08 janvier 2024

Une femme fait un geste de remerciement, ou de prière - Photo de Amadeo Valar sur https://unsplash.com/fr/photos/femme-en-manteau-de-fourrure-marron-portant-des-lunettes-a-monture-noire-G2BRwDpsuXo
Foi

Depuis toute petite j’ai cru à Dieu infiniment bon. Après un catéchisme terrible, merci pour votre aide à vivre une foi intime et en recherche.

Par : pasteur Marc Pernot

Une femme fait un geste de remerciement, ou de prière - Photo de Amadeo Valar sur https://unsplash.com/fr/photos/femme-en-manteau-de-fourrure-marron-portant-des-lunettes-a-monture-noire-G2BRwDpsuXo

Question posée :

Cher monsieur,

Je voudrais vous dire combien vos réponses me font du bien et en parallèle me font souvent couler beaucoup de larmes car j’ai toujours cru, enfant, à Dieu comme un être inconditionnellement bon. L’histoire de Jésus est aux antipodes d’autres récits héroïques de dieux glorieux, c’est tellement surprenant, détonnant des autres mythes, … un Roi né dans la pauvreté et vivant au milieu de la misère quotidienne et supportant cela avec grâce, humblement en restant maître de ses sentiments… et de sa foi.
Mais…mais il y a eu le catéchisme à l’école (année 70-80) et ces histoires de l’Ancien Testament dont je n’avais jamais entendu parler. La maîtresse nous les racontaient littéralement, sans explication. Mes parents rejettent l’Eglise, ses serviteurs, ses bigots et donc ne pouvaient me renseigner. Le catéchisme extra-scolaire m’a paru rabâcher ces histoires, sans rien y ajouter, juger notre comportement spirituel (aller à l’église, être adéquat pour Dieu), et cela a nui à ma foi.
On conseille de lire la Bible. Mais la Bible, c’est touffu, très embroussaillé, trop pour une débutante comme moi.. Et j’ai dans l’esprit ce qu’on m’y a platement distillé dans ma jeunesse immature. Est-ce qu’on a le droit de dire cela, que la Bible ce n’est pas une lecture évidente comme on le prône des fois???
Je me suis intéressée à d’autres formes spirituelles (c’est ma nature curieuse), restant sur ma faim, sur mes doutes sur le discernement biblique et me sentant trop bête pour croire mon ressenti d’enfant juste face à certaines interprétations.
Heureusement pour moi qui ai une approche intime de la foi, la lecture du mensuel tous-ménage protestant m’a permis de voir de nouveaux points de vue et à me débarrasser de certains clichés manichéistes dérangeants et persistants. Merci à ce journal !
J’ai découvert aussi des articles avec des interprétations bibliques parfois audacieuses sur cairn.info, (nécessite une bonne concentration) et qui me semblaient le fruit d’une recherche indépendante et pas le fruit d’un point de vue de chapelle.
Et il y a vous, M. Pernot, qui écrivez à vos correspondants en les soutenant dans leurs recherches de Dieu sans jugement ni contrainte… et avec votre bénédiction… et qui me ravivez également dans ma personne et dans ma place auprès de Dieu par le truchement de vos correspondants justement.
J’ai de la gratitude d’ avoir pu retrouver la grandeur de celui dont je pense qu ‘il est notre Père…, mais qu’en aurait-il été sans cette « curiosité » me poussant à dépasser mes connaissances basiques ?
Je reste une croyante sauvage pas en relation avec un cercle « religieux »… mais essayant de dialoguer avec Lui…
Raconter les épisodes bibliques n’est pas suffisant et peut-être même contre-productif sans encadrement bienveillant, je pense. Je crois que Jésus manifestait plus de respect envers autrui que vis-à-vis de la « religion ». Être religieux n’est pas fait pour tout le monde. Mais tout le monde peut ressentir la bienveillance ou l’injustice à son niveau.
Insister plus sur le fond du message qui unit les gens que sur la forme peut peut-être avoir plus d’impact et relier les gens plutôt que les diviser ??
Je me rends compte que ce n’est pas une mince affaire de parler juste de Dieu et que le Jésus biblique qui voulait renseigner sur son Père et ses valeurs a tellement détonné par ses discours et ses positions qu’il en est mort…et pour notre salut …!!!
Son message devrait nous inciter à la prudence pourtant… une prudence en mots mais non en actes charitables surtout !
Traduire Dieu est DIFFICILE devrait-on apprendre à l’école !!!!! ????
Et Voir avec le COEUR un acte de foi DIFFICILE mais éminemment SOUHAITÉ aussi !!!! ?????

Merci M. Pernot de stimuler ma foi souvent chancelante !!!

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Franchement bravo pour votre cheminement de foi. Vous êtes formidable : ah comme j’aimerais que bien des personnes aient la joie de découvrir que le fond (la bienveillance de cette source qu’est Dieu, au delà de tout) de la foi est ce qui compte, que la religion n’est qu’une sorte d’exercice pour travailler cette recherche.

La Bible est compliquée à lire

Il est normal que la Bible soit compliquée. Car oui, c’est difficile de lire la Bible, vous avez parfaitement raison. C’est normal pour deux raisons :

  • 1) ces textes ont entre deux à trois mil ans d’âge et ont été écrit dans une culture littéraire un peu différente de notre culture. Cela demande donc un peu de formation pour progresser dans ce domaine,
  • et 2) la Bible est compliquée car Dieu, comme vous le dites, est d’une tout autre dimension que ce monde dont nous sommes. Tout langage sur lui est imagé. Dieu n’est pas une personne au sens où nous sommes une personne, et néanmoins il est juste et bon, je pense, de nous adresser à lui dans la prière comme si c’était une personne aimante. C’est bien de le « pratiquer » ainsi car nous ne connaissons pas, nous, d’autres relations que personnelles. En même temps, il est utile de penser et de savoir que Dieu est plus et autre que cela.

Comme c’est effectivement difficile de lire la Bible et d’en tirer profit pour sa propre dynamique de foi et de vie, j’essaye de proposer des prédications (niveau déjà avancé) et de simples méditations d’un verset (invitant à une libre interprétation personnelle souple et bienveillante des textes). Car c’est bien le but : creuser tranquillement, sans pression, sans chantage, à son rythme et à sa façon, le sens de la vie et de sa propre vie, la recherche de la source de la vie.

Le rôle de l’église

Vous avez tout à fait raison de privilégier l’intime de la foi, le cœur. Les églises ne sont là que pour nourrir notre esprit de recherche de l’essentiel. Un peu comme Jean-Baptiste qui appelle chacun à « préparer les chemins du Seigneur », et qui s’efface devant le Christ, alors qu’il aurait pu avoir la tentation de se prendre pour le Christ lui-même. Les églises, de même, sont là pour nous aider à nous réconcilier avec Dieu, à trouver notre propre cheminement vers lui, et pour cela de nous donner des outils, de d’aider chacun à avoir sa foi personnelle, sa propre relation à Dieu. Porter des paroles qui feraient craindre Dieu va à l’encontre de cela. Donner des ordres aussi.

Donc Grand bravo de ne pas avoir « jeté le bébé avec l’eau du bain » et d’avoir gardé la foi, d’avoir poursuivi vos recherches.

Si le site jecherchedieu.ch a pu vous aider : j’en suis absolument ravi. L’Eglise Protestante de Genève qui m’a chargé de ce projet le fait pour cela.

Donc grand merci pour vos encouragements, cela aussi vient du cœur, et de l’Esprit. Comme de voir avec le cœur, donc avec l’Esprit, la gratitude aussi, elle va tellement bien avec la foi.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

2 Commentaires

  1. Nathalie dit :

    C’est superbe. Merci pour ce témoignage, réconfortant et déculpabilisant.
    Que Dieu vous bénisse
    Ces lignes sont enrichissantes, nourrissantes.
    Merci

    1. Marc Pernot dit :

      Oui, hyper humble, et pourtant quelle beauté dans cette foi profonde, intelligente, résiliente, sincère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *