Enfant de Dieu, aimant Marie, scandalisé des massacres entre croyants et guérie par la foi.

jeune femme en fauteuil devant se faufiler sou sune barrière - Image par makeitsomarketing de Pixabay Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur,
Il se trouve que je porte une soi-disant médaille de Marie. Certains prennent cela au pied de la lettre. D’après les apparences je vénère la Vierge Marie. Certains disent que les chrétiens sont enfants de Dieu, d’accord. Que Marie s’est mariée et qu’elle a eu des enfants, qui sont donc les enfants de Marie ? Nous sommes enfants de Dieu ; mais qui accouche alors ? Dieu ou Marie ?
Il est certainement possible d’en débattre avec vous à tête reposée, et sans parti-pris. Je ne fréquente plus d’église d’autant plus que je suis en fauteuil roulant, que j’ai besoin de rééducation à la marche. Je suis ni intégriste ni fondamentaliste. je ne veux être engagée dans rien du tout ; j’apprécie votre église pour l’ouverture d’esprit de ses Pasteurs.
Autre question et vous pourrez m’éclairer : comment comprendre que les chrétiens et les musulmans se massacrent les uns les autres en Afrique ?
Suivant l’exemple du Deutéronome, entre autres, j’ai dévoué mes démons par interdit , sachant pourquoi « j’avais »… de l’eczéma en promettant fidélité à l’ Eternel et mon eczéma (dans une oreille ) est guéri. J’avais fait l’expérience d’un médicament local prescrit non concluant
Recevez cher Pasteur, mes respectueuse salutations. J’attends le plaisir de vous lire.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour madame

On a bien entendu le droit d’aimer Marie, de penser à elle, et d’avoir une médaille évoquant Marie autour du cou. Dans les évangiles elle est certainement un des personnages principaux après Jésus, elle est un type même du croyant. Cela dit, nous ne savons pas si elle a eu d’autres enfants que Jésus. Les textes nous disent que Jésus avait des frères (Jacques, Jude, Joses et Simon) et des sœurs. Mais cela n’implique pas que Marie en soit la mère, peut-être que oui mais ils sont peut-être aussi des enfants de Joseph. Nous n’en savons rien, le plus respectueux pour Marie, pour Jésus, pour ses frères et sœurs, et pour Joseph est de ne pas se prononcer sur une question qui les concerne eux.
Vous pouvez tout à fait être chrétienne sans fréquenter d’église, mais c’est plus difficile. Cela aide bien d’assister de temps en temps au culte avec d’autres, et même si nous mettons des enregistrement et des vidéos pour rendre service à ceux qui ne peuvent se déplacer, cela ne remplace pas tout à fait.

D’accord avec vous pour trouver affligeant que le nom de Dieu, de notre Dieu à tous, soit associé en quoi que ce soit à l’intolérance, à la haine et encore plus au meurtre, aux massacres. Précisément, Dieu n’a absolument rien à voir avec cela puisqu’il est la source de la vie. C’est pourquoi, je pense que toute personne a au fond de sa propre conscience le sentiment que haïr et tuer son voisin n’est pas quelque chose de juste. Alors quand il convoite le champ de son voisin, ou son conjoint, ou est en colère contre sa réussite… l’homme a tendance à s’inventer de nobles raisons pour haïr ou tuer son prochain. Dieu est alors un prétexte. C’est particulièrement ignoble. Et de faire du mal et de le mettre sur le dos d’un autre (Dieu). Pour ce qui est de faire la paix entre les humains, nous avons bien entendu notre part du boulot à faire. Quand des personnes vous critiquent pour votre médaille, ce n’est pas très sympa non plus, ce n’est pas un geste de paix. S’ils sont étonnés, qu’ils vous posent la question avec bienveillance. S’ils n’apprécient pas, qu’ils ne portent pas de médaille de Marie. Vous pouvez entendre leur questionnement, en profiter pour vous interroger vous-même, d’accord, mais en restant vous-même, avec votre foi, votre façon de la vivre et de l’exprimer. Cela ne fait de mal à personne, si cela vous convient ainsi, c’est parfait.

J’aime bien votre expérience de guérison. Mais attention de ne pas penser que ce serait automatique. Il y a des choses que Dieu peut faire en nous, quand nous nous y associons comme vous le faites. Parfois il ne peut pas et la maladie est plus forte. Parfois il compte aussi sur l’aide de médecins, de soins humains.

Merci pour vos encouragements

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *