evangile dit que Jésus existait-il avant Abraham, comment comprendre ça ?

Personne allongée sur une plage, les bras en croix (illustration) - by Jesus Alexander Reyes Sánchez  https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/ http://www.flickr.com/photos/22154137@N06/2789007890

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Salut Pasteur,

Je me pose une question sur la phrase de Jésus qui dit qu’avant Abraham il fut. Comment comprendre cette affirmation? Je discutais avec un ami qui croit que cela veut dire que Jésus aurait existé avant la création.

Qu’en pensez vous?

Réponse d’un pasteur :

Salut Réginaldo

Effectivement, c’est un curieux verset de l’Evangile où Jésus dit: « avant qu’Abraham fût, je suis » (Jean 8:58).

Mais, ce n’est pas Jésus de Nazareth qui existait avant la création du monde. Ce Jésus est né, si je puis dire en -5 ou -6 avant Jésus-Christ (le moine qui a fixé l’an 1 s’est un peu trompé). L’Evangile lui-même nous parle de la naissance de Jésus. En plus, il y a un problème logique a dire qu’il existait un être humain avant la création, non ? Ou alors l’être humain n’est pas une création, ou Jésus n’est pas humain ?

Ce n’est donc pas Jésus qui existait avent la création. Mais cela a un sens de dire que le Christ existe depuis toujours, il existait en Dieu. Cela veut dire au moins deux choses :

  1. Comme un artisan qui a en tête ce qu’il veut réaliser avant d’attaquer le boulot, on peut penser que Dieu aussi, avant même de créer l’humain, avait une idée de ce qu’il voulait créer (et de la difficulté de cette tâche ambitieuse, un peu folle). Le Christ est la réalisation, pour une fois, enfin, de la vision que Dieu avait avant de commencer à créer.
  2. Le mot de « Christ » n’est pas un nom propre, il est une fonction, celle de sauveur de l’humanité. Je pense que l’on peut dire qu’avant même la création, Dieu avait en tête (si je puis utiliser ces mots humains pour parler de lui), Dieu avait en tête de donner vie à l’humanité et que pour cela il y aurait besoin d’un Christ, une fois dans l’histoire.

Donc voilà ce que je pense : c’est le Christ qui existait avant toute chose, pas Jésus de Nazareth. Mais cet homme a été fait Christ, comme il le dit à Nazareth « L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint (fait Christ) pour …  » (Luc 4:18).

C’est pourquoi il est dit ailleurs qu’il est le « principe de la création du monde », l’Alpha et l’Oméga. C’est ce que Dieu visait aussi quand s’esquisse, dans la figure d’Abraham, un humain qui se met en marche par la foi en Dieu.

Amitiés

pasteur Marc Pernot, église protestante de Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. EsrAnaël dit :

    Comment, vous n’avez pas compris que Jésus était Dieu ? que le Père avait incarné l’avatar du Fils ?  » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père et nous serons satisfaits. » Jésus lui répondit : « Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas encore, Philippe ? »(Jean 14.8-9)

    C’est logique que Dieu existait avant Abraham..

    • Marc Pernot dit :

      Bravo pour votre force de convictions, qui ne devrait peut-être pas aller jusqu’à mépriser les autres.
      C’est manifestement plus compliqué que ça. En effet, s’il y a des versets qui disent l’union profonde du Christ et de Dieu, il y a aussi bien des versets qui les distinguent. Par exemple ce passage où Jésus reconnaît : « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. » (Matthieu 24:36). Et bien d’autres versets. Il convient donc de bien avancer en prenant en compte les deux versants de la question, dans la nuance.

      • Benjamin Carvalho dit :

        Bonjour!
        Loin de moi le vouloir vous juger dans vos pensées, mais il est clair que vous vous perdez dans des pensées philosophiques.
        La Bible est très claire sur le “fait” que Jésus est Dieu:
        Plusieurs exemples::
        Jean 1:1‭-‬4
        Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole “était Dieu”. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
        Jean 1, 14-15
        Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié: C’est celui dont j’ai dit: Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.
        Je pense que c’est assez explicite mais en voilà un autre:
        Colossiens 1:15‭-‬17
        Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car (en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre), les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. (Tout a été créé par lui et pour lui). Il est (avant toutes choses), et (toutes choses subsistent en Lui).

        S’il n’est pas Dieu, pourquoi les anges, les 4 êtres vivants, les viellards et tout ce qui existe dans le ciel et sur la terre l’adorent? ::
        Apocalypse 5, 14-15
        Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles! 14 Et les quatre êtres vivants disaient: Amen! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent.”
        Je pourrais continuer encore et encore mais l’évidence est que Jésus est la partie visible ou naturel de ce que Dieu est invisible et surnaturel.
        Juste pour rappelle (faisons) l’homme à (notre) (image)…
        Dieu vous bénisse richement et puisse vous éclairer dans ce qu’Il est véritablement bien plus glorieux que nos pensées envers Lui

        • Marc Pernot dit :

          bonjour Monsieur
          Bien sûr que c’est très clair et évident à vos yeux, parce que vous relevez uniquement les versets qui vont dans le sens de votre opinion.
          Dieu vous bénit et vous accompagne

  2. Laure dit :

    En réalité il existe énormément de passages qui montrent que Jésus est Dieu.Car Jésus dit que le Père et lui sont un ; Il a indiqué qu’il existait avant la Création : Jean 17:5 ; et il s’attribue les prérogatives de Dieu et ses qualificatifs (le bon berger, PS 23 ; Je suis… Etc et de nombreuses paroles dites par Dieu dans les prophéties se retrouvent dans sa bouche.
    Alors comment comprendre les différences , le fait que Jésus dise être plus petit que Dieu, ou qu’il ne sache pas certaines choses ?
    Remarquons que dans l’A.T., YHWH est appelé aussi Elohim (DieuX). On voit déjà en Genèse 1:1-3 que ce DieuX est pluri-dimensionnel. Il apparaît tantôt comme « DieuX » puis l’esprit de Dieu qui plane (sans Dieu) puis la Parole « Dieu dit ». Cette parole créé de la matière. Comme une main qui façonne.
    La Bible a aussi de nombreuses références de plantes qui sont multiples en étant un : l’olivier, la vigne , le thuya… Toutes ces plantes laissent voir plusieurs troncs alors qu’ils sont une seule plante… Il y a un tronc-père et des rejetons mais ils ont la même racine.
    Ces images ne sont pas choisies au hasard.
    Les trois, père, fils, St Esprit sont un parce qu’il n’y a pas de rupture entre eux dans la sainteté. Il y a un tronc père. Il y a « un cerveau et deux mains ».
    Or, si les mains font partie du même corps (qu’on appelle aussi »tronc » !!), en revanche elles ne savent pas toujours ce que décide le cerveau.
    Il en est de même avec Jésus et le Saint Esprit, qui sont les souches visibles et agissantes de Dieu, tandis que le tronc-Père est le cerveau. C’est pourquoi ils sont « un » tout en étant apparemment distincts.
    J’espère ne pas avoir été trop compliquée dans mes explications.
    Soyez bénis.

  3. Carole dit :

    L’intelligence de l’homme est trop petit pour comprendre les mystères caché de dieu .il le révèle a qui il veut?

  4. Michael dit :

    Je suis tombé par hasard sur cette reponse, et je en suis très décu, a vrai dire. Pourquoi ne parler vous pas de l expression que Jésus utilise : « Je suis ». C’est là la clé de la compréhension ! En français, la phrase … »avant qu’Abraham fût, je suis » n’a aucun sens. Il aurait plutôt du dire « …avant qu’Abraham fût, j’étais/je fût ». Mais dans les texte originaux Grecs, « je suis » est bien au présent. Donc pourquoi Jésus utilise cette expression, ce qui entre autre lui vaut une lapidation (échouée) de la part des Juifs ? C’est parce qu’il s’identifie clairement avec l’Eternel (YHWH) de la Torah que tout les Juifs connaissent bien (Exode 3:14). C’est un déclaration choquante pour les Juifs! Le Messie leur annonce : Je suis l’Eternel!!

    • Marc Pernot dit :

      C’est souvent un problème quand on pense que l’on a « LA clef de la compréhension » de tel ou tel passage. C’est un problème existentiel (de soi vis à vis de soi et du monde), c’est aussi un problème spirituel car alors, on ne risque pas de s’ouvrir à la recherche, à la pluralité de points de vue sur une réalité complexe, et encore moins au souffle de l’Esprit.

      Mais oui, ce que vous dites sur le « je suis » est ce que l’on voit et entendu dire souvent. Cela dit, c’est plus complexe que cela.

      En effet, le temps des verbes hébreux ou grecs ne correspond pas exactement au passé, présent et futur du français, cela mérite donc d’y regarder de près, sans s’arrêter à la traduction. Il est tout à fait naturel que le « je suis » de Jésus soit au présent puisqu’il est vivant au moment où il dit cela, il ne pourrait de toute façon pas dire je fus, ou j’étais.

      Par ailleurs, le nom de Dieu « que tous les Juifs connaissent bien (Exode 3:14) », est effectivement le verbe être mais au participe présent « l’étant » (en grec « ὁ ὢν ») alors que le « je suis » de Jésus est à l’indicatif « ἐγώ εἰμι ». Cela résonne de façon totalement différente en grec. D’ailleurs, au chapitre suivant du même évangile selon Jean, un homme, ancien aveugle, déclare ce même « je suis » (« ἐγώ εἰμι »), rendu dans certaines traductions en français par « C’est moi » (Jean 9:9). Or, ce monsieur n’est pas pour autant considéré comme se prenant pour l’Eternel par les personnes qui connaissaient la Bible en grec et en hébreu.

      Donc, vous voyez que ces textes sont un petit peu plus fin et riche qu’il peut sembler à première lecture, ou que le prétendent des lecteurs cherchant à imposer leur interprétation comme étant la seule pure vérité divine.

      Ensuite, que l’Evangile, et en particulier l’Evangile selon Jean mettent en valeur une dimension divine de Jésus-Christ, ce n’est pas faux non plus. Sans aller jusqu’à y lire une prétention explicite de Jésus de se prendre pour Dieu quand même.

    • Chris dit :

      Michael ! Amen !

  5. Nardon dit :

    Lorsque Jésus dit ‘Je suis’ il faut le rapprocher de ‘qui me voit voit le Père » et le Père est éternel donc Jésus est dans le Père, ce de toute éternité.
    Jésus, dans le Père, existait bien avant Abraham et avec le Père Il peut dire ‘Je suis’. Jésus avec le Père a voulu se faire homme et Il n’a pas triché! Il est homme comme tous les hommes. C’est la création ultime : ‘Ces temps sont les derniers’, il n’y aura pas d’autres création d’espèce.
    Cela va plus loin pour moi: l’évolution est guidée par Dieu, le saut d’espèce n’est pas une évolution hasardeuse, c’est Dieu qui l’a introduite par modification de l’ADN dans l’espèce précédente la plus proche,C’est ce qui c’est passé en Marie, l’être évolué la plus proche de Dieu ( pleine de grâce, le Seigneur est avec toi’ et par l’Esprit Saint un autre être est né: son père est Dieu comme toutes les créatures mais celle-ci, la dernière
    est la plus parfaite des créatures. Comme dans toutes les évolutions l’évolué est reconnu comme l’un d’entre les anciens et Jésus est reconnu comme étant un homme et il l’est ( concile de Chalcédoine : consubstantiel au Père en sa divinité , consubstantiel à Marie en son humanité ) .Mais Jésus est directement issus de son Père donc Il est éternel et Dieu par sa filiation de Dieu et Marie l’a mis au monde avec son propre ADN: Il est vrai homme.

  6. Frédéric Hebert dit :

    Bonjour

    Très belle description de Pasteur Marc Pernot
    Sagesse et humilité
    En tout cas, mon Dieu est céleste, amour et créateur de toutes choses
    Il ne peux pas être humain

    Dans la bible
    Dieu est colérique
    Dieu est jaloux dans son amour

    Vous vous imaginez l’enseignement de Jésus, s’il était Dieu … Jesus n’était-il pas humble et dans l’amour, priait en tant que fils de Dieu…

    La question à se poser aussi est: Es-ce que Jesus vivait et enseignait en tant que Dieu ? Ou grand homme de foi et d’amour
    Il ne peut avoir foi en lui même …. toute foi serait nulle

    Merci à vous

    • Marc Pernot dit :

      Oui, dans certains passages de la Bible, Dieu est présenté comme colérique et jaloux.
      A mon avis, c’est un peu une façon de parler car Dieu n’a pas réellement de nez pour que la moutarde lui monte au nez. Je pense que c’est à lire au sens spirituel qu’il est possible de comprendre ces récits, quand la foi, l’élan vers la source de la vie est en concurrence dans notre être avec d’autres impulsions, d’autres priorités.

  7. Frédéric Hebert dit :

    Merci Pasteur pour votre réponse.
    Évidemment le travail intérieur d’une vie !
    Vous me faites réfléchir!! Alors
    autre chose qui m’interpelle Il est dit :
    Jesus est fils unique de Dieu
    Je crois que « unique » maintenant est parfait ou idéal et non le seul
    Tu es unique….car de père céleste, parfait et idéal
    Comme nous pouvons dire, dans de plus petite situation ,à quelqu’un qu’il est unique
    Mais nous savons qu’il n’est pas le seul ou la seule, mais préféré…
    Abraham, Moise ne sont-ils pas fils de Dieu ?
    Marie-Madeleine , Esther ne sont-elles pas fille de Dieu?
    Jesus aurait-il annulé l’ancien testament? En étant fils unique
    Je ne crois pas
    J’imagine le combat intérieur à l’époque
    S’il ne comprenais pas le sens de sa parole
    Et le questionnement des apôtres à son sujet

    Merci à vous

    • Marc Pernot dit :

      Jésus est le fils unique… en son genre.
      Comme chacun est unique, c’est vrai. Mais plus aussi. Car si nous sommes enfant de Dieu par adoption, c’est en commençant à être petit peu engendré par Dieu, recevant sa Parole, que nous sommes un petit peu plus à son image. Lui, Christ est pleinement image de Dieu. C’est ainsi le seul que nous pourrions appeler au sens propre Le Fils. Et pourtant, par grâce, Dieu nous considère comme son enfant, même si nous sommes très loin encore de lui ressembler.

      • Frédéric Hebert dit :

        Merci sur ce rapport :fils enfants
        Ou le fils est « Jesus »
        Donc enfants de Dieu aurait été plus juste dans
        Mon post précédent
        Certaines exceptions dans la Bible dont:
        Moise était appelé homme de Dieu
        Les Fils de Seth
        « ..Christ est pleinement image de Dieu » m’interpelle
        Je vois plus une union parfaite hiérarchique
        Dieu – Fils
        Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *