Convertie à l’Islam pour me marier, je désire redevenir chrétienne ?

Femme qui regarde le Rhin couler (illustration) - by Jean-Pierre ARIBAU  https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/ http://www.flickr.com/photos/93608894@N02/8637264123

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Élevée dans une famille catholique, mais une famille de fait non pratiquante, je suis baptisée et ai toujours cru en Dieu. Mariée depuis de longues années avec un musulman pratiquant (civilement et religieusement par un imam), je me suis convertie à l’islam.

Mais des interrogations personnelles et un mal être face à ce que je considère comme un sectarisme (refus des autres croyances, rejet des croyants ayant fait le choix d’une autre religion par croyance personnelle, application d’une norme rigide sans réelle foi derrière simplement par valorisation sociale et familiale, et surtout oubli de la clémence divine, pourtant mentionnée à de multiples reprises dans le coran) m’ont amené à relire l’ancien et le nouveau testament. Récemment, une maladie que j’ai cru un temps mortelle (Dieu merci, ce n’est pas le cas) m’a amené à m’interroger sur ma possible mort et les choix d’enterrements. Lors d’une discussion avec mon époux sur les possibilités religieuses pour l’enterrement, je me suis rendue compte que je voulais mourir en paix avec ma foi, et dans l’amour de Jésus Christ.

Par ailleurs, de nombreuses idées m’éloignent de l’église catholique, que je respecte par ailleurs (obligation du célibat pour les prêtres, refus du divorce-pourtant un mal nécessaire lors de circonstances spécifiques….) Bref, je me sens plus proche d’une église protestante que catholique.

Par ailleurs, je souhaite assister régulièrement à des offices religieux, mais je crains d’être mal acceptée, en tant qu’épouse et mère de musulmans ( mon mari comme mes filles restent persuadées de la véracité de l’islam, et bien entendu, je respecte leur choix).

Où puis je aller pour assister à des offices religieux?

Pensez vous que je doive effectuer une démarche spécifique pour une conversion? Merci par avance de vos réponses

Réponse d’un pasteur :

Bonjour et bravo pour cette démarche de foi et de sincérité. Je dirais la même chose si vous cherchiez à devenir musulmane, par conviction personnelle que cela vous correspond mieux.

Je peux vous assurer que vous ne serez absolument pas mal vue dans notre église en tant que femme d’un musulman avec des enfants musulmans! Même s’ils étaient athée (ce qui est bien plus éloigné de la foi chrétienne que des monothéistes), personne n’aurait rien à vous dire (il ne manquerait plus que ça ! ! !). D’autant plus que si votre mari accepte que vous deveniez chrétienne, c’est que c’est un homme bon, un homme ouvert et qui vous aime, un croyant qui sait que Dieu est plus grand que les chemins qui mènent à lui. C’est tout à son honneur, et il honore ainsi l’Islam, montrant que cela peut être une religion de paix.

Vous pouvez aller dans la paroisse protestante voisine de chez vous. Il y a en général un culte le dimanche matin à 10h ou 10h30, tout le monde y est accueilli, sans condition. Mais il faut être un peu vigilant et vérifier qu’il s’agit d’une église protestante ouverte, car il y a tout un tas d’églises assez étroites d’esprit qui se présentent comme protestantes afin précisément de ne pas passer pour une secte.  Eventuellement, vous pouvez m’envoyer un mail avec l’adresse du site internet de l’église que vous envisagez, et j’essayerai de vous dire si personnellement j’irais dans cette église (avis qui n’engage que moi, bien entendu, chacun ses goûts).

Oui, il vous sera possible de faire une profession de foi (dans l’église protestante, par respect pour les autres chrétiens, on ne refait jamais un second baptême. Mais ce n’est pas non plus obligatoire de faire une cérémonie, c’est en fonction de ce qui vous semble le mieux à vous personnellement. Pour ce qui est de Dieu : c’est le cœur qui compte, la sincérité personnelle, la prière intérieure. Et pour ce qui est de cela vous êtes déjà dans une bien beau cheminement. Mais il nous est souvent utile d’extérioriser ce qui est important pour nous, de venir marquer les étapes de notre cheminement.

Avec mes amitiés fraternelles

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Atlas Phœnix dit :

    Merci infiniment de votre réponse pleine de clarté et de lumière de vérité, l’essence à mon sens des enseignements divin.

    Étant musulman croyant, j’aurais tant aimé entendre Aussi des religieux de ma confession avec une sagesse simple aussi, vraie, respectueuse et ouverte aux autres

    Merci cher pasteur, que la lumière des lumières soit toujours notre guide

  2. James dit :

    Bonjour , tout d’abord je me sens gêné de poster ce commentaire mais je ressentais le besoin d’avoir une réponse.. j’étais chrétien et par amour j’ai du me reconvertir à l’islam , sans cela , le mariage n’aurait pu avoir lieu. Le temps passe et je me sens de plus en plus mal , car j’aime jesus et dans mon cœur je suis chretien.. j’ai tenté de tenir mais rien n’y fait , je souhaiterais me reconvertir en tant que chretien.. j’ai une question , jesus me pardonnera pour cela ? Merci d’avance et bonne journée

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      La base même de l’Evangile du Christ est que Dieu est amour, et donc pardon.
      En plus, l’Islam et le Christianisme cherchent et honorent le même Dieu unique. Ce sont seulement deux façons particulières de s’ouvrir à lui.
      Enfin, la foi touche à une réalité essentielle de la personne dans sa relation à Dieu. Imposer par la contrainte, par chantage à une personne de changer sa foi est une attitude grande violence. Et c’est en plus un non sens car qu’est ce qu’une foi quand elle est contrainte ? Cela trouble la sincérité. Que peut penser Dieu d’une telle relation ?
      Il est essentiel que chacune et chacun suive sa propre foi, son cœur et sa tête en ce domaine. Et laisse les autres personnes libres de suivre leur foi à leur façon. Et de les encourager à être fidèle à leur propre foi, même si elle est différente de la nôtre.
      Dieu vous bénit, vous aime et vous accompagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *