16 juin 2018

Un homme passant l'alliance au doigt de sa femme (illustration) - 'Ali Lin // Ijab Qabul' http://www.flickr.com/photos/18589149@N06/9418040308 Found on flickrcc.net
Question

Comment faire une cérémonie de mariage de notre couple chrétienne-musulman ?

Par : pasteur Marc Pernot

Image: 'Ali Lin // Ijab Qabul' by Azlan DuPree https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ by Azlan DuPree https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ http://www.flickr.com/photos/18589149@N06/9418040308

Question posée :

Bonjour monsieur le pasteur

Je vous contacte car ma compagne (Chrétienne Protestante) et moi (Musulman) nous nous sommes fiancés, nous commençons a organiser notre mariage. Est-ce que vous pourriez éventuellement faire le déplacement dans le Bas-Rhin, lieu ou nous résidons pour effectuer la cérémonie inter-religieuse avec un confrère Imam ? Pourriez-vous m’expliquer le déroulement de la cérémonie? Comment cela se passe-t-il vis a vis de certaines restrictions qui sont présentes dans l’Islam ?

Cela nous tiens énormément à cœur de faire un mariage inter-religieux dans le respect des deux religions. L’époque dans laquelle nous vivons, mérite a mon sens d’envoyer des messages de paix et d’amour entre les différentes communautés et de montrer « l’exemple » de tolérance.

Claire et Abdel

Sincères Salutations

Réponse d’un pasteur :

Chers Claire et Abdel

Tous mes vœux de bonheur à chacun de vous deux et à votre couple.

Le mariage interreligieux chrétien – musulman

Bravo de vouloir vous marier, grand bravo d’impliquer tous les deux votre foi dans cette alliance, la bénédiction de Dieu est une aide à recevoir chaque jour, chacune et chacun à a façon. Bravo pour votre ouverture, votre respect de la diversité des religions, c’est une façon d’honorer le fait que Dieu est bien au dessus de tous, et qu’il est le Dieu de tous.

Je ne me déplace pas pour des cérémonies de personnes qui ne sont pas sur ma paroisse. Cela afin qu’il puisse y avoir un enracinement local des personnes dans leur propre communauté religieuse.

Le mieux est donc que vous cherchiez un imam ouvert qui anime une mosquée où vous pourrez ensuite pratiquer dans cet esprit d’ouverture. Et que votre fiancée cherche un pasteur à l’esprit ouvert aussi, animant une église chrétienne qu’elle fréquente ou pourra fréquenter ensuite.

Mais êtes vous bien d’accord tous les deux pour laisser aux enfants éventuels la liberté de choisir leur religion quand ils seront grands ?

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Réponse du visiteur :

Bonjour Pasteur,

Dommage que vous ne puissiez pas vous déplacer. Est-ce que vous pourriez éventuellement nous diriger vers un pasteur et un imam que vous connaissez.
Concernant les enfants, oui nous nous sommes mis d’accord pour les élever dans le respect des deux religions, pour qu’aucun de nous ne se sentent mis de coté.

Pourriez-vous m’expliquer le déroulé de la cérémonie, pour que je puisse éventuellement l’expliquer lors de ma recherche d’un imam pour le mariage religieux. Je sais que ce qui peut en « inquiéter » certains c’est la trinité lors de la bénédiction.

Sincères Salutations

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

La « trinité » dans un contexte interreligieux

Tous les chrétiens n’invoquent pas nécessairement la Trinité. Même les chrétiens qui ont pour usage d’exprimer leur foi en Dieu de façon trinitaire évite de le faire dans un contexte interreligieux, par délicatesse. Car nous connaissons les réticences qu’ont les juifs et les musulmans devant la façon trinitaire qu’ont bien des chrétiens d’exprimer leur foi. C’est très facile pour ces chrétiens d’invoquer Dieu en l’appelant « Dieu », ce que tous les chrétiens savent évidemment faire.

Cela dit, cette confession de foi appelant le Dieu unique sous trois noms peut être prise avec bienveillance par un musulman plutôt que de la considérer comme du polythéisme. Dieu est bien appelé de 99 noms différents dans le Coran, cela ne veut pas dire que les musulmans ont 99 dieux, ils en ont bien un seul. De même, si certains chrétiens donnent à Dieu trois noms, Père Fils et Esprit, ils ont bien un seul Dieu.

La cérémonie de mariage interreligieuse musulmane-chrétienne

La cérémonie est personnalisée selon les souhaits des deux personnes du couple, et elle dépend aussi de l’imam et du pasteur pasteur.

  • Parfois il y a d’abord une sorte de cérémonie musulmane en l’absence de la mariée, pour négocier avec des hommes de sa famille leur autorisation (ce qui peut sembler choquant pour notre conscience, c’est donc à bien expliquer).
  • Ensuite, il y a une partie possiblement commune avec l’annonce de la grâce ou de la miséricorde de Dieu suivi d’une louange, ce qui convient bien à toutes les religions monothéistes.
  • Il pourrait y avoir alors la lecture d’un passage de la Bible suivie d’une prédication par le pasteur, ainsi qu’une lecture d’un passage du Coran suivi d’un prêche de l’Imam.
  • Il pourrait y avoir ensuite les engagements des époux, avec explicitement la mention que vous évoquez, le respect mutuel de la religion de l’autre, ainsi que l’engagement de donner aux enfants une double formation religieuse pour qu’ils aient le choix plus tard. C’est utile pour vous deux mais aussi pour les familles, qu’elles puissent entendre cet engagement des deux époux, et qu’elles respectent cela par la suite.
  • Il y a enfin une bénédiction du couple donnée par l’Imam et par le pasteur, suivie d’une prière pour les époux et la bénédiction des personnes de l’assistance.

Pour le reste, il y a de la musique à déterminer, une offrande pour les pauvres…

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Réponse du visiteur :

Bonjour cher pasteur

Je vous écris concernant mon mariage interreligieux en Alsace.

La dernière fois que nous avions parlé vous m’aviez orienté vers un Pasteur qui effectivement nous mariera religieusement.
Malheureusement je rencontre des difficultés pour trouver un Imam. Connaissez-vous des imams à Paris qui pourraient m’orienter vers un Imam ici en Alsace.

Je vous remercie pour votre aide.

Cordialement

Claire et Abdel

Réponse d’un pasteur :

Chers Claire et Abdel

C’est vrai que les imams ouverts ne sont pas toujours facile à trouver, il y en a peu et ils ont parois peur, hélas, de l’intolérance des autres. Pour en trouver vous pourriez demander au pasteur s’il est en contact dans sa paroisse avec un imam, ou s’il connaît dans la région un groupe interreligieux genre « fraternité d’Abraham ». Au pire, si vous ne trouviez pas comme cela, vous pourriez demander à un musulman sincère, ouvert et pratiquant de votre famille et il pourra officier valablement. C’est, paraît-il tout aussi licite en islam.

Dieu vous bénit et vous accompagne

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

23 Commentaires

  1. Mariane dit :

    Bonjour Pasteur,

    Je suis tombée sur ce site en faisant quelques recherches dur à certaines questions que je me demandais.

    Je suis chrétienne et je suis en relation avec un musulman, ouvert d’esprit. Nous sommes sur le point je faire une cérémonie religieuse, musulmane, le Nikah, cérémonie qui nous unis à Dieu et donc nous déclare marié.

    Je suis septique du fait que je ne ferais pas de mariage à l’église .. de votre point de vue de pasteur et prêchant la parole de Dieu, faisant cette cérémonie serais-je marié?

    J’ai lu votre réponse à une question sur le mariage avec un non chrétien et j’ai trouvé votre réponse très intéressante et ouverte d’esprit. J’ai été plutôt surprise car j’ai eu beaucoup de refus d’église refusant de me marié due à la religion de mon partenaire. Cela m’a brisé le cœur, j’étais en larmes. On ne devrait pas choisir entre l’amour et notre religion.

    A vrai dire je partage votre avis aussi. On ne devrait pas jugé d’autres religions car comme vous dite, il n’y a qu’un seul Dieu et nous prions tous le même. Différent prophètes j’imagine, et tout comme vous j’ai décidé de suivre le christ.

    Merci de me lire.

    Soyez bénis.

    1. Marc Pernot dit :

      Bonjour Mariane
      Bravo pour votre démarche de vie, avec une place pour Dieu dedans.

      En ce qui concerne la cérémonie de mariage. Dès lors que l’on pense qu’il y a un seul Dieu, toutes les prières convergent vers le même seul grand Dieu, au dessus de toutes les religions.

      Hélas, ce sont souvent l’étroitesse des identités humaines qui bloquent.

      Si votre ami et sa famille sont ouverts, réellement, alors cela devrait marcher :

      • 1) il devrait alors être possible que quelqu’un de votre famille, ou un pasteur de votre église, puisse lire un passage de l’Evangile dans la cérémonie religieuse musulmane, dire quelques mots de commentaire et une prière. Cela prendrait 5 à 10 minutes, et serait le reflet de votre couple interreligieux dans le respect mutuel. Si votre mari n’arrive pas à faire passer cela, c’est inquiétant car c’est un minimum de laisser place à la foi de la mariée dans sa propre cérémonie de mariage.
      • 2) Il est absolument indispensable à mon avis que les DEUX conjoints s’engagent à ne pas imposer de religion aux enfants éventuels, ni circoncision ni baptême quand ils sont petits, qu’il leur soit donnée une double instruction religieuse d’une façon équilibrée, afin de leur laisser le choix plus tard. Si vous et votre mari n’est pas près à ce respect de la foi de l’autre, c’est un vrai problème, et l’amour ne serait pas un véritable amour car il n’y aurait alors pas ce minimum qu’est le respect de l’autre dans sa personne.

      Si ces deux points sont possibles, alors l’union interreligieuse est une vraie bénédiction. Si ce n’est pas possible, à mon avis il y a un vrai problème. Car on ne peut pas bâtir un couple, une vraie famille sans le minimum de respect mutuel, ce serait comme bâtir sur du sable.

      Dieu vous bénit et vous accompagne

  2. Amelie dit :

    Bonjour pasteur je ne trouve plus l’article concernant la question: est il interdit de se marier avec un non chrétien ( non musulman) ?

    Vous étiez appuyer sur des passâges de la bible il me semble

    Serait il possible de me transmettre l’article s’il vous plaît ?

    Soyez bénis

  3. Françoise dit :

    Bonjour,

    Je m’adresse à vous car j’aimerais me renseigner sur un sujet important. Je suis chrétienne évangélique et je voudrais savoir si un chrétien évangélique peut épouser un musulman.
    Avec qui un chrétien évangélique peut il se marier ?

    Peut-il se marier avec un athe, un boudiste, un musulman ou un juif, un indhouiste ?

    Cordialement,

    1. Marc Pernot dit :

      Chère Françoise

      Chaque église a ses règles dans le domaine. Dans notre église (protestante de type « réformé »), nous laissons chaque personne avoir son propre discernement, bien entendu, et nous l’accompagnons au mieux. En particulier, pour le mariage, j’ai accompagné des couples protestant-catholique (très fréquemment, avec une célébration œcuménique avec un prêtre et moi), protestant-orthodoxe, protestant-évangélique, chrétien-athée (fréquemment), chrétien-musulman (une demi douzaine de fois, dont trois fois avec une célébrations interreligieuses avec un imam et moi), chrétien-juif (autant, avec parfois un rabbin assez ouvert pour faire une célébration commune), chréthien-hindouiste (deux fois).

      Cela ne devrait, à mon avis, pas poser de problème, en tout cas entre personnes humaines bienveillantes, ni poser de problème pour Dieu (il considère que toute personne est son enfant chéri). L’apôtre Paul lui-même (qui est pourtant bien moins ouvert que Jésus) dit qu’un seul des époux chrétien suffit à sanctifier la famille et les enfants (1Corinthiens 7:14)

      En réalité cela pose parfois des problèmes, quand un des deux (ou les deux) conjoints ne respecte pas réellement la foi (ou la non foi) de l’autre.

      • Déjà la première question, de base, est que chacun des deux conjoints choisisse de bon cœur de ne pas imposer à son enfant éventuel son propre chemin, laisse la question ouverte pour quand l’enfant sera grand, et que chacun des deux parents donne une éducation avec les deux voies des deux parents. Par exemple pour vous : que l’enfant éventuel ne soit ni baptisé ni circoncis, et reçoive une éducation biblique à l’église et coranique à la mosquée. Qu’il puisse choisir après l’âge de 14-15 ans entre les deux ou une troisième voie. Déjà, il est bon que les deux conjoints soient d’accord là dessus, que les deux familles soient au courant de cela, que cela leur plaise ou non.
      • Il faut aussi que la religion de chaque conjoint n’impacte pas exagérément la vie de la famille, cela peut être présent,bien sûr, mais facultatif pour chacun et pas exagérément lourd. Tout dépend de ce que l’on entend pas là et cela doit aussi être discuté pour que cela ne soit pas un problème plus tard.

      C’est l’idée de base, évidente, en réalité, le couple ne peut exister que sur le respect mutuel, car le respect est le minimum de la base de ce que c’est qu’aimer. Or, la foi est quelque chose de très profond et intime pour chaque personne, si on ne respecte pas la foi d’une personne, on ne respecte pas la personne, en réalité. Et donc on ne l’aime pas véritablement.

      Si vous appartenez à une église qui n’accepte pas le mariage d’une personne de son église avec la personne qu’elle a choisie et qu’elle aime… je vous conseille de toute façon de changer d’église pour une église plus ouverte, laissant l’Esprit souffler en chaque personne, ce qui conduit effectivement à des chemins toujours surprenants.

      Si votre ami musulman est dans une mosquée qui n’accepte pas l’idée que les enfants ne soient pas musulmans tout de suite (que les garçons ne soient pas circonscis, et que touts et toutes aient une part d’éduction biblique en plus de l’éducation coranique), il vaut mieux qu’il trouve une mosquée plus ouverte, respectant la personne.

      Si un de vous deux a une foi un peu étroite, qu’il se marie avec une personne de sa foi, au lieu de faire le malheur de tout le monde, et de faire ce malheur au nom de Dieu, qui plus est !

      Dieu vous bénit et vous accompagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *